S'inspirer du passé et façonner l'avenir : 5 films sur le temps qui passe

S’inspirer du passé et façonner l’avenir : 5 films sur le temps qui passe

Films

Ça y est : Le moment est venu de passer à l’heure d’été!

Enfin, la lumière du soleil nous réchauffera le bout du nez un peu plus longtemps chaque jour… Vous êtes vous déjà demandé, d’ailleurs, pourquoi il faut réajuster nos montres et horloges deux fois par année?

Le mystérieux concept du temps inspire les cinéastes depuis… La nuit des temps! Juste à temps pour débuter la semaine en beauté – beau temps, mauvais temps –, nous vous invitons à prendre le temps de découvrir ces 5 films de l’ONF sur le passage du temps!

Les miroirs du temps de Jean-Jacques Leduc

Mais qu’est-ce que le temps, exactement? Pourquoi nos journées durent-elles 24 heures, et pourquoi nos années comptent-elles 365 jours? D’où vient l’idée des sept jours de la semaine? Dans ce fascinant documentaire animé, Jean-Jacques Leduc retrace l’histoire de notre “miroir du temps”, le calendrier grégorien, des premiers astronomes de Babylone aux scientifiques du 20ème siècle.

Les miroirs du temps, Jean-Jacques Leduc, offert par l'Office national du film du Canada

L’homme trop pressé prend son thé à la fourchette de Sylvie Groulx

Le titre est évocateur. Mi-fiction, mi-documentaire, ce long métrage de Sylvie Groulx explore notre étrange relation avec le temps à travers la course quotidienne effrenée de monsieur et madame Tout-Le-Monde. Combien de fois dans une semaine vous surprenez-vous à prononcer la phrase : Je n’aurai pas le temps? En cette ère d’omniprésence de la technologie, ce dernier semble s’écouler beaucoup plus vite qu’autrefois, et pourtant…!

L'homme trop pressé prend son thé à la fourchette, Sylvie Groulx, offert par l'Office national du film du Canada

Du big bang à mardi matin de Claude Cloutier

Selon la théorie cosmologique du Big Bang, notre univers serait né il y a quelque 14 milliards d’années. Si vous pensiez qu’il était impossible de résumer une si longue période de temps en cinq minutes, détrompez-vous! Claude Cloutier, brillant cinéaste d’animation derrière Autos Portraits et Isabelle au bois dormant, réalise l’exploit haut la main dans ce court métrage à saveur humoristique.

Du big bang à mardi matin, Claude Cloutier, offert par l'Office national du film du Canada

Le nœud cravate de Jean-François Lévesque

S’il s’agit d’une œuvre un peu moins rose que la précédente, celle-ci n’en est pas moins saisissante. Dans ce court métrage de Jean-François Lévesque combinant l’animation de marionnettes et le dessin animé traditionnel, nous faisons la connaissance de Valentin, employé dévoué de “La vie inc”. À mesure que les années passent, il réalisera finalement que le travail ne vaut pas grand-chose si on ne fait pas ce qu’on aime. Une œuvre inspirante sur la beauté des ambitions et l’espoir!

Le noeud cravate, Jean-François Lévesque, offert par l'Office national du film du Canada

Vaysha l’aveugle de Theodore Ushev

Née avec un œil vert qui ne voit que le passé et un autre marron qui ne voit que dans l’avenir, la jeune Vaysha pourrait aussi bien être aveugle… Inspiré d’un conte bulgare, ce magnifique court métrage de Theodore Ushev est une métaphore touchante et poétique sur l’importance de vivre dans le moment présent. Vaysha l’aveugle a même voyagé jusqu’au gala des Oscars®, où il était nommé dans la catégorie du Meilleur court métrage d’animation cette année!

Vaysha l'aveugle, Theodore Ushev, offert par l'Office national du film du Canada

Alors, comment occuperez-vous votre temps aujourd’hui?