Plongez dans « Rêve », une expérience immersive signée Philippe Lambert

Interactif

Depuis quelques semaines, la toute nouvelle création immersive du musicien expérimental Philippe Lambert vous convie à une expérience vraiment hors du commun : celle d’un « rêve éveillé », qui transporte ailleurs, en sons et en images.

À la fois un générateur d’expériences en ligne et une installation de réalité virtuelle, Rêve s’inspire en effet des mécanismes du rêve pour vous faire décrocher du réel, ne serait-ce que pour quelques minutes.

Philippe Lambert était récemment de passage au Centre Phi, dans le cadre de l’événement MUTEK_IMG, pour présenter le volet installation de son œuvre. Si celle-ci n’est plus accessible à Montréal pour l’instant, la version web de Rêve continue d’être offerte à toute heure de la journée (et de la nuit!) pour les curieux du monde entier.

Des instruments pour le public

« Je ne conçois jamais la musique comme un accompagnement de l’expérience. C’est plutôt comme si je créais des instruments que je mettais dans les mains des gens pour qu’ils puissent interagir avec ceux-ci, faire leur propre musique », explique-t-il en établissant aussi des liens avec sa pratique musicale personnelle, qui est marquée par l’expérimentation. « J’aime créer des environnements sonores réactifs qui sont avant tout comme des carrés de sable musicaux pour l’usager. »

L’équipe de création de Rêve : Vincent Lambert, Philippe Lambert, Caroline Robert et Édouard Lanctôt-Benoit

Cette approche, il l’a poussée encore plus loin avec Rêve, sa première œuvre à titre de réalisateur pour l’ONF. Pour créer cette exploration de paysages oniriques tissés de sons et d’images, le compositeur a fait appel à un synthétiseur audiovisuel codé sur mesure par Édouard Lanctôt-Benoit, à la collaboration des artistes visuels Caroline Robert et Vincent Lambert, ainsi qu’à des dessins créés en direct par les participants de séances de dessin collectif.

J’ai décidé de traiter le visuel exactement comme j’aborde le son : j’ai pensé les images comme de la musique, la lumière comme des fréquences, et il s’agissait d’en arriver à quelque chose qui permet des variations. Pour que les participants puissent jouer avec et que l’expérience ne soit jamais la même.

« Je m’intéresse particulièrement au moment où l’on sort d’une expérience de réalité virtuelle, confie Lambert. Ces quelques minutes où l’on se trouve “entre deux réalités” sont, selon moi, celles qui se rapprochent le plus de notre état au réveil. On a encore nos rêves en tête, mais on reprend peu à peu contact avec ce qui nous entoure. »

Portez vos écouteurs!

Pour découvrir le site web de Rêve, ceux qui possèdent un casque de réalité virtuelle sont invités à l’utiliser, mais ce n’est pas nécessaire. « Je suggère surtout d’utiliser des écouteurs, pour mieux s’isoler de ce qui nous entoure, plonger dans cette bulle et se déconnecter de notre vie quotidienne, dit le créateur. L’expérience ne demande pas de connaissances préalables en réalité virtuelle. Il s’agit tout simplement d’avoir l’esprit ouvert et de se prêter au jeu! »

Philippe Lambert n’en est pas à sa première collaboration dans le monde des projets interactifs : il a entre autres participé à Journal d’une insomnie collective, à BLA BLA et à Jusqu’ici.

Rendez-vous sur onf.ca/reve (et augmentez le volume!) pour plonger dans le rêve!