Mini-leçon – De Sherbrooke à Brooks

Mini-leçon – De Sherbrooke à Brooks

Mini-leçon – De Sherbrooke à Brooks

De Sherbrooke à Brooks

L’histoire du couloir migratoire entre le Québec et l’Alberta, que doivent emprunter les réfugiés africains francophones pris entre leurs rêves et les dures contraintes de la réalité.

Les thèmes : 

  • Diversité et pluralisme – Diversité dans les communautés
  • Sciences humaines – Les communautés au Canada/Dans le monde
  • Histoire et éducation à la citoyenneté – Enjeux de la société d’aujourd’hui

Âge : 14 à 18 ans

De Sherbrooke à Brooks – Histoires d'un corridor migratoire, Roger Parent, offert par l'Office national du film du Canada

Avertissement : Certaines images sont choquantes. De plus, le parcours de certains élèves pourrait ressembler à ceux qui sont présentés dans le film. Faire preuve de sensibilité.

Question-clé : Dans cette leçon, les élèves cherchent à déterminer si les services mis en place par les gouvernements pour les réfugiés sont suffisants pour répondre à leurs besoins d’intégration.

Extrait no 1

Parmi les raisons qui ont poussé Angèle et Désiré à quitter leur pays pour émigrer au Canada, laquelle est la plus décisive ?

Approfondir

Quitter sa famille, son foyer, son pays n’est pas chose facile. Pour certains, comme Angèle et Désiré, c’est partir sans être sûr de la destination finale. Les camps de réfugiés sont souvent une étape sur la route vers un autre pays. Il y a eu des moments dans l’histoire du Canada où des camps de réfugiés ont été installés. Pensez aux conditions de vie dans ces camps. Qu’est-ce qui est le plus difficile ?

Extrait no 2

Angèle rêve du Canada. D’après vous, quels sont les trois plus importants attraits de ce pays pour elle ?

  1. Absence de guerre
  2. Deux langues officielles, dont le français
  3. Éducation gratuite
  4. Multiculturalisme
  5. Pays démocratique
  6. Possibilité de trouver un emploi

Approfondir

Tous ces attraits sont importants. Comment se fait-il que ceux-ci soient connus à l’autre bout de la planète dans un camp de réfugiés ? Le bouche à oreille, les médias sociaux, les journaux, sans oublier les leçons de géographie : c’est ainsi que les caractéristiques du Canada et d’autres pays sont transmises. Dans quelle mesure l’idée qu’Angèle se fait du Canada est-elle proche de la réalité ?

Extrait no 3

Énumérez les premières impressions d’Angèle sur sa vie à Sherbrooke et classez-les selon ce qu’elle aime et ce qu’elle aime moins.

Approfondir

Arriver dans un nouvel environnement est à la fois excitant et inquiétant. Pensez à toutes les différences entre le Congo et son pays natal, comme la neige et le froid, l’accent français, le rythme de vie, la nourriture et bien d’autres éléments. Quelles différences sont les plus faciles à apprivoiser ?

Extrait no 4

Quelle décision est la plus difficile à prendre ?

  • Partir du Congo pour s’établir à Sherbrooke, au Québec, une province majoritairement francophone.
  • Partir de Sherbrooke pour s’établir à Brooks, en Alberta, une province majoritairement anglophone.

Donnez deux arguments pour justifier votre réponse.

Approfondir
Quand vous avez formulé votre réponse, avez-vous pensé aux critères suivants : accent, possibilité d’apprendre une nouvelle langue, facilité des membres de la famille à apprendre l’anglais, coûts de déménagement, possibilité d’avancement ?

Extrait no 5

Décodez le discours d’Angèle et déterminez si elle est restée ou non à Brooks.

Justifiez votre réponse.

Approfondir

Certains indices se trouvent dans ce qu’elle dit, d’autres, dans la manière dont elle le dit ! Avez-vous songé aux éléments suivants : Angèle est heureuse d’avoir un emploi si vite, mais comment perçoit-elle son quart de travail de nuit ? Comment décrit-elle son travail dans les chambres froides ? Vous vous souvenez, elle a un fils adolescent. Comment voit-elle l’avenir de son fils ? S’il veut abandonner l’école et travailler, comment recevra-t-elle cette décision ? Regardez la suite du film pour découvrir si Angèle est restée ou non à Brooks.

 

Découvrez d’autres mini-leçons | Abonnez-vous au l’infolettre | Suivez Éducation ONF sur Facebook | Suivez Éducation ONF sur Twitter | Suivez Éducation ONF sur Pinterest

 

Ajouter un commentaire

Commenter