Apprenez-en plus sur l’internement des Canadiens japonais en utilisant la réalité augmentée

Apprenez-en plus sur l’internement des Canadiens japonais en utilisant la réalité augmentée

Apprenez-en plus sur l’internement des Canadiens japonais en utilisant la réalité augmentée

En tant que professeure d’histoire et de sciences sociales, j’ai remarqué dans mes cours un intérêt grandissant pour les questions de migration, de statut de résident et de citoyenneté. Cet intérêt est en grande partie lié au rôle qu’a joué le Canada dans la réinstallation des réfugiés syriens et, plus récemment, à la rhétorique anti-immigration qui domine le discours politique américain. Bon nombre des commentaires — qu’ils soient issus de la curiosité ou de nature critique — émanent souvent des nouvelles générations de familles déplacées en raison de la guerre ou de la violence.

Ces questionnements ont donné lieu à des débats fascinants, voire enflammés, sur la façon dont ce pays détermine l’aptitude d’un individu à devenir résident. Le mythe veut que les générations antérieures d’immigrants aient été de « meilleurs candidats », « plus prometteurs » et « plus rapides à s’assimiler ». Comment croire ces affirmations alors que quantité de documents historiques du Canada témoignent de l’exclusion raciale ou de lois privant des gens de leurs droits? L’internement des Canadiens d’origine japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale illustre avec éloquence un sombre chapitre de l’histoire récente du pays.

À l’est des Rocheuses, une nouvelle application de l’ONF, est un récit en réalité augmentée écrit par l’auteure canadienne d’origine japonaise Joy Kogawa. Aujourd’hui âgée de 83 ans, Joy Kogawa était au nombre des 22 000 Canadiens japonais qui ont été internés durant la Seconde Guerre mondiale. Cette auteure, l’une des plus respectées de la communauté littéraire canadienne, est surtout connue pour son audacieux roman Obasan, lequel raconte l’histoire d’une jeune Canadienne d’origine japonaise aux prises avec les douloureux souvenirs de son internement pendant la guerre. Itsuka, suite du roman Obasan, relate l’histoire de la lutte des Canadiens d’origine japonaise pour le redressement des torts qui leur ont été infligés. Cet ouvrage est réédité par Caitlin Press.

Téléchargez l’application

La collaboration de Joy Kogawa à ce projet est un cadeau. Comme beaucoup de Nisei survivants, elle se sert de sa propre expérience et de sa réputation pour défendre des causes. Sa participation au récit À l’est des Rocheuses ajoute une nouvelle dimension à ses réalisations et à son œuvre de sensibilisation. Si vous en avez l’occasion, visionnez la vidéo promotionnelle sur les coulisses de la production de ce récit expérimental. Cela vaut la peine ne serait-ce que pour voir l’air de ravissement de Joy Kogawa lorsqu’elle observe les acteurs en studio donner vie aux mots qu’elle a écrits. Mentionnons que la propre petite-fille de l’auteure, Anne, prête sa voix à la jeune Yuki dans l’appli.

L’apprentissage numérique offre aux éducateurs des outils supplémentaires qui les aident dans l’enseignement des concepts historiques. Dans À l’est des Rocheuses, l’utilisateur explore les différentes périodes de la vie de Yuki — l’avant-internement, la vie au camp et l’après-internement —, lesquelles mettent en lumière les répercussions de l’internement sur les générations suivantes de la famille de la narratrice. Les enseignants qui hésitent à utiliser les applications éducatives devraient savoir que chez Jam3 les développeurs sont extrêmement sensibilisés à la tendance à la ludification des produits éducatifs. L’équipe de Jam3 s’est employée à créer une application qui met l’accent tant sur les composantes éducatives qu’expérientielles.

Les effets du racisme et de la psychose collective sur les membres de la communauté japonaise du Canada se manifestent dans l’érosion graduelle de leurs droits civils ainsi que dans les pertes matérielles et émotives qu’ils ont subies. En suivant le fil de l’histoire de Yuki dans l’application, les élèves développent et approfondissent leur compréhension et leur empathie à l’égard de ceux et celles qui ont vécu l’internement. Les différents segments du récit présentent de nombreuses possibilités en ce qui a trait à la recherche historique. Un guide pédagogique comprenant des activités et des documents de première main appuie les enseignants dans l’utilisation efficace de l’application.

GUIDE PÉDAGOGIQUE

Ajouter un commentaire

Commenter