Un film sur la menace nucléaire encore tristement d’actualité

Films

Le film Si cette planète vous tient à cœur a peut-être plus de 30 ans, mais la force de son propos demeure tout aussi percutante qu’à sa sortie en 1982. Lauréat de l’Oscar du meilleur court métrage documentaire, l’oeuvre est un véritable plaidoyer pour l’abolition des armes nucléaires.

La docteure Helen Caldicott, présidente de Physicians for Social Responsability aux États-Unis et critique en matière de questions nucléaires, explique de façon détaillée les effets irréversibles des  armes nucléaires sur la planète et sur les humains. Son ton est neutre, confiant et engagé et son argumentaire, inquiétant et troublant. Il s’agit là d’une femme rassembleuse qui trouve un un équilibre entre le rationnel et l’émotionnel.

Si cette planète vous tient à coeur, Terre Nash, offert par l'Office national du film du Canada

L’art de vulgariser une réalité complexe

Helen Caldicott vulgarise avec brio une réalité complexe, qui nous est plutôt inconnue, ou à laquelle on refuse de croire, et c’est là la grande réussite de ce film. Force est de constater qu’avec Donald Trump au pouvoir aux États-Unis et avec la Russie et la Corée du Nord qui se targuent de posséder l’arme nucléaire, Si cette planète vous tient à cœur, de Terre Nash, nous apparaît plus essentiel que jamais.

Ce court métrage mériterait d’ailleurs d’être vu par les dirigeants des grandes puissances internationales.