Mini-leçon – Ce qui rime avec toxique

Mini-leçon – Ce qui rime avec toxique

Mini-leçon – Ce qui rime avec toxique

Matières scolaires :

  • Études sociales — Enjeux environnementaux
  • Sciences — Science de l’environnement
  • Santé — Santé mentale, stress
  • Géographie — Questions environnementales

Âge recommandé : 12 ans et plus

Ce qui rime avec toxique, Lynn Smith, offert par l'Office national du film du Canada

Mots clés/sujets : Écoanxiété, Écoblanchiment, sensibilisation à l’environnement, pollution de l’eau, toxicité, toxique, environnement, nature, durabilité

Synopsis pédagogique

Dans ce court métrage d’animation, nous faisons la connaissance d’un conseiller municipal qui refuse de reconnaître les effets négatifs d’un écoulement de produits chimiques dans le lac qui alimente sa ville en eau. Une tortue se rend chez lui pour lui expliquer le problème, mais le conseiller refuse d’admettre que quelque chose ne va pas, et son entêtement lui coûte la vie.

Cette mini-leçon aide les élèves à reconnaître l’écoanxiété, à faire face au déni climatique, et fournit des stratégies pour réduire les craintes concernant l’avenir du monde et de la nature. À la fin de cette mini-leçon, vous trouverez une activité Passer à l’action qui propose de faire des recherches sur ce que certaines personnes font pour lutter contre les catastrophes environnementales dans leurs communautés et en aidant les élèves à mieux saisir les enjeux des discours sur les changements climatiques et sur le déni de ceux-ci.

Mise en garde : Violence modérée lorsque la cage thoracique s’ouvre et que les organes explosent.

Note générale sur l’impact émotionnel possible de ce film sur les jeunes :

Regarder certaines productions de l’ONF peut susciter de fortes émotions en raison de nos propres expériences de stress, d’anxiété ou d’autres enjeux de santé mentale. Cela peut être difficile à admettre, et difficile d’en discuter. Cependant, ces sujets et sentiments peuvent être reconnus et travaillés si nous respectons les expériences de chacune et chacun et si nous en prenons conscience lorsque nous créons des espaces d’apprentissage comme celui-ci. Les enseignants et enseignantes doivent s’assurer qu’un temps de préparation suffisant est alloué pour planifier ces discussions. Si les élèves ressentent le besoin de parler à quelqu’un après avoir visionné une production, ils doivent pouvoir communiquer avec une personne ressource disponible pour ce faire. Il est important que les élèves aient ainsi la possibilité de s’exprimer et d’échanger avec une personne qualifiée.

Qu’est-ce que l’écoanxiété :

Selon science.gc.ca, l’écoanxiété se caractérise par « un sentiment de détresse face aux bouleversements environnementaux causés par les changements climatiques ». Ces sentiments peuvent être accablants et rendre certaines personnes anxieuses quant à l’état du monde et à leur avenir.

Suggestions de ressources supplémentaires sur l’écoanxiété :

Activités suggérées pour faire face à l’écoanxiété:

  • L’enseignante ou l’enseignant organise une séance de remue-méninges sur les problèmes environnementaux qui sont source d’anxiété pour les élèves, et explique que le fait de se concentrer sur ces problèmes peut créer de l’écoanxiété.
  • Pour faire face à l’écoanxiété, les élèves peuvent soit agir eux-mêmes ou elles-mêmes, soit se renseigner sur d’autres personnes qui passent à l’action.
  • Action immédiate : L’enseignante ou l’enseignant emmène les élèves dehors pour ramasser les déchets, en particulier près des cours d’eau et des grilles d’égout. La classe pourrait s’engager à poursuivre elle-même ce nettoyage, ou lancer une campagne pour inciter la communauté à l’aider.

Question directrice de la mini-leçon : Que faire face au déni climatique ?

Activité 1 : Définitions et grandes questions

L’enseignante ou l’enseignant pose des questions auxquelles les élèves vont réfléchir.

L’annonceuse de la radio dit : « Les boues chimiques continuent de se déverser dans le lac de la haute vallée… » La première phrase de la tortue est : « C’est toxique là-dedans. » Pendant ce temps, Flutz éteint la radio et boit de l’eau.

  1. La classe discute de la signification du mot « toxique » associé aux boues chimiques et se penche également sur l’attitude du conseiller Flutz. Que ressentent les élèves devant le problème présenté ?

Les élèves visionnent l’extrait une deuxième fois et observent plus de détails dans la narration animée. Ils et elles peuvent par exemple remarquer que l’image d’ouverture ressemble à de la boue, et le fait que Flutz boit une gorgée d’eau.

  1. La première rime de la tortue est : « Oh ! Ces humains qui décident de notre sort. Et de notre mort. »

Les élèves font un exercice de type penser-préparer-partager pour commenter la réflexion de la tortue.

Résumé : L’introduction du film nous amène à nous poser des questions essentielles sur les effets de la vie humaine sur la planète. Les élèves regardent l’extrait plusieurs fois pour observer les principaux points de la narration dans l’animation.

Activité 2 : Déni ou acceptation ?

