Pow-wow et rédemption : voyez gratuitement le documentaire Le chemin rouge sur ONF.ca

Films

Un an après sa première mondiale au Festival Présence autochtone, le court métrage documentaire Le chemin rouge de Thérèse Ottawa est maintenant offert gratuitement en visionnage en continu sur ONF.ca.

Le chemin rouge, Thérèse Ottawa, offert par l'Office national du film du Canada

Réalisé à l’occasion du concours Tremplin NIKANIK, destiné aux cinéastes francophones des Premières Nations du Québec, ce film nous plonge au coeur d’un véritable pow-wow attikamek à la rencontre de Tony Chachai, jeune Autochtone en quête d’identité.

Tony_Chachai_Le_chemin_rouge

Né d’une mère alcoolique, qui a continué de boire pendant sa grossesse, Tony a souffert de nombreux problèmes de santé et a été placé en famille d’accueil au cours de son enfance. Souffrant aussi de ce qu’il appelle un « vide intérieur », il sombre lui-même dans l’alcoolisme et la toxicomanie à l’adolescence. Ce n’est qu’à l’âge de 21 ans, après le décès de sa mère et à l’aube de devenir père à son tour, que Tony fait la paix avec ses démons et trouve enfin une rédemption en renouant avec sa famille et sa communauté attikamek.

Chemin rouge_pow-wow_1

Danse et pow-wow traditionnels

C’est sur son lit de mort que la mère de Tony lui fait promettre de devenir danseur. Depuis, il suit les traces de son cousin Ronny Chachai et apprend différentes danses traditionnelles, pratiquées anciennement par les guerriers autochtones, dans les pow-wow organisés par sa communauté. Si le mot «pow-wow» est utilisé à mauvais escient chez les Occidentaux aujourd’hui, ce film nous permet de mieux comprendre sa véritable définition.

Chemin rouge_Tony Chachai_pow-wow

Chemin Rouge_pow-wow

Un parcours remarqué

Magnifiquement tourné, Le chemin rouge, de la cinéaste attikamek Thérèse Ottawa, a remporté deux mentions spéciales au Festival Présence autochtone l’an dernier. Le film a ensuite été projeté aux Rendez-vous du cinéma québécois, au Festival imagineNATIVE Film + Media Arts, à l’American Indian Film Festival de San Francisco, au Festival du film documentaire DOXA de Vancouver, ainsi qu’au Festival du film de Yorkton où il a reçu un Golden Sheaf dans la catégorie multiculturelle.

5 films de l’ONF au Festival Présence autochtone 2016

Encore une fois cette année, le Festival Présence autochtone propose aux cinéphiles 5 courts métrages de l’ONF réalisés par des Autochtones :

  • Etlinisigu’niet (Vidés de leur sang), de Jeff Barnaby, en film d’ouverture;
  • Cette rivière (This River), de Katherena Vermette et Erika MacPherson, en première mondiale;
  • Nimmikaage (Elle danse pour son peuple), de Michelle Latimer;
  • Sœurs et frères (Sisters and Brothers), de Kent Monkman;
  • Entre-deux (Nowhere Land), de Bonnie Ammaaq.

Pour plus de détails, visitez le site officiel du Festival Présence autochtone.

Bon festival!