Mini-leçon – Borealis

Mini-leçon – Borealis

Mini-leçon – Borealis

Mini-leçon – Borealis

Thèmes abordés :

  • Géographie – Enjeux environnementaux
  • Sciences – Systèmes du vivant/écologie
  • Études sociales – Enjeux environnementaux
  • Géographie – Ressources naturelles

Âge recommandé : De 14 à 18 ans

Borealis, Kevin McMahon, offert par l'Office national du film du Canada

Mots clés/sujets : Borealis, forêts, écosystèmes

Question directrice : Comment la forêt boréale continue-t-elle à se développer malgré les dommages que lui infligent les innombrables activités humaines et naturelles ?

Synopsis pédagogique : Avec Borealis, son nouveau long métrage documentaire, le célèbre réalisateur Kevin McMahon (L’eau, c’est la vie) pénètre dans les profondeurs de la forêt boréale pour y découvrir l’expression chorale de la vie dans les légendaires étendues sauvages du Canada. Comment les arbres arrivent-ils à évoluer, à communiquer, à survivre malgré les forces destructrices du feu, des insectes et de l’intrusion humaine ? Borealis offre un portrait immersif des cycles de vie de la forêt, présenté selon la perspective des plantes et des animaux qui y vivent.

Activité 1 : Prédictions

Il est préférable de faire cette activité avant de regarder l’extrait. Les incendies sont très courants dans la forêt boréale, et ils ne sont pas toujours provoqués par les êtres humains : beaucoup sont d’origine naturelle. Ces forêts existent depuis des milliers d’années et ont connu de nombreux incendies. Pourtant, elles sont toujours là. Alors, comment la forêt se régénère-t-elle ? Invitez les élèves à prédire comment une forêt pourrait recommencer à croître à la suite d’un incendie.

Résumé

Cette activité prédictive a pour but d’amener les élèves à réfléchir au fait que la nature poursuit son évolution même après un événement tel qu’un incendie de forêt. Vous pourriez comparer leurs prédictions aux faits réels et en discuter en classe. Pour approfondir la question, invitez les élèves à réfléchir à d’autres catastrophes naturelles et à la manière dont la nature parvient à se rétablir à la suite de celles-ci. Par exemple, comment certaines plantes survivent-elles aux périodes de sécheresse ?

Activité 2 : Carte d’organisation d’idées

Selon la façon dont vous souhaitez encadrer la discussion, cette activité peut être réalisée avant ou après la présentation de l’extrait. Les élèves placent le mot « bois » (ou « rondin ») au centre de la feuille, puis réfléchissent à l’endroit et à la manière dont ils utilisent les produits du bois dans leur vie quotidienne. Vous pouvez les aider en leur donnant différentes catégories avec lesquelles travailler, par exemple « maison » ou « école ».

Les élèves peuvent aussi utiliser des images plutôt que des mots.

Rien ne les empêche d’ailleurs de remplacer l’habituelle carte d’organisation d’idées par un arbre qu’ils ont dessiné, et de faire du tronc le concept central en plaçant des mots et des images aux extrémités des branches.

Résumé

Cette partie du film fait appel aux émotions, car elle montre la destruction des forêts attribuable à l’exploitation forestière. Les cartes d’organisation d’idées des élèves illustreront le fait que nous dépendons réellement des arbres pour nous procurer des ressources. De nombreuses activités de suivi peuvent être réalisées ici.

  • Quelles sont les solutions de rechange ? Pouvons-nous réduire notre consommation de bois d’œuvre ? Que pouvons-nous faire différemment ? Ces solutions sont-elles meilleures ou pires pour l’environnement ?
  • Les élèves peuvent consulter cette fiche d’information du gouvernement du Canada sur la déforestation.
  • Une discussion ou un cours sur les ressources renouvelables pourrait également être ajouté au programme.

Activité 3 : Étonnant – Intéressant – Troublant

Bien que cet extrait soit un peu long, il porte sur les effets des changements climatiques sur la forêt boréale. Cette activité a ceci de formidable qu’elle permet aux élèves d’exprimer les choses qui ressortent à leurs yeux. Demandez-leur de trouver les éléments suivants en regardant l’extrait : une idée ou un fait étonnant ; une idée ou un fait intéressant ; une idée ou un fait troublant. Donnez-leur l’occasion de partager leurs réponses et de faire le point en équipes de deux ou dans le cadre d’une discussion en classe. Vous pouvez également recueillir leurs réponses et les utiliser pour créer des leçons qui consolideront leur apprentissage.

Résumé

L’objectif de cette activité est de permettre aux élèves de faire part aux autres des points qui les touchent, au lieu de se concentrer uniquement sur les questions auxquelles vous souhaitez les sensibiliser. Cela permet aux élèves de s’exprimer en classe, ce qui favorise une discussion plus authentique.

Passer à l’action

La forêt boréale couvre une grande partie de l’hémisphère nord, sur trois continents, et représente environ 28 % de la terre émergée du Canada, mais en avons-nous pleinement conscience ? Le film et les présentes activités abordent de nombreuses questions en lien avec la forêt. Avec un peu de chance, ils auront montré aux élèves comment la forêt est formée, subvient à ses propres besoins et à ceux des animaux, comment nous interagissons avec elle et à quoi pourrait ressembler l’avenir des forêts, compte tenu surtout des changements climatiques.

Les élèves peuvent créer une infographie destinée à sensibiliser les Canadiens et les Canadiennes à l’importance de la forêt boréale. Cette création devrait :

  • fournir des renseignements généraux sur l’importance de la forêt ;
  • traiter d’un enjeu clé lié à la forêt ;
  • proposer une solution pour résoudre le problème de la déforestation ;
  • souligner les raisons pour lesquelles cette question leur importe.

Brian Beard enseigne à l’école secondaire Colonel By à Ottawa, en Ontario. À titre de membre du conseil exécutif de l’Association pour l’enseignement de la géographie et de l’environnement en Ontario (AEGEO), il occupe le poste de chargé de projet du volet Sensibilisation. Il a fait partie des membres du comité organisateur de la conférence de l’AEGEO, tenue à Ottawa à l’automne 2019. En plus d’enseigner la géographie de l’Ontario (y compris le cours de 9e année « Enjeux géographiques du Canada »), il est professeur de géographie au baccalauréat international. Dans ces cours, il aide les élèves à examiner les problématiques sous différents angles afin de comprendre la complexité des enjeux. Brian met ses élèves au défi de réfléchir de manière critique à leur communauté. Féru d’excursions et d’études sur le terrain, il se passionne aussi pour les tâches d’évaluation riches et pour le développement de communautés habitables et actives orientées vers le transport collectif.

To read this post in English, click here.

Découvrez d’autres mini-leçons | Visionnez des film éducatifs sur ONF ÉducationAbonnez-vous au l’infolettre | Suivez ONF Éducation sur Facebook | Suivez ONF Éducation sur Twitter | Suivez ONF Éducation sur Pinterest

Ajouter un commentaire

Commenter