Mini-leçon — Le chemin rouge

Mini-leçon — Le chemin rouge

Mini-leçon — Le chemin rouge

Mini-leçon — Le chemin rouge

Matières scolaires :

  • Histoire/politique
  • Identité/société
  • Danse
  • Musique

Âge recommandé : 12 ans et plus

Le chemin rouge, Thérèse Ottawa, offert par l'Office national du film du Canada

Question directrice : La résurgence des pratiques culturelles autochtones, autrefois interdites par des politiques d’assimilation forcée, peut-elle favoriser la guérison et le bien-être des individus, des communautés et de la société ?

Synopsis pédagogique : Dans Le chemin rouge, un jeune homme ayant jusqu’alors adopté des comportements autodestructeurs l’ayant mené à se couper de sa culture doit faire face au décès de sa mère biologique. Cette perte le conduit à emprunter un nouveau chemin — celui de la guérison, du bonheur et de l’espoir — alors qu’il reprend contact avec sa communauté et sa culture d’origine. Son parcours symbolise l’importance de la santé et du bien-être pour des générations issues de nations autochtones dont les membres ont beaucoup souffert en raison de politiques d’assimilation forcée.

Activité 1 : Cercle de réflexion, de discussion et de partage

ENQUÊTE ET ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION

En vertu de la Loi sur les Indiens, de 1906 à 1951, il était interdit aux « Indiens » de participer à des danses, à des spectacles, à des expositions, à des stampedes ou à des reconstitutions historiques vêtus de tenues traditionnelles. Réfléchissez, discutez et partagez vos idées sur les effets durables qu’a pu avoir cette politique sur l’estime de soi et l’identité des peuples autochtones.

Réfléchissez aux effets intergénérationnels de cette politique sur les personnes présentes ou mentionnées dans ce film.

Extrait #1 (2 min 54 s)

Étape1 : Les élèves s’assoient en formant dans la mesure du possible un cercle ou un U.

Étape 2 : Expliquez les étapes et commencez le processus suivant.

Étape 3 : Présentez aux élèves la question d’enquête et l’information sur les aspects à examiner.

Étape 4 : Chaque élève prend le temps de réfléchir individuellement (2 minutes).

Étape 5 : Chaque élève fait équipe avec la personne assise à côté de lui ou d’elle et partage ses réflexions avec cette personne (de 4 à 6 minutes).

Étape 6 : Dans le sens des aiguilles d’une montre, les élèves se lèvent tour à tour et énoncent un, deux ou trois mots décrivant leurs pensées et leurs sentiments par rapport au sujet (de 5 à 7 minutes).

Résumé

Réfléchissez aux intentions du gouvernement nouvellement élu lorsqu’il a décidé de rendre illégal le port de tenues cérémonielles traditionnelles. Si un membre des Premières Nations avait été surpris à porter ces vêtements traditionnels sans autorisation, demandez-vous ce qu’auraient été les conséquences immédiates de ce geste. Songez aux effets immédiats et générationnels de cette forme de contrôle culturel sur les individus et les communautés.

Le style des tenues de pow-wow est adapté au type de danse. Un pow-wow comporte plusieurs types de danses. Chaque danse permet de raconter une histoire.

Activité 2 : Cercle de réflexion, de discussion et de partage

De 1884 à 1951, la Loi sur les Indiens a déclaré illégaux le potlatch et d’autres cérémonies culturelles. Réfléchissez aux effets négatifs durables de la diabolisation et de la criminalisation des rassemblements culturels tels que le pow-wow sur le sentiment d’appartenance, l’estime de soi et l’identité des membres des Premières Nations.

Examinez l’effet des conséquences intergénérationnelles sur le protagoniste.

Extrait #2 (2 min 17 s)

Étape 1 : Les élèves restent assis en cercle ou en U. Le même processus se déroule, mais avec un nouveau sujet de réflexion, de discussion et de partage.

Étape 2 : Expliquez les étapes et commencez le processus suivant.

