Trois films de l’ONF au 25e festival Présence autochtone

Films

Du 29 juillet au 5 août 2015, le festival des Premières Nations revient en force pour son 25e anniversaire avec une rigoureuse sélection de films et de vidéos, de nombreux spectacles sur la place des Festivals, des concerts enlevants (Richard Desjardins et Florent Vollant), et plusieurs activités en salle et en galerie. Des célébrations qui mettront en lumière le patrimoine et le savoir-faire autochtone de diverses manières.

Ce sera aussi l’occasion d’assister à la première mondiale du court métrage Le chemin rouge, de la cinéaste attikamek Thérèse d’Ottawa, le mardi 4 août à 18 h 30, et de revoir sur grand écran deux films de la grande dame du cinéma autochtone Alanis Obomsawin.

Le chemin rouge (première mondiale) 

En 2012, l’ONF, en partenariat avec le Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN), lance la  première édition de Tremplin NIKANIK, un concours destiné aux cinéastes francophones des Premières Nations du Québec. Thérèse Ottawa remporte le concours. Épaulée par Alanis Obomsawin, elle réalise ce premier court métrage documentaire.

cheminmontage

Tourné à Opitciwan, Le chemin rouge donne un accès privilégié au parcours émouvant d’un jeune Attikamek, Tony Chachai, dont la rédemption – une promesse faite à sa mère avant sa mort – passe par le retour à ses racines et la transmission des traditions culturelles de sa communauté. À l’aube de devenir père, il prend conscience de l’importance de renouer avec la richesse de cet héritage et décide de célébrer ce passé en dansant dans des pow-wow aux côtés des siens.

La réalisatrice, le protagoniste principal du documentaire Tony Chachai, son cousin Ronny Chachai et la productrice de l’ONF Johanne Bergeron assisteront à la première, le 4 août à 18 h 30 à l’UQAM – salle Jean-Claude-Lauzon.

Visionnez un extrait :

Ruse ou traité?

Deux films de la cinéaste de renom Alanis Obomsawin seront également présentés dans le cadre du Festival. Dans la foulée du mouvement Idle No More, le documentaire Ruse ou traité? suit le parcours d’Autochtones en quête de justice, cherchant à établir un dialogue avec le gouvernement canadien. En retraçant l’histoire de leurs ancêtres depuis la signature du Traité no 9, ils veulent sensibiliser la population aux enjeux qui les préoccupent : la protection de leurs terres et de leurs ressources naturelles, ainsi que le droit de pratiquer la chasse et la pêche pour que leur société puisse prospérer.

La projection aura lieu le vendredi 31 juillet à 20 h 30 à l’UQAM – salle Jean-Claude-Lauzon. Visionnez la bande-annonce :

Ruse ou traité? – (Bande-annonce), Alanis Obomsawin, offert par l'Office national du film du Canada

Kanehsatake – 270 ans de résistance

Afin de souligner le 25e anniversaire de la crise d’Oka, Kanehsatake, 270 ans de résistance sera projeté le 4 août à 21 h à la Place de la Paix en collaboration avec la Société des arts technologiques.

Le 11 juillet 1990 éclatait la crise d’Oka. Au cours de cet été, la productrice et réalisatrice Alanis Obomsawin, elle-même Abénaquise, a passé 78 jours et nuits angoissants derrière les barricades dressées par les Mohawks, à tourner des images du conflit armé les opposant à la Sûreté du Québec et l’Armée canadienne. Revivez les événements qui ont mis les gouvernements du Québec et du Canada sur un pied d’alerte durant des mois interminables.

Kanehsatake, 270 ans de résistance, Alanis Obomsawin, offert par l'Office national du film du Canada

Bon festival!