Les 4 saisons du Canada en 4 films

Canada 150 | Les 4 saisons du Canada en 4 films

Films

Cette année, la Confédération du Canada célèbre ses 150 ans!

Pour l’occasion, l’ONF vous propose un vaste éventail de projets spéciaux faisant honneur à notre belle patrie. Parmi ceux-ci, la programmation « 1 pays en 4 temps » sur ONF.ca vous invite à explorer notre identité collective sous toutes ses coutures à travers des œuvres marquantes d’hier à aujourd’hui.

Sans plus tarder, entamons cette incursion dans notre grande collection de films d’ici avec une thématique bien canadienne… Les quatre saisons!

Printemps : Comptines de Manon Barbeau

S’il se fait souvent attendre avec impatience, le printemps canadien en vaut toujours les nombreux blizzards qui le précèdent. Tourné en 1975 dans les rues et les ruelles de Montréal, Comptines est un petit bijou de 11 minutes qui nous emplit de gaieté et de nostalgie. La cinéaste Manon Barbeau (à qui l’on doit entre autres le documentaire Les Enfants de Refus global) immortalise avec sa grâce habituelle toute la candeur et le bonheur qu’ont les enfants de retourner jouer dehors sous la chaleur printanière. Alors si tu aimes le soleil; le printemps qui se réveille; si tu aimes le soleil… Regarde ce film!

Comptines, Manon Barbeau, offert par l'Office national du film du Canada

Été : Ça n’est pas le temps des romans de Fernand Dansereau

Dans ce court métrage de fiction signé Fernand Dansereau, une jeune Monique Mercure incarne Madeleine, femme aux mille dilemmes. Entre la tradition et l’émancipation, l’atmosphère romantique de l’été et les responsabilités familiales, les devoirs d’épouse et ceux de mère… Elle s’interroge sur son propre bonheur. Aussi universels que l’amour que nous portons au soleil, les thèmes abordés dans Ça n’est pas le temps des romans ne peuvent que résonner dans l’esprit comme dans le cœur.

Ça n'est pas le temps des romans , Fernand Dansereau, offert par l'Office national du film du Canada

Automne : Chantal : en vrac de Jacques Leduc

Toute première œuvre de l’illustre Jacques Leduc, Chantal : en vrac est une ode à la jeunesse sous forme d’une promenade automnale au milieu des paysages idylliques de la Gaspésie. Audacieux dans la forme comme dans le propos, ce film de 1967 est d’une étonnante modernité, s’exprimant sur différents sujets d’actualité auxquels on tend encore à réfléchir aujourd’hui. Une fascinante combinaison entre cinéma direct, Nouvelle vague française et cinéma expérimental.

Chantal : en vrac, Jacques Leduc, provided by the National Film Board of Canada

Hiver : La vie heureuse de Léopold Z de Gilles Carle

Dernière saison, et non la moindre! Qu’on l’adore ou qu’on l’abhorre, l’hiver canadien représente beaucoup plus qu’un moment dans l’année. Il a modelé notre histoire, notre culture, notre style de vie… Et alors que Gilles Vigneault chantait « Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver », un autre Gilles, lui, cherchait à l’immortaliser sur pellicule. Devenu un grand classique de notre cinématographie nationale, La vie heureuse de Léopold Z raconte les mésaventures d’un préposé au déneigement lors d’une lourde tempête de neige un 24 décembre. Comique et touchant, il s’agit d’un véritable incontournable.

La vie heureuse de Léopold Z, Gilles Carle, provided by the National Film Board of Canada

Suivez l’ensemble des activités liées à Canada 150 sur les médias sociaux grâce aux mots-clics #Canada150, #Bieneveilles et #Generations150.