Pourquoi le conseiller municipal nie-t-il le problème de l’eau toxique alors qu’il est entouré d’animaux morts ?

Qu’arriverait-il au conseiller municipal s’il admettait la toxicité de l’eau ?

Dans un jeu de rôle, en binôme — une personne est la tortue et l’autre, le conseiller municipal —, présentez une prédiction sur la conclusion de cette histoire. Inventez une fin au film dans laquelle le conseiller municipal continue de nier la réalité. Que pourrait-il lui arriver ?

Ensuite, dans un autre jeu de rôle, le conseiller admet l’existence du problème et prend des mesures pour le résoudre. La vérité le libérerait-elle ?

OU

L’enseignante ou l’enseignant dresse un tableau en deux volets avec les titres « Déni » dans une colonne et « Acceptation » dans l’autre. Sous chaque titre, les élèves font des prédictions sur la fin du film.

L’enseignante ou l’enseignant sonde la classe pour savoir quelle sera la fin probable. Le conseiller municipal continuera-t-il à nier la réalité ou reconnaîtra-t-il le problème de l’eau toxique et prendra-t-il les mesures qui s’imposent pour en venir à bout ?

Résumé : Il est parfois très difficile d’affronter la vérité, mais refuser de le faire peut entraîner des conséquences néfastes. Les élèves font appel à leur imagination et à leur empathie pour prédire ce qui pourrait arriver au conseiller municipal et à la tortue.

Activité 3 : Note à la tortue

L’enseignante ou l’enseignant laisse aux élèves le temps de réfléchir à ce qui s’est passé dans le film en leur demandant d’être à l’écoute de leurs sensations, de leurs sentiments. Chaque personne réagira à sa façon, du rire au choc. La classe revient ensuite au tableau des prédictions et examine les résultats. Dans quelle mesure les prédictions des élèves se révèlent-elles exactes ?

Le conseiller Flutz disparu, la tortue retourne dans l’eau. Et si elle avait laissé la note ci-dessous ? Comment lui répondriez-vous ? Quel conseil lui donneriez-vous sachant que la tortue ne peut pas se permettre d’abandonner ? Les élèves voudront peut-être travailler en binôme pour cette activité et lire ensuite leur note devant la classe.

Résumé : Maintenant que les élèves ont vu la fin du film, ils et elles peuvent réfléchir à sa portée et aux sentiments qu’il leur laisse. Donner un mot d’encouragement à la tortue est un moyen de lutter contre l’écoanxiété.

Passer à l’action

Recherche : Les élèves choisissent l’un des thèmes proposés ci-dessous et préparent une présentation expliquant les principales mesures prises par les scientifiques, les Autochtones et les pouvoirs publics pour résoudre les problèmes environnementaux.

  1. Découvrir Autumn Pelletier, 17 ans, commissaire des eaux de la Nation anishinabek.

https://www.youtube.com/watch?v=L2ZCeOE8sTU

  1. Étudier les pratiques durables relatives à la pêche à la morue au large des côtes de Terre-Neuve.

https://ecoledelocean.onf.ca/media/jusquau-dernier-poisson

  1. Étudier la relation entre le peuple heiltsuk, la terre et l’eau dans la région côtière de la Colombie-Britannique.

https://ecoledelocean.onf.ca/media/terre-et-mer-en-360

  1. Une difficulté plus grande : se pencher sur les problèmes liés à l’eau à Flint, au Michigan, et découvrir les poursuites judiciaires et les accusations criminelles sur le sujet.

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/etats-unis-des-habitants-du-michigan-ont-ete-contamines-par-l-eau-du-robinet-suite-aux-mensonges-des-autorites_1437294.html

Activité supplémentaire suggérée :

Demandez aux élèves de faire une recherche sur le terme « écoblanchiment ». À quoi le terme fait-il référence et comment les entreprises l’utilisent-elles à des fins commerciales? Demandez aux élèves de choisir un produit qu’ils utilisent ou consomment et qui a été publicisé comme écologique ou durable. Proposez-leur ensuite de faire des recherches sur le produit afin de vérifier si ces affirmations sont vraies ou non. En classe, discutez de la façon dont l’« écoblanchiment » contribue aux débats sur les changements climatiques.

La présente mini-leçon a été rédigée en collaboration avec Brenda MacNaughton, consultante de projet.

Brenda MacNaughton est enseignante-bibliothécaire dans une école élémentaire, où elle donne également les cours touchant l’initiation aux médias, la santé et les arts. Cette fervente partisane de l’environnement s’emploie en outre à tisser des liens avec les communautés des Premières Nations, les Métis et les Inuits. Elle a récemment reçu un prix de service communautaire pour le travail qu’elle effectue avec une Première Nation locale en vue de créer un jardin médicinal et de pollinisation dans un parc communautaire.

To read this post in English, click here.

Découvrez d’autres mini-leçons | Visionnez des films éducatifs sur ONF ÉducationAbonnez-vous au l’infolettre | Suivez ONF Éducation sur Facebook | Suivez ONF Éducation sur Twitter | Suivez ONF Éducation sur Pinterest

Ajouter un commentaire

Commenter