Mini-leçon – Cauchemar à l’école

Mini-leçon – Cauchemar à l’école

Mini-leçon – Cauchemar à l’école

Mini-leçon — Cauchemar à l’école : Peurs et inquiétudes à l’école

Thèmes: Développement chez l’enfant, intimidation et discrimination, carrières et éducation, santé mentale/stress

Âge : de 6 à 7 ans

Cauchemar à l'école, Catherine Arcand, offert par l'Office national du film du Canada

Question directrice Est-il normal d’avoir des inquiétudes à l’école ?

Résumé du film Cauchemar à l’école raconte l’histoire d’un jeune garçon qui rêve de sa journée de classe. Tour à tour, ses inquiétudes, ses peurs et ses angoisses surgissent et deviennent des obstacles effrayants. L’enfant devra prendre son courage à deux mains et se faire confiance pour réussir.

S’adressant à des élèves de première année du primaire, cette leçon vise à la fois à modéliser des comportements d’écoute et à discuter des possibles inquiétudes que vivent les enfants à l’école. Selon leur niveau d’attention, les trois activités peuvent être réalisées en trois journées consécutives.

Activité 1 – Film et livre : différences et ressemblances

Laissez les enfants regarder une première fois le court métrage au complet, sans en nommer le titre. Nous y reviendrons à la fin de l’activité.

Dans un premier temps, donnez le temps aux enfants de réagir librement à ce qu’ils viennent de voir. à quoi l’animation leur fait-elle penser ? Qu’ont-ils aimé ? Comment se sentent-ils ?

Dans un deuxième temps, demandez-leur s’ils préfèrent les dessins animés ou les livres et tentez d’obtenir des raisons. Après quelques interventions, expliquez qu’il serait intéressant de réfléchir aux différences et aux ressemblances entre les films et les livres.

Dressez la liste oralement, en inscrivant quelques mots au tableau. Même s’ils ne savent pas lire, vous pouvez leur expliquer qu’écrire les idées au tableau vous aide à ne pas les oublier.

Différences possibles :

  • Musique et effets sonores ; mouvements/animation ; utilisation de l’écriture ; narration/description vs images

Ressemblances possibles :

  • Une histoire est racontée ; il y a des personnages ; il y a des dessins ; il y a un auteur (et parfois un illustrateur) ; il y a un titre.
  • Puisque vous n’avez pas donné le titre aux élèves, demandez-leur d’imaginer un bon titre pour ce film. Comparez leurs idées avec le titre réel.

Approfondir  

Cette activité débute par un premier visionnage et un partage libre des réactions des élèves. Puis, ils sont amenés à découvrir les ressemblances et les différences entre les films et les livres, ce qui pourra les prédisposer à regarder des vidéos en classe avec un angle plus scolaire que récréatif. Finalement, le thème de la peur pourra être abordé avec un partage d’idées concernant des titres possibles et le titre officiel.

Activité 2

Tout comme une lecture interactive, un visionnage interactif permet d’apprendre à analyser les œuvres étudiées et d’en améliorer la compréhension. Cet exercice repose sur les interactions entre l’enseignant ou l’enseignante et les élèves, avant, pendant et après l’écoute du court métrage. Il s’agira pour la classe d’un deuxième visionnage, qui se tiendra idéalement le lendemain de l’activité 1.

Variez les questions pour permettre aux élèves de comprendre, d’interpréter, de réagir et d’apprécier.

Pour bien aborder le thème de la peur scolaire, je vous suggère ces quelques pistes.

Avant le visionnage : « Nous allons tenter de trouver tous les éléments qui peuvent inquiéter l’élève dans le film. Si vous voyez quelque chose d’inquiétant ou qui fait un peu peur, n’hésitez pas à lever la main pour nous en faire part. »

Pendant le visionnage :

