Tournée ONF : en visite dans les Prairies

*Ce billet est une traduction de l’anglais.

Jours de plaine, Réal Bérard et André Leduc, offert par l'Office national du film du Canada

Ce court métrage d’animation illustre l’amour du français et des plaines de l’Ouest canadien que chante Daniel Lavoie.

Le mois dernier, le président de l’ONF Tom Perlmutter s’est rendu en Ontario pour faire la connaissance des gens de là-bas et s’entretenir avec eux de cinéma, de récits, d’identité canadienne et du rôle de l’Office national du film à l’ère du numérique. L’initiative s’inscrivait dans le cadre de la Tournée ONF, une conversation qu’entreprend l’Office national du film avec l’ensemble de la population des villes et villages du pays à compter de maintenant et jusqu’en octobre 2011.

À Timmins, Windsor et Kitchener-Waterloo, Tom a rencontré un grand nombre de résidents de la région – étudiants, cinéastes, guérisseurs autochtones, organisateurs d’un groupe de conteurs et charpentiers à la retraite – venus l’écouter, lui poser des questions et lui faire part de leur histoire et de leur expérience.

Cette semaine, la Tournée ONF se dirige vers l’Ouest. Tom tiendra des assemblées à  Edmonton le 22 novembre (TransAlta Art Barns Lobby), à Saskatoon le 23 novembre (Mendel Art Gallery), à Regina le 24 novembre (Nouveau Gallery) et à Winnipeg le 25 novembre (McNally Robinson Bookstore). Cette fois encore, je l’accompagne afin de témoigner, tant par les images que par les mots, de l’ambiance de ces réunions et de l’essentiel des propos qu’on y tient.

Si vous vous trouvez dans le secteur, je vous invite à passer nous rendre visite. L’Office national du film veut faire votre connaissance! Histoire de vous mettre dans l’ambiance, jetez un œil aux vieilles affiches de films de l’ONF sur le thème des Prairies que Mivil, notre concepteur graphique, a dénichées hier. L’affiche de la Saskatchewan a une typographie bien nette, mais j’avoue avoir un faible pour celle de l’Alberta. (Rien de tel que la pêche, les amis!) Et j’ai ouï-dire que j’aurai tout intérêt à me munir, non seulement de mes cuissardes et de ma canne à pêche, mais aussi de mon parka et de mes mukluks : les gens de la météo annoncent -20 à Edmonton la semaine prochaine… Hiiii-haaaaa!