Le profil Amina, ou enseigner la politique identitaire à l’ère numérique

Le profil Amina, ou enseigner la politique identitaire à l’ère numérique

Le profil Amina, ou enseigner la politique identitaire à l’ère numérique

À l’été 2011, un blogue au nom provocateur de Gay Girl in Damascus (Une fille gaie à Damas) se met à croître en popularité et à faire l’objet d’une importante couverture médiatique. Apparemment rédigé par une lesbienne syrienne du nom d’Amina Arraf, le blogue ne cesse de critiquer le gouvernement syrien au cours des mois qui précèdent le soulèvement populaire de 2011. Mais qui est Amina? Pourquoi écrit-elle? Quels sont les motifs et les circonstances de sa disparition soudaine?

Le profil Amina, un documentaire de Sophie Deraspe paru en 2015, constitue une ressource particulièrement riche pour les enseignants et enseignantes qui souhaitent aborder les thèmes connexes de la politique identitaire, de la géopolitique mondiale et des relations interpersonnelles à l’ère des médias sociaux et numériques. Le film suscite également une intéressante discussion sur la forme documentaire et sur sa capacité à révéler – ou à dissimuler – la « vérité ». Vous trouverez ci-dessous quelques idées sur la façon de présenter ces sujets aux étudiants après le visionnage de ce film passionnant.

Le profil Amina, Sophie Deraspe, offert par l'Office national du film du Canada

Remarque : Ce film comporte des scènes de nudité et de sexualité et s’adresse à un public averti. Réserver aux étudiants des niveaux postsecondaires.

La sexualité et l’identité sexuelle à l’ère numérique

Les relations de pouvoir et l’oppression fondées sur le sexe, l’orientation sexuelle et les rapports sexuels ne datent pas d’hier. Le vieux discours patriarcal « hétéronormatif » ne cesse de persécuter et de mettre en péril quiconque est perçu comme cherchant à s’écarter des normes établies. Mais en simplifiant considérablement la communication, l’ère numérique est venue modifier la façon dont se manifestent ces relations de pouvoir.

Après avoir visionné Le profil Amina avec vos étudiants, projetez de nouveau les premières minutes du film, soit la scène durant laquelle une femme anonyme se dévêt au cours d’une narration érotique. Cette séquence est l’occasion de réfléchir aux images sexualisées du corps féminin en général. Dans quels contextes de telles images deviennent-elles sources de pouvoir ou d’oppression? Quel effet cette séquence particulière produit-elle sur le spectateur : choc, excitation sexuelle, malaise, désapprobation?

Il est à noter que le film ne révèle pas de façon explicite à qui appartiennent le corps et la voix que présente cette séquence. Mais à quelles déductions le film conduit-il? Demandez aux étudiants d’indiquer l’identité de la personne à laquelle ce corps et cette voix sont « censés » être associés. Quels indices les orientent vers cette conclusion? Après avoir vu tout le film, échangez en classe sur le fait que la cinéaste Sophie Deraspe a choisi de présenter d’entrée de jeu ces images troublantes.

Les images peuvent assurément constituer des outils de pouvoir (songeons aux discussions récentes sur la loi relative à la porno-vengeance dont il a été question dans les médias). En cette ère numérique, bien des aspects sont à prendre en compte quant à l’utilisation de l’image d’une personne et aux droits qui s’y rattachent. Posez les questions suivantes : Comment les images circulent-elles sur Internet et quel contrôle avons-nous sur leur utilisation et leur propriété? Quelles répercussions ces questions ont-elles sur l’établissement de relations en ligne, particulièrement lorsque celles-ci sont de nature amoureuse ou sexuelle? Quels rôles le sexe, les rapports sexuels et l’orientation sexuelle jouent-ils dans ces relations de pouvoir?

La forme documentaire et les procédés de dévoilement ou de dissimulation

Discutez avec les étudiants des images d’archives ou de reconstitution. Dans Le profil Amina, on présente au moyen de longs plans flous et instables des scènes de protestation et de violence se déroulant en Syrie. Qu’attend-on de ces images? Le spectateur les croit-il « réelles »? Pourquoi? Quels éléments formels en révèlent l’inauthenticité? Quel rôle les procédés tels la coloration ou le brouillage tiennent-ils dans la mise en place de certaines visées d’authenticité?

