Des nouvelles d’Amsterdam – une salle pleine à craquer

Films

Collaboration spéciale de Sylvie Van Brabant.

Sylvie-et-Dada
avec Dada

C’est tellement agréable de se retrouver dans ce joyau architectural, le magnifique cinéma Tuchinsky et de le voir encore plein à craquer. L’auditoire était très jeune hier soir vu l’heure de la projection (22 h15), et il est clair que les gens sont inspirés par le film et reçoivent son message d’espoir. On le sent dans les remerciements et cela me procure une grande satisfaction car c’est l’unique raison pour laquelle j’ai réalisé Visionnaires planétaires : donner la possibilité de VOIR pour ensuite CROIRE que nous pouvons créer une société juste et équitable en harmonie avec la planète.

J’avais mon carton politique pour les changements climatiques et une grande partie de la salle a pris le temps de signer ce message à notre Premier Ministre. « Chaque geste compte » deviendra la devise de ce film. Je leur ai parlé de mon engagement pour accompagner le film pendant des années et créer au Québec un modèle de société durable. Ce modèle pourrait s’exporter ― plusieurs responsables de festivals m’ont demandé le film ― , la Pologne, l’Écosse, la Corée du Sud et des ONG veulent comme nous au Québec, faire des visionnements avec discussions qui ouvriront sur des actions concrètes. Le mot final d’Ivy dans mon film est très à propos : « Avoir l’audace de porter sur la grande place l’espoir du changement ». C’est parti mon kiki!

Sylvie_cartons-politiques
avec mes cartons politiques…

p.s. L’équipe d’IDFA (International Documentary Film Festival) a demandé aux cinéastes de soumettre des séquences qu’ils ont dû abandonner sur le plancher de la salle de montage non sans pincement au cœur. C’est arrivé au visionnaire Dada. Voici un clip de 11 minutes sur la pensée de ce mouvement humaniste, ainsi et qu’un texte de ma part qui explique le tout. Vous m’excuserez  c’est en anglais.

**
À suivre au quotidien sur notre compte Twitter!
Twitter.com/visionnaires