En souvenir de Guy Borremans, géant de la photographie

En souvenir de Guy Borremans, géant de la photographie

En souvenir de Guy Borremans, géant de la photographie

Guy Borremans, « l’un des photographes canadiens les plus importants du XXe siècle », est décédé subitement le 29 décembre dernier à l’âge de 78 ans.

Originaire de la Belgique, il arrive au Québec en 1951, où il se lie d’amitié avec plusieurs artistes et intellectuels, dont les cinéastes Gilles Carle, Gilles Groulx et Hubert Aquin. Il épouse également la comédienne Luce Guilbeault, décédée prématurément en 1991.

Il tient sa première exposition de photographies au Québec en 1956 à la galerie d’art non figuratif L’Actuelle de Granby. En 1960, il réalise La femme image, un court métrage indépendant. L’œuvre fait scandale à l’époque, parce qu’elle montre pour la première fois la nudité féminine intégrale à l’écran.

En 50 ans de carrière, Guy Borremans expose ses œuvres à maintes reprises et travaille sur plusieurs films québécois à titre de directeur de la photographie. En tout, il a participé à plus de 72 productions de film et présenté 33 expositions solo de photographie.

À l’ONF, il travaille sur plus d’une vingtaine de films, dont plusieurs œuvres de Gilles Carle. Il est considéré comme une figure importante de l’avènement du « cinéma direct ». Au milieu des années 1960, pendant un séjour de trois ans à New York, il œuvrera aussi au sein du département du film des Nations unies.

Pour vous démontrer la qualité de son ouvre et l’ampleur de son talent, je vous propose aujourd’hui une courte sélection de films de l’ONF sur lesquels il a travaillé.

Percé on the Rocks de Gilles Carle

Percé on the Rocks , Gilles Carle, offert par l'Office national du film du Canada

Documentaire sur Percé, lieu de villégiature le plus couru du Québec. Les images, inoubliables d’imprévu et de poésie, et les chants d’une grande beauté sont un véritable festin.

Patinoire de Gilles Carle

Patinoire , Gilles Carle, offert par l'Office national du film du Canada

Court métrage évoquant la gamme de plaisirs inépuisable qu’offre une patinoire : hockey, courses, rondes folles, flirts et danses.

Dimanche d’Amérique de Gilles Carle

Dimanche d'Amérique, Gilles Carle, offert par l'Office national du film du Canada

Documentaire sur l’immigration italienne au Québec. Pour les Italiens issus de l’immigration, la réussite collective vaut plus que réussite individuelle. Et la famille est au centre de la communauté. On vit à cinq entassés dans une chambre, en attendant un avenir meilleur. Acheter une maison, élever une famille. La moitié des 150 000 Italiens de Montréal habitent le même quartier. Ils prennent d’assaut les métiers de la construction, se font peintres, maçons, terrassiers et transforment leur jardin en un paysage familier.

Manger de Gilles Carle et Louis Portugais

Manger , Gilles Carle et Louis Portugais, offert par l'Office national du film du Canada

Ce documentaire de 1961 dévoilent les aspects économiques, sociologiques et culturels du système d’approvisionnement et d’alimentation d’une grande métropole.

À Saint-Henri le cinq septembre d’Hubert Aquin

À Saint-Henri le cinq septembre, Hubert Aquin, offert par l'Office national du film du Canada

Documentaire réalisé en 1962 portant sur une tournée de 24 heures dans le quartier populeux Saint-Henri à Montréal. On y découvre la simplicité de cette population sans complexes, ni très riche, ni absolument pauvre, qui a commencé à décroître alors que Saint-Henri n’est plus le royaume des tanneries qu’il était jadis.

Golden Gloves de Gilles Groulx

Golden Gloves , Gilles Groulx, offert par l'Office national du film du Canada

Documentaire sur le tournoi annuel de la boxe amateur au Québec, lequel sanctionne la valeur des jeunes recrues. Les vainqueurs sont admissibles à participer aux Jeux de l’Empire et peut-être même aux Jeux olympiques. Des images saisissantes font découvrir une partie du profil psychologique de ces jeunes amateurs de boxe.

Un jeu si simple de Gilles Groulx

Un jeu si simple, Gilles Groulx, offert par l'Office national du film du Canada

Documentaire spectaculaire sur le hockey, sport national des Québécois, et l’équipe des Canadiens de Montréal des années 1950-1960. Les joueurs sont des héros nationaux : Jacques Plante, Bernard Geoffrion, Henri Richard et les autres. En 1955 : l’idole Maurice Richard vient d’être puni pour avoir frappé un arbitre. Comme un seul homme, le peuple descend dans la rue, et c’est l’émeute…

Jour après jour de Clément Perron

Jour après jour, Clément Perron, offert par l'Office national du film du Canada

Court métrage documentaire qui interroge le quotidien des travailleurs des usines papetières de Windsor, au Québec, en 1962. Jour après jour. Les mêmes gestes. Les mêmes machines. Le même produit. Les mêmes paroles. Les mêmes visages. La même vie.

***

Pour en savoir plus sur l’œuvre de Guy Borremans, je vous invite à visiter son site officiel et à consulter ces deux articles de journaux :

Décès du photographe Guy Borremans (Le Devoir)
Le photographe québécois Guy Borremans est décédé (La Presse CanadienneLa Presse)

*Image d’en-tête tirée du film Dimanche d’Amérique de Gilles Carle

Ajouter un commentaire

Commenter