Demandez aux étudiants d’évaluer les images de la scène de protestation de la séquence 13:31 du film. Sont-elles réelles ou fictives? Sur quels principes éthiques les reconstitutions doivent-elles être fondées, en particulier lorsqu’un film se réclame pleinement du genre documentaire?

Examinez l’esthétique des images relatives à la surveillance, notamment dans Le profil Amina. Bien que la caméra soit parfois légèrement dirigée, c’est plutôt l’absence de contrôle et de volonté d’intervention qui ressortent, ici. En quoi ce type d’images se compare-t-il au film éminemment personnel et minutieusement construit de Sophie Deraspe? Quels effets les images filmées intentionnellement produisent-elles par comparaison aux images enregistrées de façon involontaire?

D’autres images relatives à la surveillance paraissent dans le film aux séquences 28:50 et 30:40. Que voyons-nous? Que font les protagonistes? Où se trouvent-ils? À quels procédés formels la cinéaste fait-elle appel ici et que laissent entendre ces procédés?

La grande révélation : qui est Amina?

Alerte au divulgâcheur!

Le profil Amina révèle graduellement l’identité d’Amina : il s’agit d’un personnage de fiction conçu par un Américain du nom de Tom MacMaster. Demandez aux étudiants quels aspects de l’univers Internet facilitent la création de fictions ou d’illusions, et quels aspects permettent, en revanche, de mettre au jour ces fictions. Réfléchissez au croisement présenté dans le film entre les enjeux personnels et les enjeux politiques. Que se passe-t-il lorsque les relations personnelles aussi bien que les rapports politiques se trouvent compromis par la malhonnêteté, en l’occurrence les « arnaques » en ligne? Toutefois, si Internet a permis à MacMaster de créer l’illusion, c’est également grâce à cet outil que la duperie a pu être découverte.

Demandez aux élèves de réfléchir à la lettre de « confession » de MacMaster et au fait qu’il estime n’avoir fait de mal à personne. Le film passe brusquement de ces excuses à une conversation érotique avec Sandra, persuadée qu’il est Amina. Interrogez-vous sur les effets de ce choix de montage, ici. Attirez également l’attention des étudiants sur les éléments qui ont favorisé MacMaster et facilité la création de son canular, à savoir le fait qu’il est un homme de race blanche, occidental, anglophone, issu de la classe moyenne. Les étudiants – ou les spectateurs – ressentent-ils à son égard une certaine sympathie? Pour quelle raison?

À quels enjeux politiques l’adoption d’une fausse identité en vue « d’infiltrer » une certaine communauté renvoie-t-elle, et dans quel but agit-on ainsi? MacMaster affirme avoir été attiré par le défi. Quelles similitudes et quelles différences l’adoption de cette fausse identité présente-t-elle avec la controverse qu’a récemment suscitée Rachel Dolezal, une femme blanche qui s’est fait passer pour une Noire? Qu’est-ce que l’identité et comment celle-ci se constitue-t-elle? À quoi la blogueuse Liz Henry fait-elle référence dans le film lorsqu’elle parle du « processus d’identification »?

Les interactions en ligne reposent nécessairement sur un élément de confiance. Mais comment distinguer le vrai du faux dans une relation virtuelle? Comment la confiance s’installe-t-elle entre des gens qui ne se sont jamais rencontrés? Invitez les étudiants à réfléchir à la relation qu’entretient Amina avec Sandra dans le film, et à comparer cette relation aux rapports qu’eux-mêmes établissent sur Internet. Après avoir vu Le profil Amina, comptent-ils changer la façon dont ils créent des liens en ligne?

Puisse ce récit complexe et parfois quasi incroyable amener les étudiants à réfléchir à leur identité – personnelle et politique – et à la façon dont ils se présentent sur Internet. Le profil Amina se prête à merveille aux visionnages répétés dans la mesure où, une fois la grande révélation connue, il offre de nombreuses pistes de réexamen et ouvre des perspectives nouvelles sur la fascinante galerie d’individus qu’on y trouve.

Vous pouvez visionner Le profil Amina en vous abonnant à la plateforme CAMPUS de l’ONF. Celle-ci vous propose les toutes dernières parutions, les titres à succès en matière de documentaires, d’animations et de productions interactives à caractère éducatif, ainsi que de nombreux guides pédagogiques et diverses autres ressources adaptés à tous les niveaux scolaires.

Ajouter un commentaire

Commenter