La création d’ORA de Philippe Baylaucq

Véritable tour de force, ORA de Philippe Baylaucq est un magnifique film de danse réalisé en collaboration avec le chorégraphe de renommée internationale José Navas. Après vous en avoir vanté les mérites le mois dernier, je vous invite aujourd’hui à visionner deux extraits, qui prennent la forme de revues de tournage, et qui nous amènent directement au cœur de la création du film.

ORA, Philippe Baylaucq, offert par l'Office national du film du Canada

Une aventure thermographique

Le producteur exécutif René Chénier nous présente la caméra de thermographie 3D. Cette caméra infrarouge, normalement réservée à l’appareil militaire américain, capte la température et les écarts de chaleur du corps humain en haute définition.

Les défis de l’imagerie numérique

Dans ce deuxième extrait, l’équipe technique explique les défis de l’imagerie numérique et du traitement de l’image rencontrés lors de la postproduction d’ORA.

ORA prouve que prouesse esthétique et prouesse technique vont de pair. La beauté du corps des danseurs en mouvement est magnifiée par les possibilités de la thermographie 3D. Pour la première fois au cinéma, la chaleur du corps humain, véritable source de vie intérieure, est captée par des caméras hypersensibles.

Le film sera présenté pour la première fois au Québec au Festival du nouveau cinéma les 13 et 14 octobre 2011.

Vous pourrez également voir le film en salles à compter du 16 décembre prochain, en première partie du film Pina de Wim Wenders. Détails à venir.

ORA dans les médias :

Philippe Baylaucq et José Navas à Médium Large de Radio-Canada
Philippe Baylaucq à Désautels de Radio-Canada
Un court de l’ONF en première partie de Pina de Wenders –  Un texte d’André Duchesne dans La Presse