Mini-leçon – Les yeux noirs

Mini-leçon – Les yeux noirs

Mini-leçon – Les yeux noirs

Mini-leçon – Les yeux noirs

Thèmes : Les sens et l’autonomie

Tranche d’âge : de 6 à 9 ans

Les yeux noirs, Nicola Lemay, offert par l'Office national du film du Canada

Mots clés/sujets : Indépendance, incapacité physique, déficience visuelle, cécité, sens, braille, animaux de compagnie, communication, confiance, estime de soi, difficultés, débrouillardise

Question directrice : Pourquoi importe-t-il de respecter l’individualité et d’encourager l’autonomie?

Résumé : Imaginez un dessin sur écran magique prenant vie sous vos yeux… C’est ce qui se passe dans le film d’animation stéréoscopique 3D de Nicola Lemay Les yeux noirs! Dans son univers essentiellement noir et blanc, notre jeune héros Mathieu révèle progressivement sa déficience visuelle à mesure que ses « yeux cachés » (ses autres sens) sont mis à l’épreuve. « Super détective », il respire la confiance et se montre curieux dans son désir de découvrir son cadeau d’anniversaire. Le spectateur est plongé dans le monde de Mathieu et espère vivement que le jeune parviendra à surmonter des difficultés quotidiennes qui n’en sont pas pour les voyants.

Grâce aux activités liées au film, les élèves ont l’occasion de participer à un jeu de rôle, de s’informer sur le braille, de créer des cartes et de jouer à des jeux. Toutes ces activités les amènent à mieux comprendre la situation des personnes ayant une déficience visuelle, à développer plus d’empathie à leur égard et à saisir davantage le sens des accommodements mis à leur disposition pour les aider à évoluer dans la société. À la fin de ce film remarquable, l’auditoire est convaincu que tout est possible, surtout si l’on adopte la bonne attitude!

Activité 1) Pourquoi les sens sont-ils importants?

  • Comment sait-on que Mathieu est aveugle? Dressez la liste des organes que représentent les « yeux cachés » de Mathieu. Discutez de la façon dont il utilise ses organes et ses sens externes pour comprendre ce qui l’entoure.
  • Jeu de rôle : cette activité se pratique deux par deux. Un ou une élève bande les yeux de son ou sa camarade, qu’il ou elle guide ensuite jusqu’à un lieu désigné de la classe ou de l’école. Puis les deux inversent leurs rôles. En cercle de partage ou de discussion, les élèves échangent sur leur expérience.
  • Les jeunes créent un jeu de mémoire avec des cartes tactiles ou sensorielles qu’ils et elles confectionnent à l’aide de ficelle cirée, de boutons ou de tout autre matériel à trois dimensions. Ils et elles jouent ensuite les yeux bandés. Après quoi, ils et elles notent les difficultés que le jeu a posées.
  • L’enseignante ou enseignant imprime un agrandissement noir et blanc du trait physique préféré de chaque élève. Les élèves rédigent un article/paragraphe d’opinion intitulé Le trait physique que je préfère chez moi. Ils et elles y détaillent ce trait et expliquent son importance.
  • Les élèves examinent des billets de banque canadiens. Où se trouvent les caractères braille? Que représentent les points? À l’aide d’adjectifs, les jeunes décrivent comment distinguer les pièces de monnaie canadiennes.

Approfondir

Les élèves font des lectures sur Louis Braille, inventeur de l’alphabet qui porte son nom, et sur d’autres personnes influentes comme Helen Keller, qui ont contribué à changer les choses dans le monde pour les personnes présentant des incapacités physiques. Individuellement, ils et elles choisissent ensuite une personne présentant une incapacité, créent une affiche mettant ses forces en évidence et en font la présentation à la classe.

Activité 2) Pourquoi importe-t-il d’être conscient de ce qui nous entoure?

  • Les élèves discutent de l’importance de la canne de Mathieu.
  • Ils et elles énumèrent les sens qui aident Mathieu à marcher jusqu’à l’école.
  • Ils et elles dressent une carte représentant l’itinéraire qu’ils et elles empruntent pour aller de la maison à l’école, en incluant des points de repère : parcs, magasins, panneaux ARRÊT, etc.
  • L’enseignante ou enseignant fait un sondage pour déterminer combien d’élèves viennent à l’école à pied, en autobus, à bicyclette ou y sont déposés par un ou une membre de la famille.
  • Mathieu se dit lui-même « super détective ». Les élèves dessinent un personnage doté de superpouvoirs qu’ils et elles caractérisent à l’aide d’étiquettes ou par écrit. Ils et elles présentent ensuite leur superhéros à la classe.

Approfondir

Les élèves regardent un clip portant sur la mascotte des Jeux paralympiques de Pyeongchang et s’informent sur les sports adaptés aux Jeux olympiques. Ils et elles se renseignent sur l’Institut national canadien pour les aveugles (INCA) ou sur leur association locale de personnes aveugles. Ils et elles en apprennent davantage sur les différents programmes, adaptations et services de soutien offerts aux aveugles et aux personnes malvoyantes ainsi qu’à leur famille.

Activité 3) La classe sensorielle : à la découverte d’un monde sans la vision

  • Les élèves jouent à « deviner quel est l’animal mystère ». Ils et elles créent une liste d’indices renvoyant à différents animaux, puis tentent d’identifier ces animaux.
  • L’enseignante ou enseignant place un objet dans une boîte fermée. Elle ou il fait ensuite circuler la boîte afin que les élèves utilisent leurs sens pour deviner ce qu’elle contient.
  • Elle ou il demande aux élèves de fermer les yeux, puis leur fait entendre différents sons. Les élèves essaient d’identifier ce qu’ils et elles entendent : sifflements d’un oiseau, applaudissements, battement de cartes, etc.
  • L’enseignante ou enseignant demande aux élèves de se bander les yeux puis, tenant compte des allergies alimentaires, elle ou il les invite à utiliser leurs sens pour goûter et sentir divers éléments : compote de pommes, cannelle, sucre, sel, etc.
  • Les élèves choisissent un objet et écrivent un poème sur les sens qu’il sollicite.

Approfondir

Les élèves en apprennent davantage sur les animaux de compagnie et autres animaux d’assistance qui aident les personnes présentant une incapacité physique, des difficultés affectives ou un handicap intellectuel. Ils et elles s’informent au sujet des Chiens guides canadiens pour aveugles ou sur les chiens d’assistance ou les chiens-guides de leur communauté.

 

Découvrez d’autres mini-leçons | Abonnez-vous au l’infolettre | Suivez Éducation ONF sur Facebook | Suivez Éducation ONF sur Twitter | Suivez Éducation ONF sur Pinterest

Ajouter un commentaire

Commenter