La Semaine de la vérité et la réconciliation 2021 | Rédaction d’une Déclaration de réconciliation avec les élèves

La Semaine de la vérité et la réconciliation 2021 | Rédaction d’une Déclaration de réconciliation avec les élèves

La Semaine de la vérité et la réconciliation 2021 | Rédaction d’une Déclaration de réconciliation avec les élèves

Éducation ONF est fier de s’associer au Centre national pour la vérité et la réconciliation afin d’aider les enseignants et enseignantes à sensibiliser les élèves aux réalités autochtones à l’occasion de la Semaine de la vérité et de la réconciliation ainsi que tout au long de l’année.

En lien avec la thématique de cette année sur les traités, l’ONF, en collaboration avec la Division scolaire Louis-Riel, propose une activité qui encourage le personnel enseignant et les élèves à créer une reconnaissance territoriale. Ce faisant, ils seront invités à reconnaître, non seulement les traités avec les Nations autochtones conclus sur la terre, mais également les méfaits et les erreurs du passé et du présent.

Les traités portent sur les droits de la personne. Ils précisent comment les peuples autochtones et non autochtones vivront ensemble en équilibre et en harmonie, et reposent sur la réciprocité. Ces traités de nation à nation ont conduit au Canada tel que nous le connaissons.

Toutefois, des milliers de personnes des Premières Nations et du peuple inuit luttent encore aujourd’hui pour que leur communauté ait accès aux droits de la personne inscrits dans les traités — accès à l’eau potable, à l’éducation et à des soins de santé équitables — au même titre que l’ensemble de la population canadienne.

Activités pour la salle de classe

Afin d’aborder ces sujets, quatre mini-leçons sont proposées, mettant en valeur des films autochtones de la collection de l’ONF, pour aider les élèves à comprendre l’esprit et l’intention des traités, mais aussi pour discuter des questions de l’accès à l’eau potable, aux soins de santé et à l’éducation. Dans un esprit de réconciliation et de coopération, les élèves sont encouragés à rédiger, à enregistrer et à partager leur reconnaissance territoriale sur les réseaux sociaux.

1) Comprendre l’esprit et l’intention des traités dans un contexte de relation de nation à nation entre les peuples autochtones et la Couronne.

Les élèves discuteront du contexte dans lequel les traités numérotés ont été négociés, interprétés et signés en comparant les différentes opinions en regard de la tradition orale et de l’histoire écrite.

2) Comparer les droits des citoyennes et citoyens canadiens non autochtones et autochtones et la façon dont ils sont respectés.

3) Appliquer les concepts de réciprocité, de respect et de renouvellement des accords encadrant les relations entre les Premiers Peuples et les gouvernements dans un esprit de réconciliation.

Production d’un message d’intérêt public

  • Les élèves rédigent une Déclaration de réconciliation qui reconnaît les Nations sur le territoire traditionnel desquelles ils vivent, ainsi que leurs traités, et qui met en lumière les situations inégalitaires auxquelles font face ces Nations. Il est important et respectueux de reconnaître, dans sa propre langue, chaque Première Nation ayant occupé un territoire traditionnel.
  • Les élèves sont ensuite encouragés à enregistrer et à partager leur reconnaissance territoriale sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #NationalTRW.
  • Les élèves peuvent voir comment la division scolaire Louis Riel de Winnipeg a produit son message d’intérêt public en cliquant sur ce lien.

Ressources complémentaires

Avant de proposer en classe les films et les activités, les enseignantes et enseignants ont tout intérêt à faire un peu de lecture et de recherche au préalable. Voici une liste de termes, de lectures et de vidéos qui aident à comprendre certains sujets importants et essentiels en ce qui a trait à la perspective historique autochtone et aux effets de la colonisation.

Bobbie-Jo Leclair est la vice-principale divisionnaire de l’éducation autochtone, de la compréhension interculturelle et de la transformation pour la Division scolaire Louis-Riel (Winnipeg). Éducatrice depuis 19 ans, elle a occupé divers postes en éducation autochtone. Grâce à ses diverses expériences, elle a eu l’occasion de développer et de faciliter l’apprentissage lié aux perspectives autochtones, en collaboration avec les éducateurs et éducatrices du Manitoba. Bobbie-Jo est passionnée par l’éducation autochtone et soutient activement les changements transformateurs en la matière par le biais de l’apprentissage professionnel et de la défense des droits.

Joël Tétrault est un Métis francophone du Manitoba présentement enseignant de perspectives autochtones dans la Division scolaire Louis-Riel, à Winnipeg. Enseignant passionné, il travaille dans le domaine de l’éducation depuis maintenant 18 ans. Il a principalement donné des cours sur l’histoire du Canada, les perspectives autochtones, le droit et l’étude de films francophones. Pour Joël, enseigner, c’est outiller les élèves et les inciter à agir afin d’améliorer notre société et de la rendre plus équitable et juste pour tous et toutes.

To read this post in English, click here.

Découvrez d’autres blogues éducatifs | Visionnez des films éducatifs sur Éducation ONFAbonnez-vous au l’infolettre | Suivez Éducation ONF sur Facebook | Suivez Éducation ONF sur Twitter | Suivez Éducation ONF sur Pinterest

Ajouter un commentaire

Commenter