Kyma_ondes en puissance

La légende de Kyma | Plongez au cœur de l’univers des ondes

Éducation

De l’infiniment grand à l’infiniment petit, en passant par les formes complexes de la vie, Kyma, ondes en puissance est un fabuleux voyage aux confins de l’art et de la science.

Inspiré de l’expérience immersive Kyma, ondes en puissance présentée au Planétarium Rio Tinto Alcan de Montréal, ce billet de blogue explore le phénomène des ondes et vous plonge au cœur de ses diverses manifestations.

Si les ondes sont partout autour de nous et font partie de notre quotidien, il n’en demeure pas moins que, la plupart du temps, elles sont invisibles à l’œil. Tentons cette fois de vous les donner à voir…

* Les extraits vidéo expérimentaux en 360° présentés dans ce blogue sont tirés d’une œuvre projetée sur un écran hémisphérique. Pour une meilleure expérience de visionnage, utilisez le navigateur Google Chrome (sur ordinateur) ou téléchargez l’application Vimeo (sur tablette ou téléphone). Dans ce dernier cas, cliquez sur les petites lunettes pour activer la composante Google Cardboard et vivre le tout en réalité virtuelle.

Qu’est-ce qu’une onde ?

Une onde est une perturbation ou une vibration qui, en se déplaçant, modifie de façon temporaire un milieu. En se déplaçant, une onde transporte de l’énergie, mais pas la matière contenue dans le milieu.

Une mouche qui se prend dans une toile d’araignée crée une onde qui fait osciller la toile.

Une goutte qui tombe dans une mare produit des ondulations à la surface de l’eau.

Les ondes acoustiques

Ondes qui, en se déplaçant, compriment et dilatent le milieu dans lequel elles se propagent. Si elles parviennent à nos oreilles, ces ondes font vibrer le tympan et entraînent la perception du son. Les ondes acoustiques ont besoin d’un milieu ambiant pour se déplacer : le son ne se propage pas dans le vide.

Si le mouvement de va-et-vient de l’onde est périodique, elle crée une sensation agréable à entendre : la musique.

Les sons qui ne sont pas périodiques sont perçus comme étant du bruit.

Les baleines, en chantant, émettent des sons de basse fréquence qui leurs permettent de communiquer à grandes distances.

Les ondes sismiques

Ondes élastiques qui se propagent dans toutes les directions lors d’un séisme, provoquées par la fracturation des roches et la libération de l’énergie emmagasinée. Certaines ondes sismiques se propagent en profondeur et sont responsables du grondement sourd que l’on peut entendre au début d’un tremblement de terre. D’autres se déplacent à la surface et peuvent causer de nombreux dégâts.

Certaines zones fragilisées sont plus sujettes aux tremblements de terre. La région de Charlevoix, au Québec, en est une : il y a 350 millions d’années, la chute d’une météorite y a provoqué la formation d’un vaste cratère d’impact, aussi appelé astroblème.

Les ondes gravitationnelles 

Ondes produites par des déformations périodiques de l’espace-temps, se propageant à la vitesse de la lumière mais perturbant à peine la matière qu’elles traversent. Ainsi, un astre qui accélère engendrera des ondulations dans l’espace-temps, comme des vagues à la surface de l’eau.

Les ondes électromagnétiques

Ondes produites par l’oscillation de particules de matière chargées électriquement. Contrairement à d’autres types d’ondes, elles n’ont pas besoin de milieu ambiant pour se propager et peuvent se déplacer dans le vide. Ces ondes sont portées par des photons qui se déplacent à la vitesse de la lumière.

La lumière est une onde électromagnétique. Elle se présente sous plusieurs formes allant des rayons gamma aux ondes radio en passant par la lumière visible par l’œil.

Les ondes électromagnétiques se répandent dans tout l’Univers. C’est ainsi que les astronomes peuvent étudier les astres lointains grâce à la lumière qu’ils émettent.

Les ondes électromagnétiques sont aussi omniprésentes dans la vie de tous les jours. Le téléphone sans fil, la télévision et la radio, par exemple, utilisent des ondes électromagnétiques pour fonctionner.

Les ondes de probabilité

En mécanique quantique, un paquet d’onde décrit la probabilité pour une particule dans un état donné d’avoir une position et une quantité de mouvement données. Selon le principe d’incertitude de Heisenberg, ces ondes décrivent en quelque sorte la densité de probabilité de trouver une particule dans une région déterminée.

En 1929, le Français Louis de Broglie remporta le prix Nobel de physique pour avoir découvert la nature ondulatoire des électrons. Selon l’hypothèse de de Broglie, chaque particule possède une onde qui lui est propre.

Clinton J. Davisson et Lester H. Germer prouvèrent l’hypothèse de de Broglie en expérimentant la diffraction des électrons par les cristaux. Ils remportèrent le prix Nobel de physique en 1937.

***

Conçu et réalisé par Philippe Baylaucq, Kyma, ondes en puissance est à l’affiche au Planétarium Rio Tinto Alcan de Montréal jusqu’au 9 mai 2018. Tout comme l’expérience de projection immersive, ce billet de blogue est le fruit d’un partenariat avec Espace pour la vie.

Pour en savoir plus sur la conception de Kyma et sur la démarche artistique de son créateur, lisez cet entretien.

Kyma, ondes en puissance vient en quelque sorte compléter un triptyque de Philippe Baylaucq qui compte aussi les films Lodela (1996) et ORA (2011). Ces trois œuvres ont en commun d’explorer de nouvelles manières de raconter.