Image raton_blogue

3 films gratuits pour les 40 ans de l’ACIC

Le programme d’Aide aux cinéastes indépendants (ACIC) fête ses 40 ans cette année. Pour souligner cet anniversaire, une soirée a été organisée lundi soir à la Cinémathèque québécoise à l’occasion des Rendez-vous du cinéma québécois. Monique Simard, la directrice générale du Programme français de l’ONF, était présente pour souffler ces 40 bougies, de même que plusieurs cinéastes indépendants ayant bénéficié du soutien financier de l’ACIC au cours de leur carrière.

Pour l’occasion, nous avons rendu accessible trois films réalisés avec le soutien de l’ACIC sur notre site. Cette initiative se veut une première et marque le début d’une nouvelle collaboration avec des producteurs extérieurs afin de rendre accessibles sur ONF.ca des productions indépendantes canadiennes de qualité. Ainsi, à partir d’aujourd’hui, un nouveau film de l’ACIC sera mis en ligne chaque mois sur ONF.ca.

Je vous invite à visionner les trois films ajoutés pour les 40 ans de l’ACIC juste ici :

Beating the Raccoon (Le raton)

Réalisé par Philippe Baylaucq

Comment traduire une musique en images? Les cas de figures sont innombrables… Mais comment éviter l’illustration? Avec ce court métrage expérimental, le but a été de faire entrer le spectateur dans la musique. Si le jazz est une forme où les musiciens s’interpellent, dialoguent et font évoluer tour à tour et ensemble une idée musicale, l’approche cinématographique s’est inspirée ici de cette dynamique.

À l’aide d’une caméra miniature  le spectateur se rend à la source des sons. La lentille est fixée à même l’archet du violon, sous la peau du Darabouka, à ras les cordes vibrantes du violoncelle et de la guitare. Le spectateur est transporté dans un univers inédit où le dialogue des musiciens devient une conversation en images, un échange de plans, une danse chamanique.

Le porteur d’eau

Réalisé par Pascal Gélinas

Pendant que l’Islam et l’Occident s’affrontent, pendant que les bombes et les attentats lézardent la paix, ce long métrage documentaire retrace l’effort des hommes et des femmes de l’Île de Florès, en Indonésie, qui réinventent leur quotidien après 32 ans de dictature. Parmi eux, on découvre Gilles Raymond, un Québécois au parcours inusité, à la recherche d’une éthique où l’action coïncide avec la parole. À travers la quête de l’eau potable, catholiques et musulmans travaillent ensemble à l’instauration d’une démocratie directe et d’une autonomie durable. Avec pour toile de fond la culture ancestrale des guerriers Ngada, c’est un « road movie » où la solidarité côtoie le défaitisme, où la générosité l’emporte sur la corruption. Au-delà de l’argent, au-delà des religions, en dehors des partis politiques, c’est un retour aux source de la fraternité.

Passages

Réalisé par Marie-Josée Saint-Pierre

Court métrage d’animation racontant le premier accouchement de la réalisatrice Marie-Josée Saint-Pierre. La cinéaste a découvert avec beaucoup d‘émotions qu’elle était enceinte de son premier enfant. Elle attendait avec tout son amour ce petit ange, loin de se douter que son accouchement serait un réel cauchemar, tournerait au drame et qu’ils se retrouveraient, son bébé et elle, aux frontières de la mort…

***

Pour plus d’informations sur l’ACIC, lisez mon entrevue avec la productrice responsable du programme, Johanne Bergeron : ACIC – Soutien aux cinéastes indépendants

 

*Image d’en-tête tirée du film Beating the Raccoon (Le raton) de Philippe Baylaucq. Tous droits réservés.