Il était une fois... | 5 contes et légendes à la sauce ONF

Il était une fois… | 4 contes et légendes à la sauce ONF

Films

Depuis des siècles, on endort nos enfants en leur lisant des contes et légendes qui les transportent dans des royaumes fantastiques, peuplés de bêtes mythiques et de créatures magiques, de preux chevaliers et de princesses astucieuses, de méchantes sorcières et de pommes empoisonnées.

Les contes de fées insufflent la créativité sous toutes ses formes et sont revisités au cinéma depuis que Walt Disney a mis la dernière main à Blanche Neige et les sept nains en 1937. Le traitement à la Disney, ou « disneyfication », transforme souvent le matériel source — des contes moraux sombres et violents — en fantaisies sentimentales pleines d’aventures se déroulant toutes sur des airs inoubliables.

L’ONF possède évidemment sa propre tradition et ne manque pas de s’en inspirer. Si je puis me permettre, il fait un travail assez formidable dans le genre!

La tendre histoire de Cendrillon Pingouin

Inspiré de : La Cenerentola, de Giambattista Basile

Le conte de Basile est l’un des plus mémorables et adorés de tous les temps. Adaptée à d’innombrables reprises, réimaginée, réinventée et revisitée, l’histoire de Cendrillon raconte comment la gentillesse et le travail acharné d’une jeune femme finissent par vaincre (avec un peu d’aide de sa fée marraine) la jalousie et la convoitise de ses demi-sœurs.

Janet Perlman a obtenu sa première nomination aux Oscars® pour cette allégorie, dans laquelle la pantoufle de verre est remplacée par une palme magique, mais où le prince est tout aussi charmant et la fin, tout aussi féérique.

La tendre histoire de Cendrillon Pingouin, Janet Perlman, offert par l'Office national du film du Canada

La légende du canot d’écorce

Inspiré de : La chasse-galerie, d’Honoré Beaugrand

Publié pour la première fois en 1891 par Honoré Beaugrand, le conte folklorique québécois de La chasse-galerie raconte l’histoire de bûcherons qui, partis travailler dans un camp isolé dans la vallée de la rivière Gatineau pour l’hiver, concluent un pacte avec le diable pour pouvoir passer la veille du jour de l’An auprès de leurs parents et amis. Envolez-vous à bord du fameux canot d’écorce grâce à ce superbe film d’animation de Robert Doucet.

La légende du canot d'écorce, Robert Doucet, offert par l'Office national du film du Canada

Œdipe

Inspiré de : Le mythe grec d’Œdipe, issu de la tradition orale

Parodiant les grands mythes et réunissant une poignée de personnages célèbres sortis des plus grands succès de l’ONF, Paul Driessen renverse l’ordre des choses avec ce court métrage d’animation dans sa propre version d’une histoire bien connue. Œdipe est une tragicomédie absurde qui renoue avec la meilleure veine du cinéaste.

Oedipe, Paul Driessen, offert par l'Office national du film du Canada

Isabelle au bois dormant

Inspiré de : Dornröschen, des frères Grimm

En matière de contes de fées, La belle au bois dormant est le point de référence. Quand une méchante fée (et de un) jette un sort à une petite princesse (et de deux) en disant qu’elle tombera raide morte en se piquant le doigt à un fuseau (et de trois), une bonne fée déclare que la princesse ne mourra pas, mais qu’elle sera plutôt plongée dans un profond sommeil jusqu’à ce que, 100 ans plus tard, un prince lui donne un baiser (et voilà!).

La version loufoque du conte revu par Claude Cloutier fait appel à un étranger, Pan, et à un chevalier, sosie du prince Charles (oui, oui, le vrai prince Charles), qui font de leur mieux pour sortir du sommeil la princesse jusque-là condamnée à dormir. Un baiser suffira-t-il à la réveiller?

Isabelle au bois dormant, Claude Cloutier, offert par l'Office national du film du Canada