  • 1:20 « Comment le garçon se sent-il, à votre avis ? Comment savez-vous qu’il est inquiet/impressionné ? Sa bouche ? Ses yeux ? »
  • 1:42 « Pourquoi les enfants se mettent-ils à courir dans tous les sens ? Pourquoi faut-il se dépêcher quand la cloche sonne ? » [peur d’être en retard]
  • 1:45 « Auriez-vous peur de vous perdre dans une école comme ça ? Vous êtes-vous déjà perdus dans l’école ou dans un magasin ? » [peur de se perdre]
  • 1:55 « Qui est ce monsieur ? Faut-il avoir peur du directeur ? » [peur de l’autorité]
  • 2:30 « Parfois, quand on a peur, on se sent tout petit ou incapable… De quoi a-t-il peur ? Que doit-il faire aujourd’hui en classe qui l’inquiète ? »
  • 2:58 « Est-il seul à avoir peur ? Pourquoi peut-on être gêné de parler devant toute la classe ? »
  • 3:58 « Pourquoi le directeur lance-t-il un trou sous le pupitre de l’élève ? Est-ce que les conséquences peuvent faire peur ? »
  • 4:38 « Ici, l’enfant a peur d’être différent des autres, il a peur qu’on se moque de lui. Vous est-il déjà arrivé de faire quelque chose de différent et d’avoir subi les moqueries des autres ? Devrait-on rire des différences ? »
  • 5:30 « Quand le garçon et la fille se parlent, s’agit-il d’une discussion amicale ? Que disaient-ils, à votre avis ? Qui avait raison finalement ? Est-ce qu’il est agréable d’avoir tort ? » [peur des conflits et peur d’avoir tort]
  • 6:48 « La petite fille qui a fait sa présentation sur son chat est devenue vétérinaire et le garçon qui parlait de ses voitures est devenu vendeur d’automobiles… Pourquoi l’enfant a-t-il peur quand il voit son reflet ? A-t-il fait sa présentation ? S’il ne fait pas ses travaux scolaires, que fera-t-il comme métier ? Est-ce possible d’avoir peur de rater son école et de ne pas avoir de métier plus tard ? »
  • 7:07 « Pourquoi est-il sur un tremplin ? Avez-vous déjà sauté dans une piscine à partir d’un tremplin ? Faut-il du courage ? Que doit faire le petit garçon maintenant ? »

N’hésitez pas à limiter les questions ou à en inventer d’autres qui seront adaptées au niveau de participation de votre classe. Mes suggestions tournent principalement autour de la compréhension et de l’interprétation, mais vous pouvez par exemple aborder le choix des couleurs et de la musique pour aller chercher les réactions des élèves.

Approfondir  

Cette activité pousse les élèves à analyser ce qu’ils voient et entendent. En prenant de courtes pauses pour discuter de l’histoire, les enfants apprennent à réfléchir et à se poser des questions en regardant des films.

Activité 3

Les élèves devront comparer leurs propres inquiétudes avec celles présentées dans le film. Après avoir fait un résumé des différentes peurs vécues par le petit garçon dans Cauchemar à l’école, chaque élève dessinera une situation similaire (peur d’être en retard, peur de ne pas être capable de faire un apprentissage ou une tâche, peur de se faire réprimander, peur que les autres se moquent, etc.).

Une fois le dessin terminé, en équipe de deux, les enfants devront l’expliquer à leur camarade et écouter l’explication de leur camarade.

Finalement, l’activité peut se terminer par une discussion en grand groupe sur les différents moyens de gérer ses inquiétudes :

  • se calmer (respirer profondément) ;
  • déterminer l’inquiétude pour trouver des solutions possibles au problème ;
  • demander de l’aide ou demander à être rassuré ;
  • rester positif. Fermer les yeux et penser que tout ira bien.

Approfondir  

Pendant cette activité, les élèves pourront transposer les éléments du court métrage à leur propre expérience. Puis, en groupe, ils pourront discuter des divers moyens qui existent pour surmonter nos peurs.

Passer à l’action : Carnet de bord de la 1re année

Fournissez un petit cahier à dessin à vos élèves. Dans ce cahier, chaque semaine de l’année, ils pourront dessiner ou écrire, au choix, une inquiétude qu’ils vivent ou une réussite scolaire réalisée cette semaine-là (apprentissage ou vie sociale). Ce cahier leur permettra de mesurer leur incroyable progression au cours de l’année et d’illustrer comment ils ont réussi à surmonter leurs peurs et leurs défis initiaux.

À cet âge, les enfants ont parfois de la difficulté à se souvenir de ce qu’ils ont fait ou appris au cours de la semaine et à se projeter dans le futur, même proche. Ce cahier pourrait ainsi les aider à apprendre à gérer leurs inquiétudes et à construire une estime de soi saine. Il vous permettra aussi de mieux connaître vos élèves. N’hésitez pas au cours des premières semaines ou des premiers mois à leur donner des idées et des suggestions s’ils en manquent. Il s’agira pour la plupart d’un premier travail d’introspection, et ils auront besoin d’être guidés !

 

To read this post in English, click here.

Découvrez d’autres mini-leçons | Visionnez des film éducatifs sur ONF ÉducationAbonnez-vous au l’infolettre | Suivez ONF Éducation sur Facebook | Suivez ONF Éducation sur Twitter | Suivez ONF Éducation sur Pinterest

Ajouter un commentaire

Commenter