Les journaux de Lipsett au Festival international de Clermont-Ferrand

Théodore Ushev, le réalisateur du court métrage d’animation Les journaux de Lipsett revient du prestigieux Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand. Il a bien fait de s’y rendre puisqu’il a remporté le prix du Meilleur court métrage d’animation, garnissant une collection déjà très bien riche de distinctions et de prix.

À sa manière, nous avons demandé à Théodore de nous tenir un journal de bord durant la semaine du festival. Voici le résultat des ses réflexions.

6 février 2011

Clermont c’est grand. Est-ce que j’ai dit grand? Clermont, c’est énorme. Voici quelques chiffres : 15 salles, 150 000 délégués, un marché du court métrage spectaculaire, 35 restaurants pour les festivaliers, mais surtout du monde qui parle du cinéma.

8 février 2011

Et quand j’ai dis parle, je n’ai pas en vision juste les professionnels.  Les gens de la ville aiment leur festival. Et ça parle du cinéma du court métrage comme d’un cinéma important, vivant et en croissance infinie. Un exemple – on était assis au tour d’un petit rouge d’Auvergne avec des gens de la ville, après une projection chargée.  Et ils m’ont dit: « On regarde toute la  programmation depuis 12 ans. On se souvient de tous les grands films, de ses réalisateurs, de tels et tels noms ». Après ils ont nommé des réalisateurs que j’ai même pas eu l’honneur de connaître. Est que c’est possible ça? je me suis demandé plus tard. Oui, bien évidemment.

Et c’est le résultat d’un travail énorme, d’une politique persistante, d’un dispositif commun fort et volontaire, et surtout, un amour indéfectible pour le cinéma. Le résultat? Les projections sont pleines à craquer, des émotions fortes pour les réalisateurs, et un amour… L’amour du cinéma pur et instantané. La salle Cocteau de la Maison de la culture compte pas moins de…1500 places. Et il ne reste jamais une seule place! Des files d’attentes pour chaque projection! Et pour les programmes de la compétition internationale, dans lequel mon film Les journaux du Lipsett fait parti, il y a 7 projections. Une simple estimation est de dire que plus de 7000 spectateurs vont voir mon film! J’imagine que c’est la somme de tous les autres spectateurs des festivals où le film a été projeté …C’est pour ça qu’ils appellent le festival de Clermont-Ferrand, le Cannes du court métrage!

Je vous invite également à visiter le site Web du film. Le film a eu une nomination au gala des Jutra pour meilleur film d’animation et aussi pour les prix Génie, également pour le meilleur court métrage d’animation.

Ajouter un commentaire

Commenter