23 avril 2008

Fermeture de la clinique Morgentaler à Fredericton

FilmsNouvelles

Nous apprenions ce matin que la clinique privée d’avortement Morgentaler à Fredericton allait bientôt fermer ses portes.

La clinique desservait une clientèle du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard, deux provinces où l’accès à l’avortement est compliqué.

Dans la province néo-brunswickoise, les femmes qui désirent passer par le système de santé public doivent obtenir l’autorisation d’au moins deux médecins traitants et attendre qu’une place se libère dans un hôpital. La situation est d’autant plus complexe à l’Île-du-Prince-Édouard, où il est pratiquement impossible de subir un avortement, puisqu’il n’est pas pratiqué dans les hôpitaux et qu’il n’existe aucune clinique privée dans la province.

La clinique du nom de son fondateur, le Dr Henry Morgentaler, grand défenseur du droit à l’avortement, est ouverte depuis une vingtaine d’années. Il s’agit de la seule clinique privée dans la province, et effectue en moyenne 500 interruptions de grossesse par an.

La cause d’une vie

Henry Morgentaler s’est battu toute sa vie pour défendre le droit à l’interruption de grossesse. Dans les années 1970, il a même mis en jeu sa carrière et sa liberté pour défendre la cause. Suite à un procès hautement médiatisé, la Cour suprême du Canada a finalement tranché en faveur de l’avortement il y a maintenant 26 ans.

Pour en savoir d’avantage sur cet homme et sur le processus juridique qui mena à la décriminalisation de l’avortement au pays, je vous invite à visionner le documentaire La justice en procès : l’affaire Morgentaler de Paul Cowan.

La justice en procès : l’affaire Morgentaler par Paul Cowan, Office national du film du Canada

Dr Henry Morgentaler est décédé 29 mai dernier. Il avait alors 90 ans.