Prenez rendez-vous avec un insomniaque… la nuit!

Interactif

21 h 30 – Je me rends sur ONF.ca/insomnie, où se trouve le Journal d’une insomnie collective.

Après être accueillie par la voix du projet, celle de la comédienne Marie Brassard, je fais tout de suite connaissance avec quatre insomniaques : Sarah, Francis, Fatiha et Tina. On me propose de prendre rendez-vous avec l’un d’eux. Je choisis Tina.

Tina est une auteure, conférencière et formatrice de 53 ans. Elle souffre d’insomnie depuis l’âge de 4 ans. Ce qui cause son insomnie? Ses pensées, les idées qui trotte dans sa tête, les images, les fantômes…

Mon rendez-vous est prévu le soir même. Dès que je confirme mes coordonnées de base (adresse courriel et # de téléphone), un courriel m’est envoyé pour confirmer l’heure et le lieu de ma rencontre.

23 h 33 – Mon téléphone sonne. C’est l’heure de mon rendez-vous. Je m’assois devant mon ordinateur et je me rends à l’adresse indiquée. Tina est là, chez elle. Elle ne dort pas…

Journal d’une insomnie collective : une expérience immersive

Dans les pays développés, 30 % des gens sont insomniaques. Selon Hugues Sweeney, producteur exécutif du studio ONF/interactif et initiateur du projet, l’insomnie se vit beaucoup sur le Web. Il existe en effet une grande communauté d’insomniaques sur Internet et plusieurs ont participé volontairement à la phase laboratoire de notre projet.

Ainsi, pendant plusieurs mois, de nombreux insomniaques des quatre coins de la planète ont répondu à un questionnaire en ligne. Leurs témoignages (écrits, vidéo, dessins ) font maintenant partie de la trame de base du Journal d’une insomnie collective.

Produit par l’ONF et réalisé par Guillaume Braun (direction de création et scénarisation) et Bruno Choinière (direction artistique et scénarisation) d’Akufen, Thibaut Duverneix (réalisation, post-production et scénarisation) de Departement et Philippe Lambert (conception sonore, musique et scénarisation), le Journal d’une insomnie collective est une expérience immersive hors du commun, qui nous invite à hypothéquer une partie de notre nuit pour vivre l’insomnie en compagnie de réels insomniaques.

Une expérience que vous pouvez vivre dès maintenant en prenant rendez-vous avec Tina ou les trois autres insomniaques à ONF.ca/insomnie.

L’ONF au Festival du film de Tribeca

Le Journal d’une insomnie collective est un projet multiplateforme qui vit aussi sous la forme d’une installation interactive.


Dévoilée aujourd’hui, à New York, l’installation fait partie de Storyscape, une nouvelle programmation du Festival du film de Tribeca. Le Journal d’une insomnie collective se retrouve ainsi en compétition aux côtés de quatre projets prestigieux :

  • Robots in Residence de Brent Hoff et Alexander Reben
  • Sandy Storyline de Rachel Falcone, Laura Gottesdiener et Michael Premo
  • Star Wars Uncut de Casey Pugh
  • This Exquisite Forest d’Aaron Koblin et Chris Milk, une production de Google et de Tate Modern

« La compétition à Tribeca est féroce! », a souligné Guillaume Braun d’Akufen la semaine dernière, au moment de l’annonce de la sélection du projet. « Le plus impressionnant dans tout ça, c’est que le comité de sélection ait retenu notre installation sans même l’avoir vue », a renchéri son collègue Bruno Choinière. Le Journal d’une insomnie collective est en effet le seul projet multimédia dévoilé en exclusivité à Tribeca, ce qui est une belle marque de confiance envers les productions interactives de l’ONF.

Le public new-yorkais est invité à découvrir les différentes installations dès aujourd’hui, et ce, jusqu’au 21 avril 2013, au Bombay Sapphire House of Imagination, au 121, rue Varick à Soho.

Pour tous les détails : Festival du film de Tribeca

Bravo et bonne chance à toute l’équipe du Journal d’une insomnie collective!