Hot Docs 2011 : six films de l’ONF sélectionnés

Hot Docs 2011 : six films de l’ONF sélectionnés

Hot Docs 2011 : six films de l’ONF sélectionnés

Hot Docs, le plus grand festival du documentaire en Amérique, a affiché ses couleurs cette semaine avec le dévoilement de sa programmation 2011. Près de 200 films ont retenu l’attention des programmateurs et l’ONF y fera bonne figure avec un total de six films sélectionnés. 

Premières mondiales

Je vous en ai glissé un mot la semaine dernière, le film À Saint-Henri le cinq septembre d’Hubert Aquin aura droit à une suite. Produit par Parabola Films, avec la participation de l’ONF, À St-Henri, le 26 août a été réalisé par 16 équipes de tournage sous la supervision de Shannon Walsh. Il sera présenté en grande première le 3 mai prochain au TIFF Bell Lightbox à Toronto. J’ai eu la chance de voir le film lors d’un visionnage privé à l’ONF hier après-midi et je dois admettre avoir eu un véritable coup de cœur. Je suis convaincue que ce film aura un vif succès : la cinématographie est à couper le souffle, les personnages sont drôles et attachants et la trame sonore, grandement poétique, est signée par nul autre que le talentueux Patrick Watson.

Hot Docs présente aussi en grande primeur The Chocolate Farmer (Terre et chocolat) de Rohan Fernando. Le réalisateur y raconte une histoire de famille remplie d’émotion et nous convie à un luxuriant périple cinématographique d’un an durant lequel il oriente son objectif sur le quotidien de la famille Pop. Dans une région intacte du sud du Belize, le cultivateur de cacao et père de famille Eladio Pop exploite manuellement sa plantation selon la tradition de ses ancêtres mayas : en gardien et protecteur de la terre. Le film témoigne de sa lutte pour préserver ses valeurs dans un univers en butte à de profonds bouleversements.

Premières nord-américaines

The Future is Now! de Gary Burns et Jim Browns recherche le positivisme dans un monde heurté par le terrorisme mondial, les désastres environnementaux et la consommation de masse. Inspiré du film La vie commence demain de Nicole Védrès, ce documentaire interroge des citoyens sur leur propre vision du futur. Que pouvons-nous faire pour changer le monde? Est-il trop tard? Peut-on passer du cynisme apparent à une vision plus optimiste de l’avenir?

Wiebo’s War de David York raconte le combat d’une communauté chrétienne contre l’industrie pétrolière et gazière. Wiebo Ludwig est le principal suspect d’une récente série de bombardements d’oléoducs. Ces attentats font écho à une campagne de sabotage qu’il a mené contre l’industrie pétrolière et gazière dans les années 1990 – routes barricadées et explosion de puits qui ont aboutit à la mort non résolue d’une jeune fille de seize ans sur la ferme de sa famille. Les Ludwig vivent depuis 25 ans au nord de l’Alberta, en plein cœur d’une zone pétrolière. Ils ont battit leur communauté avec leurs propres mains et les ressources naturelles qui les entourent. Ils se battent pour conserver leur territoire et leurs acquis.

Premières torontoises

Mighty Jerome de Charles Officer raconte l’histoire d’Harry Jerome, qui, en 1959, à l’âge de 19 ans, devient la plus grande star montante d’athlétisme au Canada. En 1962, une blessure à la jambe l’empêche de se rendre aux Olympiques de Rome. Tout le monde croit que c’est la fin de sa carrière, mais il réussit ce que son entraîneur, le grand Bill Bowerman, appellera « le plus grand retour jamais connu en athlétisme ». Officer reprend des images monochromes d’archives et d’anciennes entrevues pour raconter l’histoire triomphante de ce coureur légendaire.

Les Fros de Stéphanie Lanthier suit des débroussailleurs québécois et néo-québécois en Abitibi. Ensemble, ces forestiers s’exilent de leur famille et choisissent de monter dans le Nord, comme au temps de Joe Montferrand, afin de gagner leur vie dans le bois… Pour en savoir davantage sur cette aventure et le métier de débroussailleur, je vous invite à lire mes entrevues avec la réalisatrice Stéphanie Lanthier et le débroussailleur Gérard Pelchat sur ce blogue.

Une rétrospective

L’ONF et Hot Docs honoreront cette année Terrence Macartney-Filgate, pionner du cinéma direct, lors d’une soirée rétrospective sur la carrière du réalisateur. Ce dernier a réalisé entre autres un de mes films préférés du temps des fêtes : Bientôt Noël (1958).

Bientôt Noël, Georges Dufaux, Terence Macartney-Filgate, Stanley Jackson et Wolf Koenig, offert par l'Office national du film du Canada

L’ONF s’associera également à Hot Docs pour rendre hommage à l’œuvre du documentariste torontois Alan Zweig, en lui consacrant une série de projections dans le cadre du volet Focus On.

Du 28 avril au 8 mai 2011, l’industrie du cinéma se donne rendez-vous au Hot Docs 2011, à Toronto.

Pour connaître l’horaire complet, visitez Hotdocs.ca

*Photo: Image tirée du film À St-Henri, le 26 août. Une production de Parabola Films, avec la participation de l’ONF.

Ajouter un commentaire

Commenter