Mini-leçon – L’eau, c’est la vie

Mini-leçon – L’eau, c’est la vie

Mini-leçon – L’eau, c’est la vie

Mini-leçon – L’eau, c’est la vie

Thèmes :

  • Géographie — enjeux environnementaux
  • Géographie — ressources naturelles
  • Sciences — systèmes vivants/écologie
  • Études sociales — défis environnementaux

Tranche d’âge : de 13 à 18 ans

Mots clés/sujets : Eau, Grands Lacs, pollution, écosystèmes

Question directrice : « Je me sens citoyen du lac Ontario plus que de n’importe où ailleurs […] il a représenté une énorme partie de ma vie. » — Gord Downie, narrateur de L’eau, c’est la vie

Les Grands Lacs jouent un rôle important dans l’identité canadienne, mais en quoi la pollution, les espèces envahissantes et les autres problèmes qui continuent de les menacer changent-ils nos vies ?

L'eau, c'est la vie, Kevin McMahon, offert par l'Office national du film du Canada

Résumé

L’eau, c’est la vie suit le parcours de l’eau des Grands Lacs, depuis la rivière Nipigon jusqu’à l’océan Atlantique. Le documentaire invite le public à explorer un écosystème d’une extrême beauté qui fait face à des défis complexes.

Activité 1 : Organisateur graphique — La valeur de l’eau

L’eau joue bien sûr un rôle dans notre vie quotidienne, mais avons-nous déjà pris le temps de réfléchir à l’importance qu’elle revêt pour nous tous ?

Individuellement ou en équipe, les élèves remplissent un organisateur graphique, comme un simple tableau ou un diagramme de Venn, pour illustrer l’incidence de l’eau dans les domaines suivants : société et culture ; économie ; environnement. Lorsqu’il leur est possible de le faire, les élèves indiquent les liens personnels qu’ils entretiennent avec l’eau et l’influence qu’elle a sur eux. Par exemple, ils aiment peut-être camper près d’un lac ou connaissent un exploitant d’entreprise de pêche. Enfin, les jeunes sont invités à étoffer leur organisateur graphique tout au long du film.

Approfondir

Les élèves font une recherche sur certaines incidences précises de l’eau, par exemple, les conséquences des pêcheries sur notre économie ou l’importance de l’eau pour les communautés autochtones.

Activité 2 : Citations percutantes

Ceci est un chapitre abrégé de deux minutes. Pour visionner intégralité du chapitre pour cette activité, veuillez se connecter au CAMPUS et utilisez ces codes : 10:52-17:29.

Le film est rempli de citations importantes qui incitent à la réflexion, mais ce segment particulier en comporte une vraiment percutante : « Vous ne pouvez pas modifier l’équilibre de la nature impunément. » Proposez aux élèves de la noter au milieu d’une feuille, puis d’inscrire ou de dessiner des exemples tirés du segment qui illustrent ce message. Demandez-leur ensuite de choisir l’exemple qu’ils trouvent le plus saisissant et d’expliquer leur choix.

Approfondir

Les élèves s’interrogent sur les façons dont ils utilisent l’eau, directement et indirectement, et ajoutent ces exemples sur leur feuille. Cet exercice devrait les amener à comprendre les répercussions qu’ont aussi leurs comportements sur la qualité de l’eau.

Activité 3 : Création d’une chaîne alimentaire

Ceci est un chapitre abrégé de deux minutes. Pour visionner intégralité du chapitre pour cette activité, veuillez se connecter au CAMPUS et utilisez ces codes : 43:00-52:05.

La chaîne alimentaire des Grands Lacs se transforme au fil du temps. Aidez les jeunes à visualiser les conséquences de ces changements en attribuant à chaque élève un rôle précis dans la chaîne alimentaire. Ils chercheront de l’information générale sur leur rôle, notamment sur ce qu’ils mangent, l’abondance de ces aliments, etc.

Guidez les élèves dans le cadre d’une simulation afin de leur montrer à quoi ressemblerait une chaîne alimentaire idéale. Chaque élève lit à l’ensemble de la classe des renseignements sur son rôle. Parlez ensuite des espèces envahissantes et de certaines mesures prises pour enrayer leur propagation. Avec le groupe, discutez de ce que les élèves ont remarqué au cours de la simulation et des conséquences qu’entraîne l’introduction d’une espèce envahissante.

Approfondir

La bioaccumulation désigne l’accumulation d’un produit chimique toxique dans les tissus d’un organisme. La bioamplification désigne la concentration d’un produit chimique toxique dans un animal : plus l’animal se situe au sommet de la chaîne, plus la concentration du produit chimique toxique sera élevée. En tenant compte de ce qu’ils ont découvert à l’activité 2, les élèves analysent la façon dont ces deux processus agissent sur la chaîne alimentaire aquatique.

Activité 4 : Création de titres d’article

Ceci est un chapitre abrégé de deux minutes. Pour visionner intégralité du chapitre pour cette activité, veuillez se connecter au CAMPUS et utilisez ces codes : 01:14:30-01:19:25.

Ce segment du documentaire renseigne les élèves sur la fonction des systèmes municipaux d’épuration des eaux usées. En s’inspirant de ces renseignements, ils créent des titres d’article de journal, à la fois concis et accrocheurs. Au-dessous de leurs titres, les élèves inscrivent deux ou trois éléments de preuve qui expliquent et appuient leur choix. Enfin, ils communiquent leurs titres et leurs preuves à l’ensemble du groupe.

Approfondir

Les élèves examinent la façon dont on effectue le traitement des eaux usées dans leur communauté. Quelle méthode utilise-t-on ? Y a-t-il un réseau d’assainissement mixte ou un autre genre de système ? Les élèves font ressortir un problème que soulèvent actuellement les pratiques de gestion de l’eau et rédigent une lettre à leur conseillère ou conseiller municipal.

 

Découvrez d’autres mini-leçons | Abonnez-vous au l’infolettre | Suivez Éducation ONF sur Facebook | Suivez Éducation ONF sur Twitter | Suivez Éducation ONF sur Pinterest

Ajouter un commentaire

Commenter