Les aventures de Ti-Jean

Les aventures de Ti-Jean

Les aventures de Ti-Jean

Grand favori de toute une génération, Ti-Jean est un jeune garçon extraordinaire : il possède tous les talents du monde et une force incroyable. Dans les films de la série du même nom, il vient en aide à son prochain, coupe du bois à la vitesse de l’éclair, sauve une mine de la faillite et assume aisément les commandes d’une locomotive diesel. Exagéré? Oui. Charmant? Tout à fait.

Tournés dans les années 1950, les films de la série Ti-Jean ont rapidement gagné en popularité, autant chez les enfants – le public cible – que chez les adultes. Ils font d’ailleurs partie des tout premiers films destinés à un jeune public produits par l’ONF.

Le projet a d’abord été initié par Jean Palardy, qui a scénarisé, réalisé et produit le tout premier film de la série : Ti-Jean s’en va-t-aux chantiers en 1953. C’est également Palardy qui a scénarisé le deuxième film 4 ans plus tard : Ti-Jean s’en va dans l’Ouest (1957), réalisé par Raymond Garceau et produit par Roger Blais. L’équipe a changé une fois de plus pour le troisième, Ti-Jean au pays du fer (1958), laissant place au producteur Léonard Forest et au scénariste Marcel Dubé (toujours avec Raymond Garceau à la réalisation).

Ces courts métrages de fiction en couleur, au format 16 mm, ont d’abord été conçus pour la télévision. À l’époque, on avait l’intention de produire une série de 6 ou de 7 films d’une vingtaine de minutes. Les 3 premiers sont des « pilotes », qui devaient servir d’arguments au télé-diffuseur Radio-Canada. Selon les documents retracés dans nos archives, la formule des Ti-Jean servait à « décrire les aspects les plus importants, les plus intéressants, les plus « actuels » de la vie canadienne ». La série a connu quelques difficultés en cours de route, dont une baisse d’intérêt et une campagne publicitaire peu fructueuse.

Au final, seuls ces 3 films ont été produits :

Ti-Jean s’en va-t-aux chantiers

Ti-Jean s'en va-t-aux chantiers , Jean Palardy, offert par l'Office national du film du Canada

Ti-Jean au pays du fer

Ti-Jean au pays du fer , Raymond Garceau, offert par l'Office national du film du Canada

Ti-Jean s’en va dans l’Ouest

Ti-Jean s'en va dans l'Ouest, Raymond Garceau, offert par l'Office national du film du Canada

Parmi les aventures de Ti-Jean qui n’auront jamais vu le jour, on retrouve :

– Ti-Jean s’en va-t-aux sucres

– Ti-Jean et l’aviation (Ti-Jean s’en va-t-en l’air)

– Ti-Jean dans l’Ungava

– Ti-Jean s’en va-t-en Arctique

– Ti-Jean s’en va à la pêche

– Ti-Jean s’en va chez les colons

Et plusieurs autres.

Claude Jutra a aussi participé à la série. Il a écrit le scénario de Ti-Jean s’en va dans le Nord (ou Ti-Jean aux sports d’hiver), qui fait partie des films n’ayant jamais été produits. Je suis tombée par hasard sur un document inédit en faisant ma recherche : une copie manuscrite du scénario datant de 1957, signée par la main de Jutra. J’attends la confirmation du département légal de l’ONF pour vous la rendre accessible sur le blogue. Je vous en redonne des nouvelles très bientôt!

La liste des idées pour cette série est longue et les pouvoirs miraculeux de Ti-Jean, sans limite. Dommage que ses aventures se soient terminées si rapidement…

Je vous invite à visionner les 3 films accessibles sur ONF.ca. Vous tomberez, vous aussi, sous le charme de ce joyeux compagnons.

Bon cinéma!

 

 

Ajouter un commentaire

Commenter