Bonjour, je m'appelle Catherine

Ma collègue Carolyne Weldon a lancé une nouvelle tradition à son arrivée à l’ONF. Elle s’est ouvertement présentée à vous avec un texte intitulé Bonjour, mon nom est Carolyne. Je perpétuerai donc la coutume. Le but étant que vous en sachiez davantage sur la personne qui vous écrit chaque semaine sur ce blogue.

Nom : Catherine Perreault

Fonction: Rédactrice Web francophone à ONF.ca.

Standing – médias sociaux : Presque 500 amis Facebook et plus de 1000 « suiveux » sur Twitter. Mon ID : @CathPerreault. Écrivez-moi si vous voulez que je vous suive!

Petit tour dans le passé

Plus jeune, je me lance dans le patinage artistique. Je ne vous raconterai pas ces dix années en détail, mais disons que le sport a fait de moi une personne persévérante et disciplinée. Je faisais du patin en couple avec mon frère, alors j’ajouterais aussi la patience à ces qualités…

Après la carrière de patinage, je commence des études en art et lettres, profil communications, au collège Montmorency. Le programme est offert en lien avec celui d’études cinématographiques. Je développe donc un grand intérêt pour le cinéma et les films d’auteur à ce moment-là.

Quand vient le temps de choisir un programme d’études à l’université, je suis confuse : les communications ou le cinéma? Je choisis les deux. J’obtiens donc un baccalauréat par cumul de certificats en communication appliquée, journalisme et études cinématographiques de l’Université de Montréal.

Tout en complétant mes études, je travaille à temps plein pendant quatre ans à la radio étudiante (CISM 89,3 FM). Je suis directrice culturelle et adjointe à la programmation, et je tiens la tête d’une émission intitulée Rez-de-chaussée, sur la musique émergente et les arts, diffusée tous les mercredis entre 16 h et 18 h (émission que j’anime toujours).

Plan de carrière

À la fin de mes études, je souhaite me trouver du travail en tant que journaliste pigiste. Puisque je n’ai pas d’expérience, je fais comme plusieurs l’ont fait avant moi et j’entreprends l’écriture d’un blogue. Je me gâte et je vise large : il sera sur les nouvelles tendances (mode, bouffe, techno, sports, voyages, etc.). Le blogue est directement lié à ma chronique hebdomadaire à Va chercher le fusil, l’émission de Mc Gilles à CISM, d’où son nom : Le monde de CathIN (prononcé « Kat-ine »).

Le plan fonctionne. Grâce à mon nouveau blogue, je me fais connaître et on m’engage à la pige pour le Magazine urbain et Urbania.

En septembre 2009, je vois passer une offre d’emploi de l’ONF sur Twitter (on est « réseaux sociaux » ou on ne l’est pas!) : rédactrice Web francophone. Payée pour bloguer. Le rêve! Je pose ma candidature immédiatement.

On me convoque en entrevue, je passe l’examen, mais je n’obtiens pas le poste. Déception. Je continue ma recherche d’emploi.

En mai 2010, on me rappelle : « Veux-tu toujours travailler à l’ONF? ». Heu… oui! On m’apprend que Julie Matlin, la rédactrice Web anglophone, a obtenu une promotion et devient agente, gestion du contenu et développement des réseaux sociaux. Carolyne Weldon prend sa place à la rédaction Web anglaise et on me fait une place au sein de l’équipe. Comble du bonheur.

Ce blogue est un espace de discussion pour tous les cinéphiles. J’espère y faire de belles rencontres et y trouver un échange ouvert et constructif sur le 7e art et les nouveaux médias s’y rattachant.

Au plaisir de faire votre connaissance!

Catherine

une nouvelle tradition à son arrivée à l’ONF: Elle s’est ouvertement présentée à vous avec un texte intitulé Bonjour, mon nom est Carolyne . Je perpétuerai donc la coutume en me présentant à mon tour. Le but étant que vous en sachiez davantage sur la personne qui vous écrit à chaque semaine sur ce blogue.

Nom: Catherine Perreault

Fonction: Rédactrice Web francophone à ONF.ca.

Standing – médias sociaux: Presque 500 amis Facebook et plus de 1000 « suiveux » sur Twitter. Mon ID : @CathPerreault. Écrivez-moi si vous voulez que je vous suive.