Étape 3 : Présentez aux élèves la question d’enquête et l’information sur les aspects à examiner.

Étape 4 : Chaque élève prend le temps de réfléchir individuellement (2 minutes).

Étape 5 : Chaque élève fait équipe avec la personne assise à côté de lui ou d’elle et partage ses réflexions avec cette personne (de 4 à 6 minutes).

Étape 6 : Dans le sens des aiguilles d’une montre, les élèves se lèvent tour à tour et énoncent un, deux ou trois mots décrivant leurs pensées et leurs sentiments par rapport au sujet (de 5 à 7 minutes).

Résumé

Il était illégal, pour les membres des Premières Nations, de pratiquer les manières d’être, de connaître et de faire qui correspondaient à leur culture. Le pow-wow est un rassemblement particulier auquel participent de nombreuses nations. Les cérémonies telles que le potlatch, un rassemblement au cours duquel on se pare de vêtements traditionnels, on danse et on distribue de la nourriture et des richesses, étaient également interdites. De magnifiques objets artisanaux transmis de génération en génération étaient souvent confisqués ou brûlés. Si des personnes étaient vues en train de participer à des cérémonies ou à des célébrations, on les persécutait de diverses façons, notamment en les emprisonnant. Ces politiques, bien qu’elles aient été modifiées, ont eu des effets négatifs durables sur les individus et les nations. Cette oppression ainsi que la perte de l’identité et du sentiment d’appartenance ont eu de nombreuses conséquences sociales néfastes et ont suscité de nombreux préjugés à l’égard des peuples autochtones.

Ces cérémonies ont notamment pour fonction de célébrer les transitions de la vie, comme le changement de saison ou les rites de passage (la puberté, par exemple). Les cérémonies et les célébrations prennent racine dans l’amour de la famille, de la communauté, de la terre et dans la relation avec l’ensemble des organismes vivants.

Activité 3 : Cercle de réflexion, de discussion et de partage

Extrait #3 (1 min 10 s)

ENQUÊTE

En quoi le fait de fabriquer et de porter les vêtements traditionnels, ainsi que de danser à l’occasion des pow-wow, peut-il symboliser la rupture du jeune homme avec le chemin de l’autodestruction, et son accession à la voie de la guérison et du bien-être ? En quoi le fait de renouer avec sa culture aide-t-il le jeune homme à poser les jalons d’un avenir plus positif, pour lui-même et pour sa famille ?

Réfléchissez aux émotions et aux sentiments qui habitent le jeune homme lorsqu’il porte les tenues traditionnelles, vibre au son de la musique et danse. Ce rassemblement culturel semble-t-il être quelque chose de positif ou, au contraire, de négatif pour les individus, les communautés et la société ?

Étape 1 : Les élèves restent assis en cercle ou en U. Le même processus se déroule, mais avec un nouveau sujet de réflexion, de discussion et de partage.

Étape 2 : Expliquez les étapes et commencez le processus suivant.

Étape 3 : Présentez aux élèves la question d’enquête et l’information sur les aspects à examiner.

Étape 4 : Chaque élève prend le temps de réfléchir individuellement (2 minutes).

Étape 5 : Chaque élève fait équipe avec la personne assise à côté de lui ou d’elle et partage ses réflexions avec cette personne (de 4 à 6 minutes).

Étape 6 : Dans le sens des aiguilles d’une montre, les élèves se lèvent tour à tour et énoncent un, deux ou trois mots décrivant leurs pensées et leurs sentiments par rapport au sujet (de 5 à 7 minutes).

