Cette semaine sur ONF.ca : cinq histoires inspirantes de personnes avec un handicap

Cette semaine sur ONF.ca : cinq histoires inspirantes de personnes avec un handicap

Cette semaine sur ONF.ca : cinq histoires inspirantes de personnes avec un handicap

La sélection de cette semaine regroupe les parcours inspirants de personnes qui vivent avec un handicap. Chacune à leur façon, elles font preuve de résilience et réussissent à réaliser leurs rêves.

Ma leçon de chant de Lawrence Jackman (2011)

Kazumi Tsuruoka rêve de chanter, malgré sa paralysie cérébrale qui altère fortement sa parole. Aidé de Fides Krucker, un enseignant et chanteur, l’homme de 58 ans apprendra à ouvrir sa voix. Ainsi, il communiquera à son public ses expériences avec sensibilité, intelligence et profondeur. Un court métrage documentaire rempli de sincérité, qui démontre tout le courage de Kazumi Tsuruoka.

Ma leçon de chant, Lawrence Jackman, offert par l'Office national du film du Canada

Arjuna de Sylvie Van Brabant (1999)

À travers le portrait d’Arjuna, un jeune homme de 25 ans atteint de trisomie 21, nous plongeons avec délicatesse dans une réalité hors du commun. En effet, Arjuna déjoue tous les pronostics établis par ses médecins. Entouré de calme, d’amour et bénéficiant des bienfaits de la vie à la campagne, il réussit à s’épanouir. Il peint son vécu et voit certaines de ses toiles exposées en Californie. Le regard intime de la réalisatrice, grande amie de la famille, est tendre, respectueux et rempli d’affection.

Arjuna, Sylvie Van Brabant, offert par l'Office national du film du Canada

Les yeux noirs de Nicola Lemay (2011)

Mathieu, un jeune garçon non voyant, se sert de son imagination pour s’inventer toutes sortes de jeux. Le jour de son anniversaire, il joue au détective. Lui qui n’a jamais eu peur du noir fait preuve d’inventivité pour faire de son handicap un atout. Ce court métrage d’animation est une adaptation d’un livre jeunesse de l’auteur québécois Gilles Tibo.

Les yeux noirs, Nicola Lemay, offert par l'Office national du film du Canada

Les mots qui dansent d’Yves Étienne Massicotte (2014)

De jeunes artistes atteints de surdité ont décidé d’assumer avec fierté leur handicap. Après avoir passé de longues années entre deux cultures (orale et sourde), ils ont choisi de bâtir leur identité artistique en fonction de leur surdité. Avec courage et conviction, ils font rayonner la réalité des gens aux prises avec des problèmes d’audition.

Les mots qui dansent, Yves Étienne Massicotte, offert par l'Office national du film du Canada

Les inséparables de Daniel Léger (2011)

Jean-Paul et Anne vivent une vie paisible et romantique dans leur jolie maison de campagne au Nouveau-Brunswick. Ce qui les différencie des autres couples? Ils sont respectivement atteints de déficiences physique et intellectuelle. Ce qui ne les empêche toutefois pas de prendre soin d’eux, de leur amour et d’évoluer ensemble. Parallèlement, les amoureux s’occupent des parents de Jean-Paul, qui sont très malades. Ce documentaire émouvant brise le tabou sur les relations amoureuses entre personnes ayant des handicaps intellectuels, comme l’a fait le long métrage Gabrielle (2013) de Louise Archambault.

Les inséparables, Daniel Léger, offert par l'Office national du film du Canada

Ajouter un commentaire

Commenter