5 films à voir pendant le week-end de la fête du Travail

5 films à voir pendant le week-end de la fête du Travail

Films

Le week-end de la fête du Travail approche à grands pas. Il marque la fin des vacances d’été, la rentrée scolaire et culturelle. Quoi de mieux que de profiter de ces trois jours de congé pour regarder des films?

En voici cinq à voir sur le thème du travail.

Métier dangereux

Charpentier du ciel (1965) de Don Owen nous entraîne à New York, dans les hauteurs d’un gratte-ciel en construction. Harold McComber, Mohawk de Kahnawake, y travaille à assembler d’immenses poutres en acier. Ponctué d’images de la réserve de Kahnawake et de photos d’archives de la construction du pont de Québec au début du XXsiècle, où plus d’une trentaine de travailleurs autochtones ont perdu la vie, le film suit quelques ouvriers qui, sans attaches ni filet, gambadent sur des poutres s’élevant à plusieurs dizaines de mètres du sol! Des images à couper le souffle, tournées en 35mm et accompagnées d’une musique de Tex Lecor, qui nous rappellent que les conditions de travail des employés de la construction ont bien changé!

Charpentier du ciel, Don Owen, offert par l'Office national du film du Canada

Procrastination

Il y a de ces jours où on n’a pas envie de travailler! Parlez-en au héros du film d’animation Faut se grouiller (1983) de Richard Condie. Eugène, pianiste de concert, n’a plus que quelques jours devant lui pour répéter en vue d’un récital important. Il est temps de se mettre au boulot! Mais il y a tant de distractions dans le petit appartement qui lui sert de local de répétition : une pendule à coucou qui sonne, un livreur de pizza avec une mauvaise adresse, un ami au téléphone et une souris domestique prénommée Yvette. Impossible de travailler! Un classique hilarant tout droit sorti du studio d’animation de l’ONF au Manitoba.

Faut se grouiller, Richard Condie, offert par l'Office national du film du Canada

Collègue de travail

Que faire quand un collègue envahit votre espace? La cinéaste d’animation Diane Obomsawin vous propose quelques pistes de solution dans Distances (2002), un film drôle et inventif sur l’art de faire bon ménage avec un confrère de travail dérangeant.

Distances, Diane Obomsawin, offert par l'Office national du film du Canada

Le travail déshumanisé

Le nœud cravate (2008) de Jean-François Lévesque dénonce la déshumanisation et l’absurdité du travail, tout en illustrant avec finesse et poésie la puissance de l’espoir. Gagnant du Jutra du meilleur court métrage d’animation en 2009, ce film allie avec ingéniosité l’animation de marionnettes et le dessin animé.

Le noeud cravate, Jean-François Lévesque, offert par l'Office national du film du Canada

Réflexion sur le travail

Au tournant des années 2000, le cinéaste Jean-Claude Bürger se demande quel avenir réserve le nouveau siècle aux travailleurs occidentaux, dans un monde où l’économie est de plus en plus mondialisée, où la production est constamment rationalisée, où la technologie devient omniprésente, où la distribution des richesses est toujours plus inégale et où l’écart entre les riches et les pauvres ne cesse de s’accroître. Si les prédictions souvent alarmistes des intervenants du film ne semblent pas se réaliser aujourd’hui, Les oubliés du XXIe siècle ou la fin du travail (2000) vaut le détour pour l’intelligence de son propos, la pertinence des questions soulevées et la qualité de ses participants.

Les oubliés du XXIe siècle ou la fin du travail, Jean-Claude Bürger, offert par l'Office national du film du Canada

Bonne fête du Travail!