5  courts2 copy

Découvrez les 5 cinéastes de la 2e édition du Projet 5 courts

Films

L’ONF et La bande Sonimage sont fiers de vous présenter le nom des cinq cinéastes qui prendront part à la deuxième édition du Projet 5 courts. Les noms des réalisateurs ont été dévoilés hier lors de la Soirée régionale de Regard sur le court métrage au Saguenay. 

Il s’agit de Serge Bordeleau, le duo Philippe David Gagné/Jean-Marc E. Roy, Noémie Payant-Hébert et Bogdan Stefan.

Le Projet 5 courts est une initiative de l’ONF visant à explorer le genre documentaire court avec des centres d’artistes ou de production issus des régions du Québec, en partenariat cette année avec La bande Sonimage, organisme de Saguenay qui soutient la création en cinéma-vidéo au Saguenay – Lac-Saint-Jean.

Les cinq cinéastes devront créer un documentaire de 4 à 5 minutes et se verront imposer un défi technique. Leur travail profitera de la synergie du groupe et sera stimulé par la réflexion d’ensemble, sans toutefois être une œuvre collective. Les films seront produits par Denis McCready et Colette Loumède pour l’ONF et Claudia Chabot pour La bande Sonimage.

La collaboration de l’ONF avec les centres d’artistes en région se poursuivra avec les prochaines éditions du Projet 5 courts, car ceux-ci possèdent une grande expertise en production et réunissent des artistes de plusieurs disciplines sous un même toit, travaillant déjà dans l’esprit que l’ONF désire donner au projet. Pour la première édition lancée en 2014, le choix du partenaire s’était porté sur Spira, coopérative de Québec vouée au cinéma indépendant.

Les cinq films issus du projet en partenariat avec Spira sont projetés actuellement dans le circuit des festivals, et trois d’entre eux ont été présentés en première mondiale à Regard sur le court métrage au Saguenay : À la plage de Jeremy Peter Allen (cinéaste de Québec), L’enfer marche au gaz! de Martin Bureau (cinéaste originaire de Saint-Félicien dont le film sera présenté à la Soirée régionale) et Entrevue avec un homme libre de Nicolas Lévesque (cinéaste du Saguenay).

À propos des cinq cinéastes

Serge Bordeleau

Biologiste de formation, devenu cinéaste après un passage à l’école des médias de l’UQAM, il a travaillé avec les Autochtones de l’Abitibi-Témiscamingue avant de réaliser son premier documentaire, Kitakinan – Notre territoire à tout le monde, qui a remporté plusieurs prix. Cinéaste accompagnateur pour le Wapikoni mobile, il a aussi fondé à Val-d’Or le Festival de cinéma des gens d’ici et l’organisme 08 cinéma indépendant.

Philippe David Gagné

Philippe David Gagné est titulaire d’un baccalauréat interdisciplinaire en cinéma. Son premier film, le documentaire Sur la glace, rafle plusieurs prix, dont ceux du public et du jury à la 15e édition de Vidéastes Recherché•es. S’ajoutent plusieurs productions ayant voyagé autour du globe, lauréates d’une dizaine de prix et mentions. Plusieurs fois boursier de la SODEC et du CALQ, Philippe David est réalisateur pour Télé-Québec et TV5 à travers le Canada depuis 2008. Sa websérie Pick-up : à la rencontre d’un bout du monde, coréalisée avec Jean-Marc E. Roy, remporta un prix Gémeaux en 2012. Son dernier court, Bleu tonnerre, également coréalisé avec Jean-Marc E. Roy, sera lancé en mars 2015. Il travaille présentement à l’écriture de son premier long métrage, Boutefeu, sélectionné à l’Atelier Grand Nord 2015.

Jean-Marc E. Roy

Le travail de Jean-Marc E. Roy oscille entre documentaire et fiction. Depuis 1999, plusieurs de ses films ont été diffusés et récompensés ici comme ailleurs. Sa websérie Pick-up : à la rencontre d’un bout du monde, coréalisée avec Philippe David Gagné, a remporté un prix Gémeaux en 2012 et la série Cowboy : un rêve canadien, également signée avec ce dernier, a reçu une nomination aux Gémeaux en 2014. Il a récemment réalisé Bleu tonnerre (avec Philippe David Gagné), Puisqu’il le faut et Nevermind, avec lequel il a fait le tour du monde l’an dernier. Fervent amateur de culture populaire canadienne-française, Roy travaille présentement sur son premier long métrage documentaire. Élevé à Brossard, il est arrivé à Chicoutimi en 2001.

Noémie Payant-Hébert

Noémie Payant-Hébert est titulaire d’une maîtrise en arts orientée vers la vidéo, l’installation et le décor ainsi qu’un baccalauréat en cinéma et vidéo de l’Université du Québec à Chicoutimi. Elle cherche par sa pratique une conciliation possible entre les langages filmiques et plastiques, qu’elle définit par l’idée du cinéma gris. Elle est aussi l’une des quatre membres actifs et fondateurs du collectif d’artistes Cédule 40. Travaillant aussi en décors et accessoires, elle a participé à diverses productions cinématographiques et télévisuelles.

Bogdan Stefan

Après des études de cinéma en France et plusieurs expériences de création et de production audiovisuelles en Roumanie, Bogdan Stefan s’établit au Québec, dans la ville de Saguenay. Récipiendaire de plusieurs bourses d’écriture et de production pour ses projets cinématographiques, tant en Roumanie qu’au Canada, Bogdan Stefan est animé par la transmission de sa passion pour le cinéma, pour le patrimoine culturel et familial.

Toutes nos félicitations et bienvenus parmi nous!

Photo d’en-tête (de gauche à droite) : Jean-Marc E. Roy, Noémie Payant-Hébert, Bogdan Stefan, Serge Bordeleau, Philippe David Gagné