Image onf blogue

Images ONF – Trésors d’hier et d’aujourd’hui

Saviez-vous que vous pouviez visionner, monter, partager et télécharger gratuitement des archives de grande qualité (HD) directement à partir du site ONF.ca/images?

Aujourd’hui, je vous fais découvrir cette « destination Web des professionnels de l’image », qui demeure peu connue du grand public.

Tout comme Bibliothèque et Archives Canada ou le service d’archives de Radio-Canada, l’ONF a le mandat de recueillir et de préserver une partie du patrimoine du pays et de le rendre accessible à tous les Canadiens.

Le service Images ONF rassemble de précieuses archives cinématographiques provenant des voûtes de l’ONF et de ses différents partenaires.

Pour en savoir plus, j’ai rencontré Ragnhild Milewski et Lea Nakonechny, responsables du service de plans d’archives de l’ONF.

 

Catherine Perreault : En quoi consistent ces plans d’archives?

Ragnhild Milewski : Les plans proviennent de ce qu’on appelle les chutes de tournage, c’est-à-dire les bouts de pellicule qui n’ont pas été utilisés dans le montage final d’un film. Ces images ont été conservées dans les archives de l’ONF jusqu’à aujourd’hui.

Les plus vieux plans de notre collection remontent à 1898 et ont été tournés par Thomas Edison. Nous n’avons donc pas seulement du métrage de cinéastes de l’ONF. Du visuel provenant des collections de divers partenaires complètent notre banque d’images.

Lea Nakonechny : Notre service compte aussi des séquences d’images plus récentes, qui ont été filmées en HD.

[Invalid Link] http://www.onf.ca/film/skieur_clip_archives/

Comment conservez-vous ces images, anciennes ou récentes?

LN : Nous sommes à la fine pointe de la technologie. Grâce à nos voûtes, nous avons un système de conservation de la pellicule de qualité supérieure. Ainsi, nous pouvons aller chercher une image directement à sa source, à partir des négatifs de la pellicule, et la transférer sur n’importe quel type de format, que ce soit en cassette ou en fichier numérique.

RM : Une de nos forces (face aux autres banques d’archives) est la longueur de nos séquences. La plupart des banques d’images offrent des clips qui durent de 10 à 30 secondes. Les nôtres peuvent aller jusqu’à 20 minutes. Ceci permet aux réalisateurs et aux monteurs d’obtenir plusieurs angles différents d’un endroit ou d’un sujet particulier.

Quel type de contenu retrouve-t-on sur ces plans archives?

RM : Nous avons des séquences inusitées qui ne se retrouvent pas ailleurs. Par exemple, nous avons beaucoup de visuel sur les Premières nations qui couvre plusieurs décennies. Nous possédons également une banque d’images très riche en images canadiennes et de superbes séquences filmées de l’Arctique et de l’Antarctique, captées par l’équipage de Jean Lemire au cours de ses excursions.

LN : La plupart de ces plans d’archives sont accessibles gratuitement sur notre site : ONF.ca/images. Il y a de tout pour tous les besoins. La numérisation des séquences est un travail continuel et sans fin pour nous, puisque l’ONF continue de produire des films chaque année et nous acquérons de nouvelles collections d’ailleurs régulièrement.

Disons que je suis un cinéaste et que je cherche des images de l’Expo 67. Qu’est-ce que je fais?

RM : Les gens peuvent effectuer leurs propres recherches en ligne ou faire appel à nos services. Ensuite, ils peuvent commander ce qu’on appelle des « téléchargements gratuits » de séquences d’images pour leur pré-montage. Ces images contiennent toujours le code temporel (time code) et le numéro de plan à l’écran. S’ils veulent utiliser des plans sans codes, ils doivent nous contacter. Nous sommes là pour discuter des tarifs et des droits de diffusion (locale, internationale ou ciblée) avec les clients, car nos images ne sont pas libres de droits. Il faut également savoir que ce sont des ventes non exclusives, c’est-à-dire que plusieurs personnes ont le droit d’utiliser le même plan.

Un des grands avantages que nous offrons est qu’il est possible de commander une séquence d’images sur le support de son choix. Nous avons la capacité de convertir les images dans tous les formats existants et nous offrons un support technique avancé. Il est très rare qu’on ne puisse pas répondre à la demande.

LN : Il nous arrive fréquemment d’envoyer des séquences par courriel ou par FTP, selon le support demandé. Tout est user friendly.  Il n’est pas nécessaire d’acheter de l’équipement dispendieux pour lire une cassette HDSR, par exemple. Nous pouvons envoyer les séquences dans un format numérique facile à lire et à télécharger.

RM : Le service des plans d’archives s’adresse surtout aux professionnels : cinéastes, recherchistes, maisons de production, etc. Par contre, n’importe qui peut accéder à notre collection et visionner gratuitement les images accessibles à partir de notre site Web. Les gens y font parfois des trouvailles surprenantes. Certaines personnes ont même reconnu des membres de leur famille en se promenant sur notre site!

Pourquoi ce service est-il payant?

RM : La réponse est simple : La conservation et l’accessibilité coûtent cher. Il faut entretenir les voûtes, embaucher du personnel, acheter, réparer et mettre à jour notre matériel, en plus d’avoir de bons serveurs pour héberger le tout. La conservation est très technique et dispendieuse.

En échange, nous offrons un service de qualité, rapide et efficace. Vous pouvez attendre plusieurs semaines, même plusieurs mois, pour sortir un document des archives nationales. Ici, nous le faisons en 2 ou 3 jours seulement.

[Invalid Link] http://www.onf.ca/film/blogue-wwii_example2/

Vous avez accès à toutes ces images… Avez-vous trouvé des archives marquantes au cours des dernières années?

RM : Oh oui! Constamment. Nous avons des plans de la Seconde Guerre mondiale en couleurs. Ce qui est très rare. Nous sommes aussi tombées sur la bande sonore qui allait avec les images des funérailles de Pierre-Elliott Trudeau. Il faut savoir que 80 % de nos images sont sans son. C’est une question de droits. Vue l’importance de ces séquences, nous avons décidé de faire synchroniser le son à l’image.

LN : De mon côté, je me rappelle être tombée sur des images de la guerre civile d’Espagne tournées par la Fox Movietone News. Même la Fox n’avait plus ces plans-là. Ces images, conservées dans nos voûtes, sont en excellentes conditions. On y voit des femmes qui tirent au fusil vêtues de robes longues. C’est très impressionnant. Ce matériel est historique.

RM : Nous travaillons fort à faire connaître notre banque d’images. Les gens ont tendance à croire que nous avons uniquement des films de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. Ce qui est faux. Nous possédons des images variées, récentes et provenant de partout dans le monde. Nos plans d’archives sont d’une richesse incroyable.

L’invitation est lancée!

ONF.ca/images

S’adonner au bulletin mensuel

Coordonnées :

Lea Nakonechny
l.nakonechny@onf.ca
tél. : 514-283-9170
Ragnhild Milewski
r.milewski@onf.ca
tél. : 514-496-9470