L’ONF @ Sommets du cinéma d’animation 2016

Films

L’ONF prend part aux 15es Sommets du cinéma d’animation, qui se dérouleront du 23 au 27 novembre à Montréal, avec une riche sélection de 11 films aux perspectives et aux propositions artistiques diversifiées, incluant deux films d’ouverture, cinq courts métrages en compétition et une classe de maître données par Diane Obomsawin.

Films d’ouverture

Pour la première fois, la soirée d’ouverture, en présence des cinéastes, sera entièrement consacrée à deux films coproduits à l’ONF : le long métrage La vie en Rosie (Window Horses) d’Ann Marie Fleming, en première québécoise, et le court métrage Je ne sens plus rien des cinéastes belges Carl Roosens et Noémie Marsily, en première mondiale.

La vie en rosie : L’épopée persane de Rosie

Dans ce long métrage, il est question d’amour — amour de la famille, de la poésie, de l’histoire, de la culture — alors qu’une jeune poète canadienne entreprend un étourdissant voyage riche en découvertes. Des acteurs connus ont prêté leur voix aux personnages du film, notamment Sandra Oh, Ellen Page, Don McKellar, Shohreh Aghdashloo et Nancy Kwan. Plus de 12 animateurs, dont Kevin Langdale, Janet Perlman, Bahram Javaheri et Jody Kramer, ont collaboré avec Ann Marie Fleming. Coproduit par Stickgirl Productions (Ann Marie Fleming), Sandra Oh et l’ONF (Shirley Vercruysse et Michael Fukushima).

Je ne sens plus rien

Les deux amoureux de ce court métrage vivent à l’écart du monde, dans une nacelle haut perchée, et tentent de se rendre utiles alors que tout va de travers ailleurs. Une satire loufoque de notre monde en déroute. Une coproduction entre la Belgique (Delphine Renard et William Henne pour Zorobabel) et le Canada (Marc Bertrand pour l’ONF).

Compétition internationale

Trois courts métrages font partie de la compétition internationale : J’aime les filles de Diane Obomsawin, en première québécoise, Je suis ici (I Am Here) d’Eoin Duffy et We Drink Too Much de Chris Lavis et Maciek Szczerbowski.

J’aime les filles de Diane Obomsawin – première québécoise

Grand Prix du meilleur court métrage d’animation indépendant au Festival d’Ottawa 2016

Quatre femmes racontent avec franchise et candeur leurs premières histoires d’amour. Du coup de foudre à sens unique à l’attirance mutuelle, leurs récits cocasses et intimistes nous transportent au temps de la première fois. Le film est produit par Marc Bertrand. Julie Roy en est la productrice exécutive.

Une journée avec Diane Obomsawin

Le jeudi 24 novembre, la cinéaste donnera la leçon de cinéma « Une journée avec Diane Obomsawin », en collaboration avec l’ONF. Elle présentera et commentera ses films et ses bandes dessinées en première partie, et invitera ensuite le public à créer un gif animé inspiré de ses œuvres, d’un humour unique.

Une exposition des œuvres graphiques de Diane Obomsawin — bande dessinée, illustration et peinture — permettra également au public de voir toute l’étendue de son talent.

Je suis ici (I Am Here) d’Eoin Duffy

I Am Here (Trailer), Eoin Duffy, provided by the National Film Board of Canada

Présenté au Festival de Vancouver et au Festival du nouveau cinéma

Le film explore le sens même de l’existence alors qu’un mystérieux voyageur sillonne l’espace et le temps, à la recherche des origines de l’univers, de la vie, de Dieu. Une production du studio de l’ONF à Vancouver (Shirley Vercruysse, productrice et productrice exécutive) et du Studio d’animation (Maral Mohammadian, productrice ; Michael Fukushima, producteur exécutif).

We Drink Too Much de Chris Lavis et Maciek Szczerbowski – première mondiale

Vivre au-dessus de ses moyens. Le film est produit à l’ONF par Jelena Popovic et Maral Mohammadian, en collaboration avec Clyde Henry Productions, une maison de production née de l’association des lauréats d’un prix Génie Chris Lavis et Maciek Szczerbowski (Madame Tutli-Putli, Higglety Pigglety Pop! ou La vie a sûrement plus à offrir). Les marionnettes utilisées dans certains de leurs films seront exposées pendant le festival.

Compétition internationale de films très courts

Deux autres productions de l’ONF ont aussi été sélectionnées dans la toute première compétition de films très courts, soit Poupons de Pascaline Lefebvre et Tête-Mêle de Catherine Dubeau.

Poupons de Pascaline Lefebvre

Poupons, Pascaline Lefebvre, offert par l'Office national du film du Canada

Inspiré par des enregistrements de bébés, Poupons jette un regard sur le comportement étrange des gens qui s’entraînent dans une salle de sport.