Petit tour dans le passé

Plus jeune, je me lance dans le patinage artistique. Je ne vous raconterai pas ces dix années en détails, mais disons que le sport a fait de moi une personne persévérante et disciplinée. Je faisais du patin en couple avec mon frère, alors je rajouterais aussi la patience à ces qualités…

(Photo)

Après la carrière de patinage, je commence des études en Art et lettres, profil communications au Collège Montmorency. Le programme est offert en lien avec celui d’études cinématographiques. Je développe donc un grand intérêt pour le cinéma et les films d’auteur à ce moment-là.

Quand vient le temps de choisir un programme d’études à l’université, je suis confuse : les communications ou le cinéma? Je choisis les deux. J’obtiens donc un Baccalauréat par cumul de certificats en communication appliquée, journalisme et études cinématographiques de l’Université de Montréal.

(Photo)

Tout en complétant mes études, je travaille à temps plein pendant quatre ans à la radio étudiante (CISM 89,3 FM). Je suis directrice culturelle et adjointe à la programmation et je tiens la tête d’une émission intitulée Rez-de-chaussée, sur la musique émergente et les arts, diffusée tous les mercredis entre 16h et 18h (que j’anime toujours).

Plan de carrière

À la fin de mes études, je souhaite me trouver du travail en tant que journaliste pigiste. Puisque je n’ai pas d’expérience, je fais comme plusieurs l’ont fait avant moi et j’entreprends l’écriture d’un blogue. Je me gâte et je vise large : Il sera sur les nouvelles tendances (mode, bouffe, techno, sports, voyages, etc.). Le blogue est directement lié à ma chronique hebdomadaire à Va chercher le fusil, l’émission de Mc Gilles à CISM, d’où son nom : Le monde de CathIN (prononcé « Kat-ine »).

(Photo)

Le plan fonctionne. Grâce à mon nouveau blogue, je me fais connaître et on m’engage à la pige pour le Magazine urbain et Urbania.

En septembre 2009, je vois passer une offre d’emploi de l’ONF sur Twitter (on est « réseaux sociaux » ou on ne l’est pas!) : Rédactrice Web francophone. Payée pour bloguer. Le rêve! J’applique immédiatement.

On me convoque en entrevue, je passe l’examen, mais je n’obtiens pas le poste. Déception. Je continue ma recherche d’emploi.

En mai 2010, on me rappelle : « Veux-tu toujours travailler à l’ONF? ». Heu… oui! On m’apprend que Julie Matlin, la rédactrice Web anglophone, a obtenu une promotion et devient agente, gestion du contenu et développement des réseaux sociaux. Carolyne Weldon prend sa place à la rédaction Web en anglais et on me fait une place au sein de l’équipe. Comble du bonheur.

Ce blogue est un espace de discussion pour tous les cinéphiles. J’espère y faire de belles rencontres et y trouver un échange ouvert et constructif sur le 7e art et les nouveaux médias s’y rattachant.

Au plaisir de faire votre connaissance!

Catherine

Ajouter un commentaire
  1. @Diane : Bonjour, j’ai fait la modification dans le texte sur Pink Mimi Drink. Désolée de cette confusion. Je suis une grande fan de votre travail.

    Merci de votre mot de bienvenue et au plaisir! Catherine

    — Catherine Perreault,
  2. Bonjour Catherine,

    Le blog « une nouvelle bd pour Obom » me fait très plaisir!
    Ça montre que l’onf s’interesse à ses artistes.
    Bravo et merci!

    Bienvenue à l’onf! Je suis contente que vous avez eu le poste, ça augure bien!

    Diane

    (ps: c’est pas bien grave mais Pink Mimi Drink n’a pas était fait pour les enfants)

    — Diane Obomsawin,
  3. @Pierre, Yvon, Raymond : Merci pour le comité d’accueil! Au plaisir de vous lire messieurs.

    — Catherine Perreault,
  4. Chouette!
    La publicité est pour moi un supplice intolérable. Je n’écoute donc que très peu de télévision. Je viens donc à l’occasion me divertir et m’informer en puisant dans les trésors de ‘l’office’. Merci d’être là et sachez que nous sommes nombreux à profiter de vos choix et suggestions. Bonne route !

    — raymond fredette,
  5. Bonjour Catherine. Félicitations pour votre nomination. Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans cette grande maison du cinéma et du site web. J’ai eu le plaisir de connaître Carolyne Weldon, car elle m’a demandé une entrevue et pris des photos de moi en 2010, après avoir constaté que j’avais écrit beaucoup de commentaires à propos des films de l’ONF que j’ai visionnés depuis quelques mois sous le pseudonyme Carlophile. Bon succès. Je vous lirai, promis.

    — Yvon Lepage,

Commenter