Sélection du samedi : Vive la France!

Sélection du samedi : Vive la France!

Sélection du samedi : Vive la France!

Découvrez ou redécouvrez ces cinq films qui soulignent le lien durable qui existe entre les artisans de l’ONF et la France.

Les pièges de la mer, Jacques-Yves Cousteau et Jacques Gagné (1981)

Le célèbre commandant Cousteau a parcouru de vastes étendues d’eau au fil de sa riche et longue carrière. Dans ce documentaire, il se retrouve sur le Saint-Laurent, avec un cinéaste de l’ONF. Leur but? Explorer le golfe, dangereux autant pour la vie des espèces marines que pour les êtres humains. En effet, de nombreux naufrages ont eu lieu dans ces eaux magnifiques.

Les Pièges de la mer, Jacques-Yves Cousteau et Jacques Gagné, offert par l'Office national du film du Canada

Le Français aux cheveux rouges, Monika Ille (1997)

Français d’origine, Jean-Luc Battuz prend la décision de tout quitter pour s’installer à Montréal, puis en Colombie-Britannique. À l’âge de 28 ans, il est adopté par la famille Selam. Le jeune homme évoluera par la suite au cœur des traditions de la nation Yakima, une réserve de l’État de Washington.

Le Français aux cheveux rouges, Monika Ille, offert par l'Office national du film du Canada

La dernière clé, Julien Capraro (2017)

Un immigrant français pose ses valises à Vancouver. À ses côtés une 2 CV, voiture typique de la France post Seconde Guerre mondiale. Au cours de son séjour, il fera la connaissance d’amateurs qui préparent une exposition de bolides de collection. Pour eux, ces véhicules ne sont pas simplement des objets rares et précieux, mais représentent la nostalgie qui se dégage d’une époque antérieure.

La dernière clé, Julien Capraro, offert par l'Office national du film du Canada

Chronique panoramique, Jean-Matthieu Tanguy et Lewis Trondheim (2017)

Dans ce court métrage d’animation narré par Thomas Fersen, nous entrons dans la vie des gens à bord d’un train. À quoi pensent-ils, que vivent-ils? Les artisans derrière ce film dressent le portrait d’inconnus avec délicatesse et subtilité.

Chronique panoramique, Jean-Matthieu Tanguy et Lewis Trondheim, offert par l'Office national du film du Canada

Vive la France, Raymond Garceau (1970)

Dans cette satire légère tournée dans la région pittoresque de Rivière-du-Loup, on est témoin des réactions diverses que provoque, dans une petite ville de province québécoise, la venue d’un professeur français…

Vive la France, Raymond Garceau, offert par l'Office national du film du Canada

Cette semaine sur Instagram

 

Ajouter un commentaire

Commenter