Dévoilement des deux gagnantes du concours Tremplin 2018

Dévoilement des deux gagnantes du concours Tremplin 2018

Dévoilement des deux gagnantes du concours Tremplin 2018

Les lauréates du 10e concours Tremplin, organisé par l’Office national du film du Canada en collaboration avec Radio-Canada, sont maintenant connues. Les films de Nathalie Hébert, de Scoudouc (Nouveau-Brunswick), et Josiane Blanc, de Toronto (Ontario), seront produits à l’ONF puis télédiffusés sur ICI Radio-Canada Télé.

Mettant en avant la relève féminine, la sélection 2018 s’est faite parmi les neuf finalistes de ce concours pancanadien destiné aux cinéastes francophones émergents en situation minoritaire.

Le film de Nathalie Hébert sera produit par Christine Aubé au Studio de la francophonie canadienne – Acadie, à Moncton. Intitulé Bateau, boulot, dodo, le projet porte sur un homme pour qui le bonheur est arrivé simplement, en ne le cherchant pas. Pour sa part, le court métrage de Josiane Blanc sera produit par Denis McCready au Studio de la francophonie canadienne à Toronto. La révolution courbes tente de faire tomber les tabous qui persistent autour de la diversité corporelle. Du regard intérieur au regard sur le monde, ces deux documentaires mettront en lumière la vision personnelle de chacune des cinéastes.

Rappelons que Tremplin permet aux lauréates de réaliser un premier ou un deuxième court métrage documentaire d’une vingtaine de minutes dans des conditions professionnelles, rendant possible la création d’œuvres en français dans leur région de résidence. En plus des ateliers de formation suivis en tant que finalistes, les gagnantes bénéficieront de l’expertise de l’ONF à chaque étape de production. Au cours du printemps, elles seront soutenues pendant l’écriture de leur scénario documentaire, et les tournages sont prévus durant l’été avec des équipes professionnelles. La postproduction et l’achèvement des films auront lieu au cours de l’automne et de l’hiver 2018-2019.

Voici les deux projets gagnants en détails.

Bateau, boulot, dodo de Nathalie Hébert

Nathalie Hébert

Le film propose un regard simple sur la vie dans ce monde effréné. Après avoir vécu une période difficile et vu son existence basculer, Nathalie Hébert souhaite transmettre le bonheur en toute simplicité. Sa rencontre avec Lucien Comeau, un philosophe marginal, a été révélatrice. Par pur instinct et surtout parce qu’il vit le bonheur au quotidien, Lucien semble mieux connaître le sujet que tous les livres de psychologie traitant de cette question. Tout le monde est à la recherche du bonheur parfait. Pas Lucien. Lui, il a trouvé en ne cherchant rien.

Nathalie Hébert est une artiste dans l’âme. Ayant exercé quatorze ans dans le domaine de l’optométrie, cette femme passionnée a récemment changé de carrière pour poursuivre son rêve de travailler auprès des jeunes. En ce moment, elle est assistante en éducation au district scolaire francophone Sud, au Nouveau-Brunswick. Partisane d’une philosophie de vie modeste, Nathalie trouve son bonheur dans les choses simples. S’étant récemment découvert une passion pour le cinéma, Nathalie a envie de raconter sa nouvelle vision de la vie avec des personnages qui l’inspirent.

La révolution courbes de Josiane Blanc

Josiane Blanc

En partant à la rencontre de femmes qui en sont à différentes étapes de l’acceptation de leurs imperfections, le documentaire tente de faire tomber les tabous qui persistent autour de la diversité corporelle. Réalisant l’influence qu’un modèle unique de beauté a sur elle et toutes les femmes de son entourage, la cinéaste essaie de comprendre comment l’on peut apprendre à apprécier son corps lorsqu’on a depuis toujours été socialement amené à se voir et à penser autrement.

Passionnée par les enjeux sociaux et la rencontre de l’autre, Josiane Blanc croit fermement en l’importance d’utiliser les médias comme vecteur de changement. Sa polyvalence lui a permis d’occuper un large éventail de postes au Canada, en Europe, en Amérique du Sud et en Afrique, où elle a eu la chance de capter sur le vif la vie des gens qu’elle a croisés. En 2016, elle a développé et réalisé pour TFO Jeunes d’exception, une série de courts reportages. Sélectionnée pour le programme de mentorat des réalisatrices émergentes de Black Women Film! Canada en 2017 et le programme de producteurs émergents du DOC Institute de Toronto, Josiane travaille à l’heure actuelle au développement de plusieurs projets documentaires afin de contribuer à donner la parole à certains groupes sous-représentés.

Ajouter un commentaire

Commenter