Jimmy Dayshine revisite l’ONF des années 1960

Jimmy Dayshine revisite l’ONF des années 1960

Jimmy Dayshine revisite l’ONF des années 1960

Mivil Deschênes, un de nos designers Web à ONF.ca, est tombé par hasard sur cette vidéo sur le blogue Montreal State Of mind.

Réalisé en 2009 par Jimmy « Dayshine » Deschênes (ils sont doués dans cette famille…), il s’agit d’un montage d’images de films de l’ONF tournés dans les années 1960 (La mémoire des anges, Objectif : Expo 67, etc.) et mettant en vedette la Ville de Montréal, le tout, sur une musique hallucinante de Pink Floyd.

On y voit des séquences filmées pendant l’Expo 67, le centre-ville à l’heure de pointe, l’Université de Montréal alors que le haut de sa tour était encore de couleur cuivre…  et de très belles voitures de l’époque.

Pas mal!

Ajouter un commentaire
  1. La galerie Visual Voice présente l’exposition Néon district, la production 2011 de l’artiste multidisciplinaire Jimmy Deschênes, composée d’œuvres en lumière qui réunissent tant bien la peinture et la sculpture.

    Œuvrant à partir de matériaux bruts, trouvés ou achetés, Jimmy Deschênes réactualise les pratiques du collage et de l’assemblage dérivées de l’art brut. Il façonne l’espace et le temps en prenant soin d’établir ses frontières idéologiques sur l’œuvre. 

    L’exposition figurative Néon district regroupe onze tableaux luminescents réalisés à partir d’encadrements séculaires usés et appuyant l’illusion temporelle de l’œuvre. L’artiste, travaillant avec les strates de matériaux, la perspective et la lumière, représente des lieux cultes architecturaux du milieu du siècle souvent disparus ou encore aujourd’hui considérés sans valeur patrimoniale. Cette exposition nous transporte dans un univers qui transcende celui des conceptions conventionnelles liées aux questions inhérentes sur le médium de la sculpture. 

    À retenir:
    • Vernisage le 26 mars 2011, de 14h à 17h
    • Exposition du 24 mars au 16 avril, de 12h à 17h
    • Galerie d’art contemporain Visual Voice (Belgo) 372 Ste-Catherine Ouest, #421

Commenter