4 documentaires pour honorer la Journée des travailleurs

4 documentaires pour honorer la Journée des travailleurs

Films

Le 1er mai de chaque année, nous observons la Journée internationale des travailleurs et travailleuses. Instauré aux États-Unis suite au mouvement ouvrier de 1886, qui revendiquait la réduction du temps de travail à des journées de 8 heures, ce jour est devenu l’occasion de rendre hommage à la classe ouvrière et de célébrer ses luttes remportées à travers l’histoire.

Apprenez-en plus sur ces fameuses luttes et grands soulèvements ouvriers grâce à quelques documentaires essentiels tirés de notre collection!

La dernière offre de Robert Collison et Sturla Gunnarsson

Prix Génie du meilleur long métrage documentaire en 1986, La dernière offre retrace les grandes étapes d’un affrontement ayant marqué l’histoire du syndicalisme. En 1984, sous l’égide de son fondateur Bob White, le syndicat Travailleurs unis de l’automobile (TUA) rompt officiellement avec son parent américain, l’United Auto Workers (UAW). Immortalisant avec éloquence une époque de grands bouleversements industriels en Amérique du Nord, ce documentaire de Robert Collison et Sturla Gunnarsson est aussi toute une saga à revivre ou à découvrir.

La dernière offre, Robert Collison et Sturla Gunnarsson, offert par l'Office national du film du Canada

24 heures ou plus de Gilles Groulx

Le saviez-vous? Jugé trop révolutionnaire à l’époque, le film 24 heures ou plus a été censuré jusqu’en 1976! Sorti peu après le front commun des trois plus importants syndicats québécois (la CSN, la FTQ et la CEQ) face au gouvernement québécois, ce pamphlet cinématographique signé Gilles Groulx est une œuvre militante dans laquelle ce dernier exprime avec passion son opposition au concept de « société de consommation » et invite le spectateur à se battre pour le changement social.

24 heures ou plus, Gilles Groulx, offert par l'Office national du film du Canada

On est au coton de Denys Arcand

Redistribué en 2004 dans sa version intégrale non censurée, ce documentaire tourné en 1970 dresse le portrait de l’industrie textile québécoise de l’époque. Réalisé par Denys Arcand avec la participation de Jean-Jacques Bertrand, Robert Bourassa, Gérald Godin et une multitude d’autres personnalités importantes, On est au coton lève le voile sur les conditions difficiles dans lesquelles évoluaient alors les ouvriers et ouvrières en manufactures. Maladies, fermetures d’usines, grèves… On comprend bien pourquoi le film a créé une controverse à sa sortie.

On est au coton, Denys Arcand, offert par l'Office national du film du Canada

Quand ferme l’usine de Simon Rodrigue

Pour terminer, l’ONF vous fait un cadeau! En cette Journée internationale des travailleurs et pour souligner le Mois de l’arbre et des forêts, le documentaire Quand ferme l’usine de Simon Rodrigue est désormais offert en visionnement gratuit et ce, jusqu’au 8 mai 2017 inclusivement! Le réalisateur, qui étudie depuis plusieurs années le patrimoine forestier québécois, y donne la parole à trois anciens travailleurs de communautés papetières. Des témoignages inspirants et révélateurs sur une grande industrie qui, malheureusement, se meurt.

Quand ferme l'usine, Simon Rodrigue, offert par l'Office national du film du Canada

Bonne journée à tous les travailleurs et travailleuses! Nous vous laissons sur ces sages paroles de Confucius…

« Choisissez un travail que vous aimez, et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. »