Résumé

La rupture des liens culturels qui unissent les générations et favorisent la santé et le bien-être apparaît de façon manifeste dans la période sombre de la vie du jeune homme. Dès son plus jeune âge, il n’a eu d’autre choix que d’être séparé de sa famille, de sa communauté et de sa culture. Le processus du deuil de sa mère est à l’image du deuil lié à la rupture avec sa culture. Confectionner des costumes traditionnels, les porter et danser font partie d’un processus de guérison qui aide le jeune homme à se remettre de certains maux caractéristiques de la perte d’identité. Ses propres actions lui permettent de s’épanouir sur la voie du bien-être. Il émane du pow-wow une couleur et une énergie pouvant représenter l’espoir, le bonheur et la guérison. Le fait que le jeune homme renoue avec sa culture revêt une dimension symbolique à l’échelle de la société.

Passer à l’action

Bien que de nombreuses modifications aient été apportées à la Loi sur les Indiens, cherchez d’autres éléments de cette loi qui ont entraîné des conséquences durables sur le sentiment de bien-être des peuples autochtones. Demandez-vous s’il importe que des personnes non autochtones comprennent les dommages psychologiques et physiques qui découlent de politiques telles que la Loi sur les Indiens. Quels types de stratégies pourrait-on utiliser pour aider la population en général à mieux comprendre la situation sociale des peuples autochtones au Canada ? En quoi la célébration des façons de connaître et de faire traditionnelles des Autochtones peut-elle constituer une contribution positive à la société ?

Étape 1 : Faites des recherches sur les politiques d’assimilation forcée qui ont été modifiées dans la Loi sur les Indiens. Assurez-vous que l’auteur ou l’autrice de ce document est une personne autochtone.

Étape 2 : Créez en classe une série de fiches « Le saviez-vous ? » portant sur les politiques d’assimilation forcée qui ont été modifiées dans la Loi sur les Indiens. Assurez-vous que les auteurs et les autrices des documents de recherche sont des personnes autochtones.

Étape 3 : Faites des recherches sur les pratiques culturelles traditionnelles autochtones dont les effets positifs se trouvent liés aux cérémonies, aux célébrations, à la famille, à l’éducation des enfants et à la communauté. Peut-être souhaiterez-vous orienter vos recherches vers des nations établies dans votre région. Il existe de nombreuses nations au Canada, par exemple les Cris, les Anichinabés, les Attikameks et les Haudenosaunee. Assurez-vous que l’auteur ou l’autrice du matériel de recherche est une personne autochtone.

Étape 4 : Sur chacune des fiches « Le saviez-vous » créées par les élèves de votre classe, inscrivez un exemple de pratique culturelle positive.

EXEMPLE DE FICHE :

Recto : Saviez-vous qu’à une certaine époque de l’histoire du Canada, il était interdit aux membres des Premières Nations de danser ?

Verso : Saviez-vous qu’un pow-wow comprend plusieurs types de danses ? La danse de la robe à franges symbolise l’espoir et la guérison.

Étape 5 : Une fois la série de cartes terminée, partagez une carte par jour ou par semaine dans un bulletin d’information scolaire ou dans les médias sociaux. Les élèves peuvent également reproduire les cartes pour les partager avec leur famille et leurs camarades.

Crystal Clark est une Métisse d’origine dénée et crie. Mère, enseignante, conseillère en éducation autochtone et artiste, elle s’emploie en outre à soutenir les appels à l’action. Elle a étudié les nouveaux médias à la Vancouver Film School, a obtenu un baccalauréat en éducation, un diplôme en beaux-arts et une maîtrise en technologies de l’éducation, ainsi qu’un diplôme en création littéraire autochtone et en arts visuels du En’okin Center. Elle possède également une vaste expérience de l’enseignement dans les communautés des Premières Nations, du développement des ressources, de la recherche et de l’enseignement axés sur les Autochtones à l’intention du corps enseignant de la province de l’Alberta, ainsi que de l’enseignement des technologies de l’éducation aux enseignants et enseignantes en formation.

To read this post in English, click here.

Découvrez d’autres mini-leçons | Visionnez des film éducatifs sur ONF ÉducationAbonnez-vous au l’infolettre | Suivez ONF Éducation sur Facebook | Suivez ONF Éducation sur Twitter | Suivez ONF Éducation sur Pinterest

Ajouter un commentaire

Commenter