Hommage aux luttes ouvrières de notre histoire en 6 films

Hommage aux luttes ouvrières de notre histoire en 6 films

Hommage aux luttes ouvrières de notre histoire en 6 films

À l’occasion de la Fête du Travail, il est bon de se remémorer les combats menés par ceux et celles dont l’espoir de vivre dans une société plus juste a contribué à changer le cours de l’histoire. Voici quelques films de notre collection qui leur rendent hommage.

On est au coton

Tourné en 1970 par le le cinéaste Denys Arcand, ce documentaire controversé met en lumière le combat des ouvriers et des ouvrières de l’industrie textile québécoise pour obtenir de meilleures conditions de travail.

On est au coton, Denys Arcand, offert par l'Office national du film du Canada

La richesse des autres 

La parole est aux mineurs! Réalisé par Maurice Bulbulian et Michel Gauthier, ce film de combat social établit un parallèle entre l’exploitation des mineurs et des richesses minières du Québec et une situation analogue au Chili. Les injustices faites aux gens et aux pays concernés sont décriées par René Lévesque comme par Salvador Allende.

Richesse des autres, Maurice Bulbulian et Michel Gauthier, offert par l'Office national du film du Canada

Un homme de parole 

Redécouvrez la vie et l’oeuvre de Michel Chartrand, grand syndicaliste québécois qui aura dédié sa vie à la justice sociale et à la défense des droits des travailleurs et travailleuses.

Un homme de parole, Alain Chartrand, offert par l'Office national du film du Canada

24 heures ou plus

Réalisé en 1973, un an après que les 3 syndicats québécois les plus importants (CSN, FTQ, CEQ) aient fait front commun face au gouvernement, ce pamphlet cinématographique de Gilles Groulx dénonce la société de consommation créée par le système capitaliste et l’aliénation des masses. Il invite le spectateur à s’impliquer pour le changement social et à combattre la pollution générée aussi bien par le développement des transports que par celui des médias. Jugé trop révolutionnaire, ce film a été censuré jusqu’en 1976!

24 heures ou plus, Gilles Groulx, offert par l'Office national du film du Canada

La dernière offre 

Filmé dans les couloirs enfumés de l’hôtel Royal York à Toronto, ce documentaire raconte un événement qualifié aujourd’hui d’historique dans les milieux syndicaux. Au début du mois de décembre 1984, les membres canadiens des Travailleurs unis de l’automobile (TUA) ont voté une résolution visant à rompre tout lien formel les unissant à leurs homologues américains. Ce film dévoile les dessous de l’affrontement entre le chef du syndicat canadien Bob White et la General Motors du Canada.

La dernière offre, Robert Collison et Sturla Gunnarsson, offert par l'Office national du film du Canada

Jour après jour 

Entrez dans le quotidien des travailleurs des usines papetières de Windsor, au Québec, en 1962. Les mêmes gestes. Les mêmes machines. Le même produit. Les mêmes paroles. Les mêmes visages. La même vie. Jour après jour. Est-ce monotonie… vide… ennui? Ce sont les questions que pose Clément Perron dans ce court documentaire poétique tourné dans une petite ville de 6 500 habitants qui vivent au rythme de l’industrie du papier.

Jour après jour, Clément Perron, offert par l'Office national du film du Canada

Ajouter un commentaire

Commenter