Mini-leçon – Loi suprême

Mini-leçon – Loi suprême

Mini-leçon – Loi suprême

Loi suprême – Le rapatriement de la Constitution : un événement, cinq perspectives

Thème : Rapatriement de la Constitution canadienne en 1982

Niveaux scolaires : Secondaire I à secondaire 5 (8e à 12e année)

Mots clés/sujets : Rapatriement de la Constitution canadienne en 1982, Charte canadienne des droits et libertés, « bande des huit », « nuit des longs couteaux », droits des Autochtones, droits des femmes, Pierre Elliott Trudeau, René Lévesque, Peter Lougheed

Question directrice : Qui écrit l’histoire? Quels comptes rendus de l’histoire devrions-nous lire? En quoi l’identité a-t-elle une incidence sur la perception des actualités ou des événements historiques?

Résumé : Grâce au site Web interactif Loi suprême, enseignants et étudiants sont à même d’explorer en quoi les perspectives sur le rapatriement de la Constitution canadienne en 1982 diffèrent à l’échelle du pays. Des vidéos attrayantes créées par des vedettes canadiennes de YouTube aident les étudiants à en apprendre davantage sur le rapatriement et sur la Charte canadienne des droits et libertés. Les jeunes explorent comment un seul et même événement a eu d’importants retentissements à long terme sur l’identité nationale, les droits de la personne et les relations fédérales-provinciales.

Activité 1) Question ouverte

Avant le visionnage

Choisissez un conte de fées que les étudiants connaissent bien. En petites équipes, ils font une séance de remue-méninges pour trouver en quoi l’histoire serait différente si elle était racontée du point de vue d’un autre personnage. Demandez-leur ensuite de discuter de la façon dont l’histoire peut être vue sous différentes perspectives; par exemple, la guerre du Vietnam est connue au Vietnam sous le nom de « guerre américaine ». Quelles sont les implications à l’égard de l’histoire telle qu’on la raconte?

Comment un seul et même événement peut-il être perçu de multiples façons?

Invitez les étudiants à regarder des segments portant sur au moins trois perspectives différentes dans le site Web Loi suprême. Après chaque segment, les jeunes mettent par écrit quatre ou cinq points indiquant pourquoi la Charte a été importante pour ce groupe. Ils complètent ensuite la phrase : « Pour_______, le rapatriement de 1982 était _______, car il _______ et _______. » Certains points de vue sont-ils plus valides que d’autres? Quelles sont les conséquences de ces différents points de vue aujourd’hui? Les étudiants peuvent aussi examiner comment le rapatriement est présenté dans leur manuel (s’ils en ont). En quoi une telle présentation pourrait-elle être différente d’un bout à l’autre du pays?

Approfondir

Les perspectives de quels groupes sont absentes dans le site Web? De qui d’autres auriez-vous voulu connaître le point de vue? Y a-t-il présentement des sujets traités dans les actualités qui donnent lieu à différentes interprétations au pays? Faites une séance de remue-méninges pour en trouver quelques-unes et demandez aux étudiants de trouver des articles qui s’y rapportent. (Les jeunes gardent aussi à l’esprit que de nombreux médias d’information appartiennent au même conglomérat à l’échelle nationale. Cette réalité a-t-elle ou non des retentissements sur les voix régionales?)

Activité 2) Question ouverte ou « classement par ordre d’importance »

Quels sont les moyens les plus efficaces d’influencer les décisions gouvernementales?

Demandez aux étudiants de classer les activités ci-après par ordre d’efficacité décroissant. En complément, ils classeront aussi ces activités selon qu’ils sont le plus susceptibles d’y participer eux-mêmes.

  • Écrire des lettres à leurs députés
  • Rencontrer leurs députés
  • Utiliser les médias sociaux
  • Lancer une pétition
  • Organiser une manifestation de protestation et y inviter les médias
  • Devenir membre d’un parti politique
  • Présenter leur candidature aux élections
  • Participer à une manifestation sur le tas dans un lieu clé

Approfondir

Après cette activité, invitez les étudiants à regarder le segment du site Web Loi suprême sur les femmes et à discuter des moyens qu’ont pris ces dernières pour s’assurer d’être entendues en 1982. À votre avis, à quel point était-il important que les femmes aient des appuis au Parlement? Dans notre monde moderne, le peuple a-t-il plus ou moins d’influence sur les responsables gouvernementaux? Les étudiants pourraient ensuite faire une recherche pour découvrir comment les femmes, ou un autre groupe, s’y prennent actuellement pour faire en sorte que leurs préoccupations soient connues à l’échelle nationale. La rubrique « En profondeur » du site Web portant sur la Charte des droits est également riche de renseignements sur divers droits établis après l’adoption de la Charte.

Activité 3) Activité avec la classe

En quoi l’identité influe-t-elle sur la perception de l’histoire? Comment s’y prendre pour faire connaître son histoire?

Fournissez aux étudiants un scénario fictif dans lequel ils veulent que quelque chose change à l’école tandis que l’administration ne veut rien entendre. Que pourraient faire les jeunes pour se faire écouter? Quels avantages y aurait-il à porter leur point de vue au-delà de la communauté scolaire?

Demandez aux élèves d’écouter le segment de Loi suprême portant sur la perspective autochtone. Faites-leur classer les activités entreprises par les Autochtones qui ont eu le plus de poids en 1982.

  1. Organiser la traversée du pays en train jusqu’à Ottawa pour faire valoir leur point de vue.
  2. Faire connaître leurs préoccupations au Royaume-Uni.
  3. Transporter leur lutte aux Nations Unies.
  4. Prendre la parole devant des comités parlementaires.
  5. Encourager la participation de la base dans les communautés autochtones partout au pays.

Discutez de la manière dont les Autochtones ont réussi à faire ajouter l’article 35 à la Constitution. Pourquoi est-ce important que le Canada reconnaisse les droits collectifs des Autochtones?

Approfondir

Les étudiants analysent les raisons pour lesquelles les groupes autochtones voulaient être considérés comme des nations. Est-il possible d’avoir plusieurs « nations » dans un seul pays? Invitez les étudiants à s’informer sur les activités de défense des droits des Autochtones qui se déroulent actuellement dans leur propre communauté. Ils pourraient ensuite comparer ces activités à celles décrites dans le site Web Loi suprême.

 

Découvrez d’autres mini-leçons | Abonnez-vous au l’infolettre | Suivez Éducation ONF sur Facebook | Suivez Éducation ONF sur Twitter | Suivez Éducation ONF sur Pinterest

Ajouter un commentaire

Commenter