7 films d’été pour ceux qui aiment le Soleil!

Films

Si tu aimes le Soleil, frappe des mains…
Car d’un océan à l’autre, l’été bat son plein!

Fiction ou documentaire, action réelle ou animation, courts et longs métrages… L’ONF possède une vaste sélection d’œuvres ensoleillées pour assouvir votre soif de septième art pendant la belle saison! 😎

Voici quelques-unes de nos préférées, à découvrir ou à revisiter en ces journées moins gaies où le Soleil choisit de prendre congé…

Paow, Paow, t’é mort! de Robert Poirier

Les mains en l’air! Dans ce classique du cinéma québécois signé Robert Poirier, de jeunes cow-boys à l’imagination fertile revisitent l’univers de Sergio Leone et autres grands westerns dans les ruelles d’Hochelaga-Maisonneuve. Un court métrage plein de spontanéité, à voir et revoir pour se rappeler les étés de notre enfance où rien n’était plus excitant que d’aller jouer dehors avec les copains du quartier…

Paow, Paow, t'é mort!, Robert Poirier, offert par l'Office national du film du Canada

Le château de sable de Co Hoedeman

Un été ne serait pas tout à fait complet sans une journée passée à construire des châteaux de sable sur une plage ensoleillée. Dans ce film d’animation sans paroles réalisé par Co Hoedeman (cinéaste derrière Le théâtre de Marianne et la série pour enfants Ludovic), un petit homme de sable, avec l’aide de ses amis, construit un château pour se protéger du vent. Mais la tempête ne lui facilite pas la tâche…!

Le château de sable, Co Hoedeman, offert par l'Office national du film du Canada

Sur la route d’Anita Lebeau

Qui dit “été”, dit “road trip“! Dans ce lumineux court métrage d’animation, la réalisatrice manitobaine Anita Lebeau raconte une traversée familiale des Prairies canadiennes durant les années 1970. Joignez-vous à ces quatre sœurs à l’esprit aventurier et observez le monde depuis la banquette arrière dans cette ode à l’imagination enfantine, une œuvre nostalgique et intemporelle à voir absolument.

Sur la route, Anita Lebeau, offert par l'Office national du film du Canada

Itinéraire canadien de Ronald Dick

Puisque nous parlons de “road trip“… Que diriez-vous de voyager à la fois dans le temps et sur la route transcontinentale en explorant le Canada tout entier, de l’Atlantique au Pacifique, tel qu’il était en 1958? Réalisé en couleurs alors que s’épanouissait un été radieux, Itinéraire canadien se trouve quelque part entre une carte postale et une capsule temporelle.

Itinéraire canadien, Ronald Dick, offert par l'Office national du film du Canada

« Les Oreilles » mène l’enquête d’André Melançon

Une bande de garçons manigancent des mauvais coups afin d’amasser assez d’argent pour s’acheter la radio émettrice de leurs rêves. Comble du malheur, ils se font dérober leur magot, pourtant bien caché dans une cabane… Issu de la série Toulmonde parle français produite dans les années 1970, ce court métrage d’André Melançon est un autre film culte parmi tous ceux qui composent son curriculum : La guerre des tuques, Les tacots, Bach et Bottine… Attention : Risque élevé de nostalgie!

« Les Oreilles » mène l'enquête, André Melançon, offert par l'Office national du film du Canada

Au pays des jours sans fin de Douglas Wilkinson

Au mois de juin dans l’Arctique, le Soleil brille la nuit comme le jour : C’est le Pays des jours sans fin. Dans ce documentaire de 1953, quelque part sur la Terre enneigée de Baffin, nous suivons Idlouk et sa famille de chasseurs (en 3 générations!) alors qu’ils s’affairent à mettre à profit les vertus de la belle saison… Dans cette contrée au climat si rude où les étés sont doux, mais très courts, chacun a un rôle à jouer en prévision du long hiver à venir.

Au pays des jours sans fin , Douglas Wilkinson, offert par l'Office national du film du Canada

Le vieillard et l’enfant de Claude Grenier

D’après la nouvelle éponyme de Gabrielle Roy (tirée de La Route d’Altamont), Le vieillard et l’enfant relate des souvenirs que cette dernière a conservés d’un certain été de son enfance au Manitoba. Le film raconte l’histoire de Christine (Lucie Laurier), 8 ans, qui fait la connaissance d’un vieil homme (Jean Duceppe) et lui donnera le goût d’un dernier voyage. Ensemble, ils iront passer toute une journée au grand lac Winnipeg tandis que la mère (Patricia Nolin) se rappelle un ailleurs qu’elle ne reverra jamais.

Le vieillard et l'enfant, Claude Grenier, offert par l'Office national du film du Canada

Bonnes vacances à tous et n’oubliez pas que l’été, c’est fait pour jouer!