Première du film Je me souviens : 100 ans du Royal 22e Régiment

Nouvelles

Le Royal 22e Régiment fête son 100e anniversaire cette année. Pour l’occasion, l’ONF lance en première mondiale le film Je me souviens : 100 ans du Royal 22e Régiment de Claude Guilmain, un documentaire qui rend hommage à ce régiment francophone des Forces armées canadiennes.

Je me souviens, 100 ans du Royal 22e Régiment – (Bande-annonce), Claude Guilmain, offert par l'Office national du film du Canada

Le film sera accessible au public canadien sur différentes plateformes : projection spéciale, télédiffusion, mise en ligne sur ONF.ca et coffret DVD. Voici tous les détails.

Grande première au Cinéma Impérial

La première du film aura lieu le jeudi 4 septembre prochain à 19 h au Cinéma Impérial à Montréal, précédée à 18 h 30 du défilé de la garde en rouge du Royal 22e Régiment, sur la rue Bleury, devant le cinéma. Plusieurs vétérans et autres invités d’honneur seront présents lors de cette projection.

Vous aimeriez assister à cette première à l’Impérial? Visitez la page Facebook de l’événement pour courir la chance de gagner vos billets. Suivez-nous également sur le Facebook de l’ONF, où nous ferons tirer quelques laissez-passer doubles au cours de la semaine.

Télédiffusion à RDI

Le film sera ensuite télédiffusé partout au pays sur ICI Radio-Canada à l’émission Zone Doc, animée par Raymond Saint-Pierre, le vendredi 5 septembre à 21 h. Une rediffusion aura lieu le dimanche 7 septembre à 14 h.

Mise en ligne sur ONF.ca

Dès le samedi 6 septembre, le documentaire sera offert sur ONF.ca pour achat par téléchargement et location.

Le coffret commémoratif Le Royal 22e Régiment – Un centenaire glorieux, regroupant le documentaire et d’autres films sur le Royal 22e Régiment, sera lancé le 18 octobre.

À propos du film

Alliant entrevues, lettres de combattants et images d’archives, le cinéaste Claude Guilmain fait revivre une page méconnue de notre histoire qui montre comment le Royal 22e Régiment a su s’adapter aux différents types de conflits et demeurer à l’avant-garde de l’affirmation des droits des francophones dans l’armée canadienne. Soutenu par la partition du compositeur Claude Naubert, interprétée en direct par la formation La Musique du Royal 22e Régiment, le film propose une vibrante élégie à la mémoire de ceux et celles qui nous ont quittés.

À propos du Royal 22e Régiment

C’est en octobre 1914, alors que la Première Guerre mondiale fait rage en Europe, que le gouvernement canadien autorise la formation du seul bataillon francophone qui participera aux combats de la Grande Guerre et signe ainsi la naissance du 22nd (French-Canadian) Battalion, qui deviendra le Royal 22e Régiment.

Dès lors, celui-ci s’illustrera sur plusieurs fronts. Figurent au nombre de ses faits d’armes non seulement les deux guerres mondiales et la guerre de Corée, mais aussi les missions de maintien de la paix des Nations Unies, dont celle en ex-Yougoslavie et, plus récemment, les interventions en Afghanistan.

Un peu partout, les soldats canadiens-français répondent à l’appel, mais nombreux sont ceux qui tomberont au champ d’honneur. Je me souviens : 100 ans du Royal 22e Régiment rend aujourd’hui hommage aux vétérans et aux disparus à la faveur de différents récits et témoignages.