Semeurs d’espoir en terres arides : « Les droits ne sont pas un miracle »

Films

Le documentaire Semeurs d’espoir en terres arides (ou Grassroots in Dry Lands) ne pourrait mieux porter son titre. Œuvre de longue haleine de la cinéaste émérite Helene Klodawsky, il est le fruit de plus de cinq ans d’observations, d’expériences et de rencontres au sein de différentes communautés au Moyen-Orient, présenté sous un angle inédit.

Semeurs d’espoir en terres arides – (Bande-annonce), , offert par l'Office national du film du Canada

Les terres arides…

Tourné dans les quartiers démunis des villes de Nablus (Palestine), Ammam (Jordanie) et Sdérot (Israël), Semeurs d’espoir en terres arides est une incursion intimiste au cœur d’une région instable dont les éternels conflits religieux et socio-politiques éclipsent trop souvent, aux yeux des médias, son sujet le plus fragile : le simple citoyen. Dans ces paysages baignés de soleil, des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants vivent dans l’ombre, ne cherchant qu’à vivre décemment et à faire respecter leurs droits.

Les semeurs…

Ce documentaire se concentre sur les points de vue de Nuha, Talal, Amit et autres fervents bénévoles qui travaillent sans relâche pour venir en aide à leurs confrères et consœurs dans le besoin. Provenant de milieux variés et portant chacun leur bagage affectif unique, ces âmes dévouées ont au moins une chose en commun : elles ne sont pas étrangères à la pauvreté et à toutes formes de détresse sociale, physique et émotionnelle, conditions qu’elles souhaitent éradiquer pour de bon. Ainsi, travailleurs sociaux, psychologues, avocats, architectes, étudiants ou animateurs communautaires se serrent les coudes afin de susciter un changement démocratique réel et durable.

Amit Kitain

… et surtout, l’espoir!

« Les droits ne sont pas un miracle », affirme l’un d’entre eux.

Ces semeurs d’espoir partagent une conviction selon laquelle la construction d’une société plus juste et civilisée transcende les conflits opposant leurs pays respectifs. Elle débute chez l’individu et les familles qui doivent être informés de leurs droits. En effet, bon nombre de Palestiniens, de Jordaniens et d’Israéliens ne savent pas qu’ils ont droit à la sécurité, à l’éducation, ou même à un toit au-dessus de leur tête. Cet espoir, qu’exprime Helene Klodawsky dans son documentaire, est celui d’un monde où l’ethnie, la religion et la classe sociale n’auront plus d’incidence sur le respect de ces droits fondamentaux.

Comme quoi il n’est pas nécessaire de croire au même Dieu que son prochain pour vouloir l’aider… ni de croire en Dieu tout court!

Semeurs d’espoir en terres arides est maintenant disponible en location ou téléchargement sur ONF.ca.