Mini-leçon — L’ange-paon

Mini-leçon — L’ange-paon

Mini-leçon — L’ange-paon

Apprendre des réfugiés yézidis et les soutenir

Thèmes

  • Études sociales : enjeux contemporains
  • Diversité et pluralisme : la diversité dans les communautés
  • Santé et épanouissement personnel : identité, santé mentale

Tranche d’âge : de 12 à 16 ans

L'Ange-Paon, , offert par l'Office national du film du Canada

Mots clés/sujets : Réfugiés, demandeurs d’asile, persécution, identité

Question directrice : Pourquoi est-ce important que le Canada accepte et soutienne les réfugiés et les demandeurs d’asile?

Résumé : Le documentaire L’ange-paon retrace l’histoire de Dawod, un garçon de 12 ans qui s’adapte à sa nouvelle vie à London, en Ontario, après avoir fui la persécution en Irak. Dawod et sa mère, Naro, ont été retenus en captivité par Daech pendant des mois parce qu’ils sont des yézidis — ils appartiennent à une secte kurdophone persécutée depuis des siècles. Ils ont réussi à s’enfuir en courant à travers les forêts pendant neuf jours et neuf nuits, sans provisions et sans eau. Non seulement Dawod doit s’adapter à un nouveau pays et apprendre une nouvelle langue, mais il lui faut aussi composer avec les traumatismes qu’il a vécus tandis qu’il attend que son frère le rejoigne au Canada.

Type d’activité pédagogique 1 : table ronde

Visionnez l’extrait complet en vous connectant à CAMPUS avec le timecode : 2:31 – 6:21.

Dans cette activité, les élèves font une recherche, puis débattent de plusieurs questions importantes pour les réfugiés yézidis au Canada.

Table ronde

  • Demandez aux élèves de faire une recherche sur les réfugiés yézidis au Canada et sur l’histoire de la minorité yézidi en Irak et en Syrie.
  • Invitez les élèves à prendre place autour d’une table ronde ou à disposer leurs pupitres en U.
  • Avec les jeunes, créez des règles de base, des normes à respecter pour que chacun ait le droit de prendre la parole et que personne ne domine le débat. Proposez aux élèves des formulations adéquates pour commencer chaque énoncé.
  • Ouvrez la discussion par une question directrice comme : De quoi les réfugiés yézidis ont-ils besoin pour être mieux soutenus dans leurs nouveaux pays? Qui devrait assumer la charge financière de l’aide aux réfugiés? Les pays qui financent les guerres devraient-ils être forcés de payer?
  • Demandez l’opinion des élèves à tour de rôle, dans le sens des aiguilles d’une montre, ou sur une base volontaire.
  • Option d’évaluation : faites un plan indiquant la place de chaque élève dans le cercle, puis indiquez l’apport de chacun à l’aide de symboles ou de chiffres.

Approfondir

Demandez aux élèves d’utiliser les statistiques du gouvernement du Canada pour analyser le nombre de réfugiés et de demandeurs d’asile acceptés par chaque province. Invitez les jeunes à illustrer visuellement quelles provinces en acceptent le plus (par exemple, un tableau de fréquence ou une carte illustrant la densité de la population). De l’avis des élèves, pourquoi certaines provinces en acceptent-elles plus que d’autres?

Type d’activité pédagogique 2 : organisateur graphique de l’identité

Visionnez l’extrait complet en vous connectant à CAMPUS avec le timecode : 10:30 – 12:07.

  Questions pour le visionnage

  • En quoi le vécu de Dawod diffère-t-il de celui d’autres enfants de son âge?
  • En quoi cette expérience de la vie est-elle susceptible d’influer sur son comportement et sur son attitude par rapport à l’école?
  • Demandez aux élèves comment leur expérience scolaire a été influencée par les événements de leur propre vie.
Visionnez l’extrait complet en vous connectant à CAMPUS avec le timecode : 19:31 – 20:45.

Pendant le visionnage du documentaire, invitez les jeunes à faire la liste des différentes expériences qui ont marqué Dawod et qui ont peut-être eu une incidence sur ce qu’il ressent par rapport au fait d’aller à l’école tous les jours. Quels sont les différents aspects de son identité? L’organisateur graphique ci-après les aidera à récapituler tous les éléments qui font de lui ce qu’il est. Les jeunes ajoutent des symboles et des images pour l’illustrer. Ils créent l’organisateur graphique de leur propre identité et analysent en quoi leur vécu a façonné les personnes qu’ils sont aujourd’hui.

Approfondir

À l’aide de l’information rassemblée dans les organisateurs graphiques de l’identité, les élèves créent un autoportrait dédoublé ou un portrait dédoublé de Dawod. D’un côté de la page, ils dessinent avec réalisme le visage du sujet. De l’autre côté, ils indiquent les parties non visibles de son identité. Diverses couleurs feront ressortir l’importance de chaque élément.

Type d’activité pédagogique 3 : message d’intérêt public pour soutenir les nouveaux Canadiens

Visionnez l’extrait complet en vous connectant à CAMPUS avec le timecode : 13:43 – 14:36.

  Questions pour le visionnage

  • Demandez aux élèves d’estimer combien de réfugiés le Canada accueille chaque année, puis de dire sur quoi ils se sont basés pour donner ce chiffre.
  • Selon eux, combien de yézidis ont dû quitter leur pays? Combien d’enfants?
  • Connaissant maintenant l’histoire de Dawod et de sa famille, pensent-ils que le Canada devrait déployer plus d’efforts pour soutenir les réfugiés yézidis? Que faut-il faire pour les aider au mieux au cours des premiers mois de leur arrivée au Canada? Comment les écoles peuvent-elles mieux soutenir les enfants réfugiés?

Les élèves créent un message d’intérêt public qui sert à renseigner les membres de leur communauté sur les façons d’aider les réfugiés. Ce message peut aussi prendre la forme d’une pétition adressée au gouvernement pour réclamer des changements visant à apporter plus de soutien aux enfants réfugiés dans les écoles. Les jeunes utilisent le support de leur choix (imprimé, vidéo, audio, etc.). Ils incluent les statistiques de Citoyenneté et Immigration Canada pour étoffer leurs arguments.

Approfondir

Pour quelles raisons un gouvernement, celui du Canada ou un autre, peut-il refuser des réfugiés? Les élèves font une recherche sur le sujet. Ils disent ensuite s’ils trouvent que c’est équitable et justifient leur réponse.

 

Melissa Johnston est accompagnatrice en apprentissage auprès des jeunes de la maternelle à la 12e année au Conseil scolaire du district de Toronto. Depuis dix ans, elle intègre la technologie, les médias et la justice sociale à son enseignement de toutes les matières des niveaux primaire et intermédiaire. Elle adore inciter ses élèves à prendre des risques dans leur apprentissage et à remettre en question le statu quo. Melissa détient un baccalauréat en journalisme de l’Université Ryerson et elle est spécialiste de l’enseignement du français langue seconde.

 

Découvrez d’autres mini-leçons | Abonnez-vous au l’infolettre | Suivez Éducation ONF sur Facebook | Suivez Éducation ONF sur Twitter | Suivez Éducation ONF sur Pinterest

Ajouter un commentaire

Commenter