Les enfants et le stress : quand trop, c’est trop !

Les enfants et le stress : quand trop, c’est trop !

Les enfants et le stress : quand trop, c’est trop !

Chaque classe comporte son lot d’élèves aux prises avec le stress : un enfant d’à peine six ans en déficit d’énergie en raison d’un manque de sommeil ; un autre de dix ans, incapable de s’exprimer en classe ; une adolescente ou un adolescent qui éclate en sanglots, dépassé par la charge de travail. Le stress peut se révéler motivant et produire des effets positifs, à condition que les enseignantes et enseignants disposent de ressources, par exemple les films de l’ONF que nous vous proposons ci-dessous, pour aider les élèves à comprendre quand trop, c’est trop.

Voici, à l’intention d’élèves de 8 à 18 ans, des questions à débattre qui se rattachent à trois films de l’ONF portant sur le stress.

Liens avec le curriculum

La capacité de composer avec le stress doit être enseignée à l’école dans le cadre d’une vaste gamme de matières. Bien que le sujet soit directement lié au programme d’études sur la santé, on peut l’aborder indirectement dans les cours sur les médias, les études sociales ou les sciences humaines. Le théâtre, la musique, la danse ou les arts visuels offrent aussi aux élèves des voies inspirantes pour créer sur ce thème. Les films proposés ici attirent leur attention non seulement sur le stress, mais aussi sur l’anxiété et sur la santé mentale. Au fil des discussions, guidés par l’enseignant ou l’enseignante, ils constateront qu’il existe des stratégies pour gérer les facteurs de stress dès qu’ils se manifestent.

Overdose (5 min 31 s) – 8 ans et plus

Overdose, Claude Cloutier, offert par l'Office national du film du Canada

Inspiré par l’article 31 de la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant, ce court métrage d’animation sans paroles suit pendant plusieurs jours un enfant qu’un horaire surchargé et stressant finit par épuiser complètement. La brièveté du film permet aux élèves de le visionner à plusieurs reprises afin de bien saisir l’effet que produisent les images et le rôle que tient la musique dans l’histoire.

Overdose est un film polyvalent dont on peut se servir en classe pour présenter le sujet de la gestion du stress aux élèves de la première à la douzième année. Je l’ai utilisé avec succès au primaire, dans les cours d’éducation à la santé et dans les cours d’initiation aux médias.

Questions à débattre sur Overdose et réponses d’élèves de deuxième année

Question :

« Qu’est-il arrivé au garçon ? »

Réponses d’élèves :

« Il n’a pas fait d’exercice et n’a pas eu le temps de jouer dehors parce que ses parents l’obligeaient toujours à faire plein de choses. »

« Il était si fatigué ! »

« Il est devenu un robot. »

Question :

« Que veut sa mère ? »

Réponses d’élèves :

« Sa mère rêve qu’il soit bon dans toutes ces choses-là. »

« Elle veut qu’il soit parfait. »

Question :

« Qu’est-ce que vous avez pensé de sa vie ? »

Réponses d’élèves :

« Je n’aimerais pas sa vie. »

« Je donnerais mon avis et je dirais : “Je ne veux pas faire toutes ces choses-là.” »

Overdose se rattache à la série de films Droits au cœur, créée en hommage à la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant. On pourrait utiliser ce film pour intégrer la question du stress au contenu des cours d’études sociales ou de sciences humaines où l’on se penche sur l’incidence des Nations unies. Cliquez sur le lien suivant pour trouver plus de renseignements sur cette série de films : https://blogue.onf.ca/blogue/2015/10/30/aborder-les-droits-de-lenfant-avec-ses-eleves/

Le mal du siècle (5 min 19 s) – 8 ans et plus

Le mal du siècle, , offert par l'Office national du film du Canada

Une jeune femme tente de se décrire : « jeune femme de belle apparence, épanouie, passionnée… ». Au début du film, les images correspondent à sa description. Plus loin, elle affirme : « Je me sens à ma place », mais les images illustrent l’inverse, par exemple un porc-épic entouré de ballons ou un poisson dans une cage à oiseaux. Elle n’arrive plus à préserver la façade et à laisser croire qu’elle maîtrise parfaitement la situation. Puis, les images changent afin d’inclure des stratégies permettant de faire face au stress, notamment en faisant du yoga ou en lisant sur la plage dans un hamac. Nous devinons toutefois que l’épuisement a entraîné des conséquences à long terme sur son bien-être.

Les images du film captiveront les élèves : un phoque en spectacle, une rose qui fleurit et s’étiole, un navire de croisière qui fonce sur un iceberg et bien d’autres.

L’enseignant ou l’enseignante devrait de préférence utiliser Le mal du siècle et Overdose ensemble afin de bien montrer les conséquences du stress. Ces formidables courts métrages susciteront une discussion enrichissante, et les élèves pourront réagir à ces œuvres en rédigeant un texte, en faisant un dessin ou par d’autres moyens.

Questions à débattre sur Le mal du siècle

  • Quelles images retenez-vous ?
  • Êtes-vous sensible au stress que suscite le fait de devoir préserver les apparences ?
  • Y a-t-il une image qui permettrait de décrire une situation stressante que vous avez vécue ?
  • La dernière image du film est une allumette affaissée et brûlée qui se dirige lentement vers l’extérieur de l’écran. Qu’est-ce que cela représente, pour vous ?
  • Que signifie l’expression « le mal du siècle » et en quoi s’applique-t-elle à ce film ?

Trop de stress ? Vive la gentillesse !

Après avoir visionné ces trois films, je constate que nos jeunes ont désespérément besoin qu’on les traite avec gentillesse. Si nous leur donnons les outils qu’il leur faut pour composer avec les situations stressantes, nous n’en tirerons tous et toutes que des avantages. Overdose et Le mal du siècle ont produit un effet durable. Mes élèves ont tiré profit de ces renseignements clairs sur la façon de faire face au stress, et du message qui s’en dégage : faites preuve de gentillesse les uns envers les autres ; vous ne savez pas réellement ce que vivent vos camarades.

Brenda MacNaughton enseigne aux élèves de la maternelle à la huitième année. Actuellement enseignante-bibliothécaire dans une école primaire, elle se charge également des cours d’art, d’initiation aux médias et d’éducation à la santé. Brenda s’emploie à établir des liens avec les communautés métisses, inuites et des Premières Nations et prend fait et cause pour l’environnement. On lui a récemment remis une récompense pour services rendus à la communauté afin de souligner le travail qu’elle a accompli avec les membres d’une Première Nation en vue de créer un jardin pollinisateur et de plantes médicinales dans un parc de quartier.

To read this post in English, click here.

Découvrez d’autres blogues éducatifs | Visionnez des films éducatifs sur Éducation ONFAbonnez-vous au l’infolettre | Suivez Éducation ONF sur Facebook | Suivez Éducation ONF sur Twitter | Suivez Éducation ONF sur Pinterest

Ajouter un commentaire

Commenter