Téléchargez le Calendrier de l’avent ONF 2012

Téléchargez le Calendrier de l’avent ONF 2012

Téléchargez le Calendrier de l’avent ONF 2012

À la demande générale, nous ramenons le Calendrier de l’avent ONF pour iPad juste à temps pour les Fêtes.

La version 2012 du calendrier reprend le même concept que l’année dernière : un film-surprise à déballer tous les jours, du 1er décembre jusqu’au jour de Noël. Le 25 décembre, 5 films supplémentaires seront « débloqués » pour un total de 30 films à découvrir en famille pendant les vacances.

Le calendrier a été mis à jour et cache quelques nouveautés sous ses petites fenêtres. Vous pouvez télécharger l’application dès maintenant pour la modique somme de 99 ¢* dans la boutique d’applications sur iTunes.

5 bonnes raisons de vous procurer le Calendrier de l’avent ONF au lieu du traditionnel calendrier en chocolats :

  1. Du plaisir sans les calories
  2. Facile à partager (plus qu’une mini-bouchée de chocolat)
  3. Un bonheur prolongé (une fois « déballés », les films demeurent accessibles en tout temps)
  4. Un bon moyen de calmer les enfants (on ne peut pas en dire autant pour les chocolats…)
  5. Chaque film à un goût différent (je l’ai cherché longtemps celle-là!)

Téléchargez notre Calendrier de l’avent ONF pour iPad dès aujourd’hui et découvrez nos Spéciaux des Fêtes.

Voici un avant-goût qui agrémentera votre journée :

Caprice de Noël , Jeff Hale, Norman McLaren, Grant Munro et Gerald Potterton, offert par l'Office national du film du Canada

*Notez que l’application est gratuite pour tous ceux et celles qui l’ont téléchargée l’année dernière.

 

Ajouter un commentaire
  1. Dommage que l’application ne soit compatible qu’avec Ipad… Les concepteurs prévoient-ils une version compatible avec Androïd pour l’an prochain?

    — Sophie,
    1. Bonjour Sophie,
      Nous ne savons pas encore si nous allons produire une version compatible avec Android pour l’année prochaine, mais les concepteurs du projet ont pris bonne note de votre commentaire.
      Merci et bonne journée à vous!

      — Catherine Perreault,

Commenter