COVID et retour en classe : quelques conseils de la Dre Tamara Soles 

COVID et retour en classe : quelques conseils de la Dre Tamara Soles 

COVID et retour en classe : quelques conseils de la Dre Tamara Soles 

La rentrée scolaire est une période très chargée, même en temps normal. Mais, cette année, la situation n’est pas normale. Retourner en classe avec le spectre de la deuxième vague de la pandémie soulève un défi supplémentaire pour les enseignants, les élèves et les parents. Trouver des moyens de gérer le stress lié à la COVID-19 est essentiel si nous voulons atteindre une forme quelconque de réussite scolaire.  

La première étape? Reconnaître et accepter que l’école sera différente cette année. Pour vous guider à travers certains de ces grands défis, jai discuté avec la DreTamara Soles, psychologue à Montréalaccompagnatrice pour les parents et animatrice de balado. 

Quel sera leffet de la COVID sur les jeunes élèves et à quels comportements peut-on sattendre? 

En septembre, les enfants seront confrontés à de nouvelles restrictions et procédures de sécurité: port du couvre-visage, distanciation avec les enseignants, etc. Cela risque de provoquer une anxiété accrue chez les élèves de tous âgeslaquelle peut se manifester de différentes manières. Par exemple, les enfants qui ont vécu la pandémie en contact étroit avec leurs parents pourront éprouver des difficultés à sen séparer. Les enfants plus âgés pourront porter le poids de lanxiété de leurs parents, en plus de la leur. 

Selon MmeSoles, «lanxiété peut se révéler de toutes sortes de façons : inquiétudes, recherche de réconfort et comportements répétitifs ayant pour but dexercer un certain contrôle, etcMais elle peut aussi se traduire par des comportements plus difficiles : opposition, agitation et nervosité accrues. Par ailleurs, de nombreux enfants sont impatients de retourner à lécole pour renouer avec leurs camarades et retrouver une certaine structure connue qui leur manquait depuis plusieurs mois. Avec laugmentation du niveau dexcitation, les enfants peuvent mettre plus de temps à sinstaller dans leur classeà se calmer et à être attentifs»  

Devons-nous revoir nos attentes pour lannée scolaire? 

Il est important de reconnaître que tous les élèves nen seront pas au même point à la rentrée. Selon leur école, depuis mars, ils peuvent avoir bénéficié dun enseignement à distance ou pas du tout, avoir été scolarisés à domicile ou non. Cela sera assurément un obstacle de plus pour les enseignants : ils devront non seulement savoir où se situe chaque élève, mais aussi adapter le plan de cours en conséquence 

Cest pourquoi MmeSoles conseille de se concentrer sur lapprentissage plutôt que sur les résultats attendusIl importe aussi que les élèves soient disposés à apprendre.  

«Les émotions ont un effet sur lattention, ce qui en retour influe sur la mémoire et lapprentissage. Lorsque les enfants sont dans un état démotion ou de stress intense, ils sont beaucoup moins disponibles pour apprendre. Cest vrai à tout moment, mais ce sera certainement plus marqué en ces temps de pandémie. Il est nécessaire que les écoles portent une plus grande attention à lapprentissage socioémotionnel. Saisir loccasion denseigner aux enfants la régulation des émotions, la gestion du stress et des stratégies de mieux-être telles que la pleine conscience sera essentiel pour leur réussite et leur bien-être général. Aider les enfants à établir une relation de confiance avec leurs enseignants et à se sentir en sécurité dans un environnement chaleureux et accueillant sera la première étape dun retour réussi à lécole. Les discours sur les liens, la communauté et la résilience réconfortent les enfants et contribuent à leur apaisement.» 

Comment les enseignants peuvent-ils aider leurs élèves à se sentir en sécurité en classe? 

Nous vivons une période unique dans lhistoire récente. Lorsque les élèves retourneront en classe, il est plus que probable quils auront subi une forme de perte, que ce soit de proches, de l’emploou de l’entreprise d’un parentdu revenu familial, etc. Il y a encore plus de chances que cela soit vrai dans les quartiers à faibles revenus et chez les personnes de couleur.  

«Pour aider les élèves à se sentir en sécurité, les enseignants peuvent accroître la prévisibilité en classeaffirme la DreSoles. Commencez la journée par un rituel, comme des exercices de respiration profonde ou de gratitude. Prévoyez des pauses actives fréquentes. Encouragez-les à parler de leurs émotions et sentiments, et faites en sorte que la classe soit un espace où les enfants qui en ont besoin peuvent s’exprimer librement et sans jugement. À lécole, les psychologues et les travailleurs sociaux peuvent aussi aider à favoriser ce sentiment de sécurité et fournir un soutien aux élèves. Et je le répète, axez le programme scolaire sur le bien-être socioémotionnel.»  

Quelles mesures les éducateurs peuvent-ils prendre pour préserver leur propre santé mentale? 

Tamara Soles reconnaît que lenseignement est déjà une profession très exigeante, à laquelle la COVID-19 ajoute un fardeau et un stress supplémentaires. Ce nest pas non plus un secret de Polichinelle que de nombreux enseignants sont réticents à retourner en classe. 

«Beaucoup ont dû trouver des moyens de soutenir leurs élèves par le biais de modules denseignement à distance tout en faisant face aux mêmes facteurs de stress que tout le monde, explique-t-elle. Tout dabord, faites preuve de compassion envers vous-même en tant quenseignant ou enseignante. Les éducateurs ont été placés dans une situation quasi impossible et ils gèrent leur travail au meilleur de leurs capacités. Reconnaissez que vous faites de votre mieux dans ces circonstances et concentrez-vous sur ce que vous contrôlez dans votre travailIl faut aussi prendre soin de soi  en s’accordant assez de sommeil, en faisant de l’exercice et en se nourrissant sainement  et ne pas hésiter à aller chercher du soutien auprès d’un ami, d’un membre de la famille ou d’un thérapeute. Avoir la possibilité de s’exprimer et d’être entendu aide le personnel enseignant à se sentir soutenu et facilite sa résilience.» 

 

To read this post in English, click here.

Découvrez d’autres mini-leçons | Visionnez des film éducatifs sur ONF ÉducationAbonnez-vous au l’infolettre | Suivez ONF Éducation sur Facebook | Suivez ONF Éducation sur Twitter | Suivez ONF Éducation sur Pinterest

 

Ajouter un commentaire

Commenter