Tête-Mêle de Catherine Dubeau

Tête-Mêle, Catherine Dubeau, offert par l'Office national du film du Canada

Partant de la voix neutre d’une personne donnant un cours d’anglais, Tête-Mêle présente une descente visuelle dans la folie provoquée par un effort pour ne pas perdre la tête, même lorsque cela semble presque impossible.

Les deux films sont issus de la 11e saison du programme Hothouse, conçu à l’intention des animateurs émergents et produit par Maral Mohammadian à l’ONF.

Panorama

Les autres films présentés sont les très aimés Vaysha l’aveugle de Theodore Ushev, Une tête disparaît de Franck Dion et Mamie de Janice Nadeau, dans la section Panorama.

Vaysha l’aveugle de Theodore Ushev

Présenté en première mondiale à la Berlinale, ce film a remporté le Prix du jury et le Prix du jury junior pour le court métrage à Annecy ainsi que de plusieurs autres récompenses canadiennes et internationales, dont deux prix au Festival d’Ottawa 2016 et une mention spéciale au Festival du nouveau cinéma

Vaysha l'aveugle – (Bande-annonce), Theodore Ushev, offert par l'Office national du film du Canada

Vaysha n’est pas une jeune fille comme les autres : elle est aveuglée par le passé et tourmentée par l’avenir. Sa vision scindée l’empêche de vivre au présent. Le film, adapté d’une nouvelle philosophique de l’auteur bulgare Georgi Gospodinov et narré par la comédienne Caroline Dhavernas, est produit à l’ONF par Marc Bertrand, avec la participation d’ARTE France. Julie Roy en est la productrice exécutive.

Une tête disparaît de Franck Dion

Lauréat du prestigieux Cristal d’Annecy du meilleur court métrage 2016 et gagnant du prix du meilleur court métrage d’animation au New York City Shorts Festival

Le cinéaste nous fait entrer dans l’esprit vacillant et fragile d’une dame âgée atteinte d’une démence neurodégénérative, mais qui est bien décidée à prendre le train pour aller voir la mer, comme elle le fait tous les étés. Le film est une coproduction de Franck Dion et Richard Van Den Boom pour Papy3D, de Julie Roy pour l’ONF et d’Hélène Vayssières pour ARTE France.

Mamie de Janice Nadeau

Sélectionné dans de nombreux festivals canadiens et internationaux, dont Annecy

Mamie vit recluse en Gaspésie dans une maison faisant dos à la mer. Sa petite-fille s’interroge : « Pourquoi Mamie ne s’intéresse-t-elle pas à moi ? » Le film est coproduit par Corinne Destombes pour la maison de production française Folimage et Marc Bertrand pour l’ONF. La narration est assurée par la comédienne québécoise Isabelle Blais. Mamie est la première réalisation en solo de Janice Nadeau, après son premier film d’animation Nul poisson où aller, coréalisé avec Nicola Lemay et produit à l’ONF, un court métrage qui a connu une prolifique tournée des festivals.

Rétrospective sur le documentaire animé

Le court métrage Oscar de Marie-Josée Saint-Pierre sera présenté dans la rétrospective Le réel animé : quand le génie créatif de l’animation s’empare du documentaire, une collaboration des Sommets et des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM).

Oscar de Marie-Josée Saint-Pierre, un film entremêlant séquences animées et extraits d’archives pour faire le portrait du célèbre pianiste montréalais Oscar Peterson , fera notamment partie du programme. Une coproduction de MJSTP Films (Marie-Josée Saint-Pierre et Jocelyne Perrier) et de l’ONF (Marc Bertrand), en collaboration avec Télé-Québec.

Table ronde Du fric et du public

Cette table ronde, animée par le producteur exécutif de l’ONF Michael Fukushima, mettra en valeur l’expérience de ces deux cinéastes de la région de Vancouver, Eoin Duffy et Ann Marie Fleming, concernant le financement des films et leur diffusion auprès du public dans un monde dominé par Internet. Par exemple, Ann Marie Fleming, avec sa compagnie Stickgirl Productions, a lancé une campagne de sociofinancement sur Indiegogo qui a permis de recueillir 80 000 $ en 50 jours, de la part de 730 donateurs issus de 28 pays, pour son film La vie en Rosie.

5 à 7 de Frima Studio

Le samedi 26 novembre, Frima Studio y présentera son nouveau jeu mobile alliant réalité augmentée et géocachette, Où est Monsieur Pug ?, conçu en collaboration avec l’ONF et inspiré du court métrage d’animation Monsieur Pug de la cinéaste Janet Perlman (ONF, 2014).

Prix René-Jodoin

Le prix René-Jodoin, nommé en l’honneur du réalisateur et producteur, fondateur du Studio d’animation français de l’ONF, souligne le travail exemplaire accompli par une personnalité de l’animation canadienne. Il sera remis cette année par les Sommets au cinéaste indépendant Steven Woloshen, également technicien, Conservation et laboratoire à l’ONF.