7 films de l’ONF au FICFA 2010

Sept films de l’ONF – documentaires, films d’animation et courts métrages – seront à l’affiche du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA), qui se déroulera du 23 septembre au 2 octobre 2010 à Moncton, au Nouveau-Brunswick. Trois de ces films ont d’ailleurs été produits en Acadie.

Des enjeux sociaux pertinents

Après avoir attiré l’attention avec son court métrage Bonne vacances, la cinéaste acadienne Louiselle Noël présente en grande première mondiale son documentaire Ça tourne dans ma tête, un film qui traite de la maladie mentale chez les enfants. Ils ont connu la peur et le rejet, souvent le désespoir. Quatre enfants atteints de maladies mentales mettent des mots sur leur troublante réalité.

Avec Les porteurs d’espoir, Fernand Dansereau démontre que l’avenir du monde se joue peut-être dans une école primaire du Québec, où un enseignant met à l’épreuve une nouvelle méthode pédagogique visant à préparer les enfants à relever les défis environnementaux.

Sélection Tremplin

Trois cinéastes de la relève, lauréates du concours Tremplin 2009, dont deux résident en Acadie, verront leur film projeté en grande première au FICFA 2010.

Dans Voleuse de poussière, la cinéaste de Moncton Marie-Thérèse François propose deux histoires vécues en parallèle : la démolition des vieilles maisons de son quartier et la mort de son père. Deux événements désormais inséparables de son imaginaire.

De son côté, Amélie Gosselin, également de Moncton, présente son court métrage Infusion, un film sur la tradition du thé en Acadie.

Enfin, Marie-France Guerrette présentera sa seconde œuvre Mon père, le roi, un documentaire qui capte les souvenirs du fils et de l’ex-épouse d’un homme désormais devenu « roi » d’une secte religieuse à Saint-Jovite.

De grands films d’animation

Lauréat de plusieurs prix prestigieux de divers festivals de films d’animation cet été, Theodore Ushev présentera son film Les journaux de Lipsett, une descente dans le tourbillon des angoisses d’Arthur Lipsett, célèbre cinéaste expérimental canadien, mort à 49 ans.

Finalement, le court film d’animation Imparfaite, d’Andréa Dorfman, sera présenté en grande première en Acadie. Sur fond d’une histoire d’amour naissante, le film questionne plus la capacité d’une jeune fille à s’aimer soi-même, que ses aptitudes à s’entendre avec un garçon.

Il est à souligner que Voleuse de poussière, Infusion, Ça tourne dans ma tête et Les porteurs d’espoir seront également de la programmation d’automne 2010 des Rendez-vous de l’ONF en Acadie et ils seront présentés sur les écrans de Moncton, Fredericton, Caraquet, Kedgwick et Edmundston au Nouveau-Brunswick, ainsi qu’à Pointe-de-l’Église en Nouvelle-Écosse.

Bon visionnement et bon festival!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *